Don de spermatozoïdes : comment faire ?

Le don de spermatozoïdes permet à des couples, dont l'infertilité a été médicalement diagnostiquée, de devenir parents. Il est encadré par la loi de bioéthique et respecte une série de démarches du côté du donneur et des receveurs.

Don de spermatozoïdes : comment faire ?
© 123RF-Elnur Amikishiyev

Pourquoi donner ses spermatozoïdes ?

Le don de spermatozoïdes est destiné à des couples hétérosexuels, dont l'infertilité a été médicalement diagnostiquée. Soit parce que l'homme n'a pas de spermatozoïdes naturellement, soit parce que ceux-ci présentent des anomalies ou ont été détruits lors d'un traitement médical. Il peut également être destiné à des couples où l'homme risque de transmettre une maladie génétique grave à son enfant. " Le recours au don de spermatozoïdes est également destiné à des couples composés d'un homme et d'une femme, tous les deux en âge de procréer et en échec d'Assistance Médicale à la Procréation intraconjugale ", ajoute le Dr Claire de Vienne de la Direction Procréation Embryologie et Génétique humaines à l'Agence de la biomédecine.

  • Le don est volontaire et réalisé librement. Le donneur signe un formulaire de consentement sur lequel il peut revenir à tout moment jusqu'à l'utilisation des spermatozoïdes. Si le donneur vit en couple, sa partenaire signe également un consentement.
  • Le don est gratuit, comme le sont tous les dons d'éléments du corps humain. La loi interdit toute rémunération en contrepartie du don de spermatozoïdes. Les donneurs peuvent bénéficier de la prise en charge de tous les frais occasionnés par le don, médicaux et non médicaux (transport, perte de revenus professionnels si besoin).
  • Le don est anonyme : aucune filiation ne peut être établie entre le ou les enfants issus du don et le donneur de spermatozoïdes.
  • Donneurs et receveurs ne peuvent connaître leurs identités respectives.
  • L'enfant né d'un don de spermatozoïdes ne peut avoir connaissance de l'identité du donneur.
  • La loi précise que le recours au don de spermatozoïdes d'un même donneur ne peut pas conduire à la naissance de plus de 10 enfants.

A quoi servent les dons ?

"Lorsqu'il s'agit d'un don de spermatozoïdes, le but est d'offrir des gamètes (cellules sexuelles) à un couple hétérosexuel faisant face à une infertilité masculine liée à l'absence de spermatozoïdes ou à une quantité / qualité insuffisante de spermatozoïdes ou à un risque de transmission d'une maladie génétique grave à son bébé", explique le Dr Claire de Vienne. Les gamètes seront utilisés dans le cadre d'une démarche d'Assistance Médicale à la Procréation (ou PMA). "Dans tous les cas, les spermatozoïdes recueillis sont congelés sous forme de paillettes et conservés dans l'azote liquide à - 196°c au sein d'un centre autorisé pour la conservation des paillettes par l'Agence Régionale de Santé (ARS) sur avis de l'Agence de la biomédecine", poursuit la spécialiste. Six mois après le dernier recueil, le donneur doit à nouveau se rendre au centre de don pour contrôler les tests sérologiques (hépatites, VIH, …) avant l'utilisation des spermatozoïdes ; cette période tient compte des temps d'incubation des virus. Sans ce dernier rendez-vous le don ne pourra pas être utilisé.

Qui peut donner ?

Vous pouvez faire un don de spermatozoïdes si :

  • vous êtes majeur,
  • vous êtes âgé de moins de 45 ans,
  • vous êtes en bonne santé.

A noter : depuis janvier 2016, il n'est plus nécessaire d'être déjà papa pour faire un don de spermatozoïdes. Les hommes seuls, séparés ou divorcés, peuvent donc aussi donner des spermatozoïdes. Si le donneur vit en couple, sa conjointe doit donner son accord.

Quels examens avant un don ?

Pour donner des spermatozoïdes, il existe plusieurs étapes :

  • Un premier rendez-vous avec l'équipe médicale pour s'informer sur les modalités et la technique du don. Lorsque le donneur est prêt à s'engager il signe un formulaire de consentement ainsi que sa partenaire s'il vit en couple.
  • Une consultation pour faire le point sur l'état de santé général et les antécédents personnels et familiaux suivi d'un autre rendez-vous permettant la recherche de facteurs de risque génétiques : enquête génétique concernant ses ascendants, descendants et collatéraux, à la recherche de maladies graves transmissibles.

Une prise de sang permet :

  • La détermination du groupe sanguin
  • La détermination du caryotype (analyse des chromosomes)
  • Une recherche d'infections transmissibles (syphilis, hépatites B et C, HIV, HTLV, CMV)

" Un entretien avec le psychologue ou le psychiatre du centre si le donneur le souhaite. Cet entretien est cependant obligatoire pour le donneur n'ayant pas eu d'enfant. Il a pour objectif d'éclairer le donneur sur l'acte de don et de répondre à ses éventuelles questions ", précise le médecin.

  • Un premier recueil permet de connaître les caractéristiques des spermatozoïdes, de déterminer le nombre de recueils à effectuer (4 à 5) et d'évaluer leur tolérance à la congélation.
  • Des examens des spermatozoïdes avant et après congélation permettent de vérifier la qualité initiale du sperme et la mobilité des spermatozoïdes après congélation/ décongélation, ainsi que l'absence d'infection.
  • Une deuxième prise de sang, réalisée 6 mois après le dernier prélèvement de spermatozoïdes, permet le dépistage des maladies infectieuses. Le don ne pourra être utilisé que si les résultats sont alors négatifs pour le VIH, la syphilis, les hépatites B et C.

Si la recherche d'anticorps pour le CMV traduisant une infection ancienne est négative au moment du don la mise en évidence d'anticorps 6 mois après le don ne permet pas l'utilisation du don (cas rare).

Comment se déroule le don de spermatozoïdes ?

Le donneur prend rendez-vous au CECOS le plus proche de son domicile. Un donneur ne peut donner que dans un seul CECOS. Il s'engage par écrit à ne pas avoir donné dans un autre centre. Le donneur est accueilli par une équipe médicale pluridisciplinaire habituée au don, qui met tout en œuvre pour le mettre à l'aise. La salle de recueil est spécifiquement prévue à cet effet et totalement intime. Le donneur s'y rend seul ou accompagné de sa compagne s'il le souhaite. Des revues et/ou vidéos sont mises à sa disposition. Il peut également en apporter. Le recueil des spermatozoïdes est obtenu par masturbation. Il sera ensuite congelé.

Aucun recueil à domicile n'est autorisé. Il faut idéalement un délai d'abstinence sexuelle de 3 à 6 jours avant chaque recueil, sinon la qualité, le nombre et la mobilité des spermatozoïdes peuvent être diminuées.

Où faire un don de spermatozoïdes ?

Dans un des 29 CECOS de France. Il s'agit de Centre d'Etude et de Conservation des Oeufs du Sperme humain autorisés à recueillir et à distribuer les paillettes de spermatozoïdes. 

Réalisé avec le Dr Claire de Vienne - Direction Procréation Embryologie et Génétique humaines - Agence de la biomédecine.

Don de spermatozoïdes : comment faire ?
Don de spermatozoïdes : comment faire ?

Sommaire Pourquoi donner ? A quoi servent les dons ? Qui peut donner ? Examens à faire Etapes du don Où faire un don ? Pourquoi donner ses spermatozoïdes ? Le don de spermatozoïdes est destiné à des couples...