Nymphomanie : les signes et les traitements d'une hypersexualité

La nymphomanie est une hypersexualité, qui peut toucher aussi bien les femmes que les hommes. Elle se traduit par une obsession pour le sexe. Ce comportement pathologique est très différent de l'appétit sexuel. Loin d'être un plaisir, il isole souvent les personnes qui en sont victimes.

Nymphomanie : les signes et les traitements d'une hypersexualité
©  sakkmesterke - 123RF

Définition : qu'est-ce que la nymphomanie ?

La nymphomanie, l'hypersexualité ou sexualité compulsive se traduit par la recherche continue du plaisir sexuel. Le sujet présente une libido exagérément active pouvant être décrite comme obsessionnelle : une fois le rapport sexuel terminé, ils veulent recommencer et le choix du partenaire importe peu. Un comportement qui peut impacter négativement la vie sociale car il peut nuire aux relations qu'elle entretient avec les autres. On parle de nymphomanie chez la femme, et de satyriasisme chez l'homme, deux termes tirés de la mythologie.

Fréquence

La nymphomanie toucherait entre 3 et 6 % de la population, selon une étude menée par l'Inserm en 2011.

Symptômes

La nymphomanie se caractérise par une exagération du désir sexuel. "La personne nymphomane multiplie les conquêtes d'un soir et a de nombreux et impérieux rapports sexuels, explique le Dr. Patrick Lemoine, psychiatre. Elle se caractérise également par des pensées invasives et des fantasmes tellement présents qu'ils peuvent perturber le travail et empêcher d'avoir une vie sociale ou amoureuse". La personne a enfin fréquemment recours à la masturbation sans que cela lui apporte de réels plaisirs. Parfois, elle ne ressent aucun sentiment pour son partenaire.

Nombre de rapports sexuels

"La nymphomanie ne répond pas à une définition quantitative", indique le Dr. Lemoine.

Ce comportement peut résulter d'un abandon

Causes

Il s'agit d'un trouble psychique. La cause psychoaffective est souvent invoquée : ce comportement peut résulter d'un abandon, d'un Œdipe mal géré… De peur d'être de nouveau abandonnée, la personne nymphomane recherche en permanence le rapprochement sexuel, synonyme d'attachement affectif pour elle. "Ce comportement se manifeste également dans les cas de troubles bipolaires, lors des épisodes maniaques", précise le psychiatre. En revanche, une hypersexualité subite peut s'expliquer par une origine neurologique, et plus particulièrement une atteinte du système limbique, ou être consécutive à la prise d'un traitement médical (certains traitements contre la maladie de Parkinson par exemple).

Diagnostic

Il repose sur la description du comportement et la souffrance qui en résulte. "Ce sont souvent les proches qui en parlent plus facilement", ajoute le Dr. Lemoine.

Quand consulter ?

Quand la situation est source de souffrance, qu'elle perturbe les relations avec les autres.

Qui consulter ?

Un psychiatre ou un psychologue sera le meilleur interlocuteur pour parler de nymphomanie.

Quels traitements ?

"Ce sont les thérapies cognitives et comportementales et l'hypnose qui s'avèrent les plus efficaces. Les traitements médicamenteux tels les antidépresseurs en cas de dépression et aussi parce qu'ils inhibent la libido sont parfois utilisés", explique le Dr. Lemoine.

Merci au Dr Patrick Lemoine, psychiatre.

Nymphomanie : les signes et les traitements d'une hypersexualité
Nymphomanie : les signes et les traitements d'une hypersexualité

Sommaire Définition Fréquence Symptômes Nombre de rapports sexuels Causes Diagnostic Quand consulter ? Qui consulter ? Quels traitements ? Définition : qu'est-ce que la nymphomanie ? La nymphomanie,...