Pertes rosées : les causes

Ovulation, nidation, rapport, mycose, règles... D'où viennent les pertes rosées ? Généralement pas inquiétantes, elles nécessitent une consultation en cas de récidive ou à l'apparition d'autres symptômes.

Définition

Les pertes rosées correspondent à des pertes de sang en petite quantité. Elles sont parfois provoquées par une pilule contraceptive qui entraîne un déséquilibre hormonal. Dans ce cas, opter pour une autre méthode de contraception est suffisant pour les faire disparaître.

Pertes rosées et ovulation

Les pertes rosées sont aussi un signe d'ovulation, en particulier si elles sont accompagnées de douleurs abdominales et d'une sensation de lourdeur au niveau des seins. Bien que ce symptôme ne soit pas alarmant en soi, mieux vaut consulter un gynécologue dès son apparition.

Pertes rosées avant ou après les règles

Pendant les règles, le corps évacue la muqueuse utérine avant d'en fabriquer une nouvelle. Des pertes rosées avant les règles ne sont pas nécessairement un signe inquiétant. Une légère chute des hormones, quelques jours avant les règles, peut causer des pertes rosées. Elles ne sont pas le signe d'une grossesse à venir mais uniquement d'un changement des niveaux d'hormones pendant le cycle.

Pertes rosées après le rapport sexuel

Il est possible de constater des pertes rosées après un rapport sexuel. Elles peuvent être la conséquence d'une irritation de la surface vaginale. Chez certaines femmes, ces saignements peuvent aussi être causés par une irritation du col de l'utérus. Mais, quand ils se produisent à de nombreuses reprises, ils doivent pousser à consulter un gynécologue afin de dépister une possible infection.

Pertes rosées : un signe de mycose ?

"Les pertes rosées sont peu significatives d'une mycose", rassure le Dr Philippe Mironneau, gynécologue obstétricien à Dijon. En cas de doute d'une mycose, il convient de consulter son gynécologue qui mettre alors en place un traitement adapté.

Pertes rosées pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les pertes de sang inquiètent les futures mamans. Cependant, de légères pertes rosées peuvent survenir après un examen médical ou des relations sexuelles. Le col de l'utérus est davantage vascularisé et de petits saignements peuvent donc se produire. Dans tous les cas, au moindre doute, il est recommandé de consulter afin de s'assurer que c'est bien un signe sans gravité.

Pertes rosées pendant l'allaitement ?

"Les pertes rosées sont fréquentes pendant la durée de l'allaitement. En effet, elles sont liées à l'atrophie des muqueuses", explique le spécialiste.

Quand consulter ?

Il est recommandé de consulter un gynécologue quand les pertes rosées sont répétées ou qu'elles sont accompagnées d'autres symptômes. En effet, elles peuvent également être le signe d'une infection, etc.

Faut-il prendre un traitement ?

"Si les pertes rosées sont un phénomène unique et isolé, elles peuvent être négligées. Cependant, quand elles se répètent ou s'accompagnent d'autres symptômes, il est recommandé de consulter", conseille le Dr Mironneau. Le gynécologue pourra éliminer certaines causes et traiter efficacement.

Merci au Dr Philippe Mironneau, gynécologue obstétricien à Dijon.

Pertes rosées : les causes
Pertes rosées : les causes

Sommaire Définition Ovulation Règles Rapport sexuel Mycose Grossesse Allaitement Quand consulter ? Traitements Définition Les pertes rosées correspondent à des pertes de sang en petite quantité. Elles sont...