Comment utiliser un lubrifiant pendant le rapport ?

Utiliser un lubrifiant facilite la pénétration sexuelle (vaginale, anale lors de la sodomie) et augmente les sensations des zones érogènes. Il faut bien le choisir pour éviter de perturber la flore vaginale, d'irriter les muqueuses ou de rompre un préservatif. Lesquels privilégier ? Quand les mettre, où et comment ?

Comment utiliser un lubrifiant pendant le rapport ?
© Audrius Merfeldas-123RF

Définition : des lubrifiants naturels et artificiels

Le corps humain produit naturellement du lubrifiant. On peut citer le liquide synovial qui constitue l'un des lubrifiants anatomiques sécrétés au niveau des articulations mais aussi la cyprine produite pour lubrifier le vagin au cours de l'acte sexuel. Il existe également des lubrifiants artificiels qui peuvent être employés en médecine pour faciliter l'introduction d'un objet dans un orifice, par exemple lors d'une endoscopie, mais aussi pendant l'acte sexuel afin de faciliter la pénétration qu'elle soit anale ou vaginale. 

• En priorité : des lubrifiants à base d'eau ou de silicone 

Ils permettent d'hydrater le vagin. Ils ne collent pas, se rincent facilement et peuvent être utilisés avec des préservatifs.

• Éviter les lubrifiants à base de vaseline 

Les lubrifiants à base de vaseline peuvent provoquer une rupture des préservatifs en les rendant poreux. De plus, ils irritent les muqueuses. Même chose pour les crèmes hydratantes. Donc on évite !

• L'huile de coco comme lubrifiant ?

"L'huile de coco est souvent utilisée comme lubrifiant, avec les avantages d'être naturelle, sans conservateur et économique. Elle est hydratante, ne "bouloche" pas" argue la sexologue. Mais attention : "Il ne faut SURTOUT PAS l'utiliser avec des préservatifs car elle peut altérer le latex. Attention aussi si on est sujette aux mycoses ou infections à répétition. L'huile de coco peut perturber le pH du vagin, Il vaut mieux dans ce cas l'éviter ou demander conseil à son/sa gynécologue ou médecin traitant." Il est conseillé de la choisir bio, vierge et non raffinée. 

A quoi sert un lubrifiant ?

Le lubrifiant est généralement utilisé afin de faciliter la pénétration lors des rapports sexuels, notamment pendant la sodomie. Claire Alquier, sexologue, précise que toutefois qu'il n'est pas réservé uniquement à cette pratique : "Les lubrifiants peuvent être appliqués au niveau du vagin, de l'anus, du pénis, au cours des préliminaires et des caresses par exemple."

Ménopause

Les lubrifiants sont particulièrement intéressant à la ménopause puisque la lubrification vaginale est moins abondante et plus longue à obtenir. La baisse des taux d'hormones entraîne la sécheresse vaginale et des douleurs vulvaires spontanées ou lors de la pénétration et parfois une diminution de la libido, du plaisir ou de l'orgasme. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) rappelle qu'à 20 ans, la femme a besoin de moins de 30 secondes pour avoir une lubrification complète, ce même résultat peut nécessiter plus de 2 minutes après la ménopause.

Utilisation pendant le rapport : quand ? Comment ?

Comme l'explique la sexologue, si le lubrifiant peut être utilisé avant l'utilisation du préservatif, pendant ou après, il est en réalité bien plus que ça : "Il peut s'utiliser au cours de caresses et être un véritable outil de jeu érotique entre les partenaires : à appliquer au doigt par la personne pénétrée ou l'autre personne ; à appliquer sur le sexe ou tout autre objet pénétrant, par exemple des sextoys." Il ne sert à rien d'appliquer le lubrifiant trop en amont, mais cela peut participer également à la montée du désir et de l'excitation. 

Lubrifiant maison : lesquels peut-on utiliser sans risque ? 

Quel que soit le lubrifiant utilisé, la sexologue rappelle qu'il est important de l'adapter à sa pratique :

  • Avec un préservatif, un gant ou une digue : on utilisera une formule à l'eau ou au silicone, compatibles avec tous les types de latex.
  • Avec un sextoy en silicone : on évite les lubrifiant au silicone qui risque d'abîmer l'objet.
  • Pour la vulve ou le vagin : on évite tout ce qui est aromatisé ou sucré car cela favorise l'apparition des mycoses et peut déséquilibrer la flore vaginale. 
  • Pour une utilisation anale : les possibilités sont nombreuses, et on peut également utiliser des huiles végétales de préférence biologiques.

Il est évidemment envisageable de réaliser soi-même son lubrifiant. Claire Altier recommande d'être vigilant sur les ingrédients utilisés : "Plus c'est naturel et bio, mieux c'est ! Il est notamment possible d'en fabriquer très simplement avec des graines de lin et de l'eau. Attention en revanche aux modes de conservation."

Lubrifiant et préservatifs

Les préservatifs sont déjà lubrifiés, mais cela n'empêche pas d'ajouter un lubrifiant pour éviter des douleurs ou des brûlures. Le lubrifiant va en effet protéger le préservatif mais aussi les muqueuses. La sexologue rappelle que le rapport sexuel ne doit jamais être traumatique : "Au cours des cycles menstruels, de certains moments de la vie ou avec l'âge, le vagin peut plus ou moins bien lubrifier. Utiliser du lubrifiant va alors faciliter les rapports. Il en va de même pour l'anus qui lubrifie peu ou pas naturellement." Avant l'application du lubrifiant, il est également important de caresser et stimuler la zone que l'on souhaite lubrifier. 

Les produits : 

Merci à Claire Alquier, sexologue.

Comment utiliser un lubrifiant pendant le rapport ?
Comment utiliser un lubrifiant pendant le rapport ?

Sommaire Définition • Lubrifiant à l'eau ou au silicone • Vaseline • Huile de coco A quoi sert un lubrifiant ? • Ménopause Utilisation pendant le rapport Lubrifiant maison : éviter les risques Avec un préservatif ...