Les signes et étapes de l'accouchement

L'accouchement, surtout le premier, est souvent la source de nombreuses interrogations et d'angoisse. Contractions, poche des eaux, dilatation du col, délivrance... Quels sont les signes caractéristiques ? Quand partir à la maternité ? Zoom sur les étapes de l'accouchement pour l'aborder en toute sérénité.

Il n'est pas rare que l'accouchement par voie basse d'un premier enfant se prolonge sur une durée variant de 8 à 14 heures environ, voire beaucoup plus longtemps parfois. "Avoir peur d'accoucher est normal, surtout quand on n'est pas encore passée par cette épreuve. Visiter la maternité, rencontrer l'équipe médicale et participer aux cours de préparation à l'accouchement et poser des questions à son gynécologue ou sa sage-femme aident à mieux vivre ce grand moment" rassure le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisée en médecine générale. C'est aussi le cas quand on connait les différentes étapes d'un accouchement et les premiers signes annonciateurs. Cela permet de mieux appréhender cette étape importante avant de rencontrer son bébé.

Signes annonciateurs

Lorsque l'accouchement est imminent, il est normal que les mouvements du bébé diminuent, ainsi que ses coups de pieds. La perte et l'expulsion du bouchon muqueux bloquant le col de l'utérus, provoque l'apparition de glaires et de sang, annonçant rapidement la perte des eaux.

Rupture de la poche des eaux

La rupture de la poche des eaux correspond à la perte du liquide amniotique par le vagin. Elle peut correspondre à quelques écoulements très peu abondants ou provoquer une véritable inondation. Lorsque cette étape se déroule normalement, le liquide est transparent, blanchâtre ou rose.

Dès la rupture de la poche des eaux, il faut se rendre à la maternité afin d'éviter la survenue d'une infection. L'apparition de saignements importants ou d'une couleur anormale, jaunâtre, verte ou noire, représentent une situation d'urgence et nécessiter une prise en charge immédiate.

Contractions

Lorsque le travail se met en place, les contractions deviennent régulières, de plus en plus rythmées et ont lieu toutes les 12 à 15 minutes puis s'accélèrent à une fréquence de 5 à 10 minutes en s'allongeant en durée. Elles ont lieu dans le bas du dos ou du ventre qui devient dur puis se relâche. Lorsque les contractions surviennent toutes les 5 à 10 minutes environ depuis plus d'une demi-heure c'est qu'il faut se rendre à la maternité.

Travail

Le travail correspond à l'ouverture progressive du col de l'utérus sous l'effet des contractions utérines. Cette période est longue, difficile et souvent douloureuse. Les exercices et les conseils prodigués au cours des séances de préparation à l'accouchement permettent d'acquérir une respiration plus efficace, indispensable pour rendre cette étape plus supportable. Le rythme cardiaque du bébé et le rythme des contractions sont surveillés grâce à l'installation du monitoring : une ceinture équipée de deux capteurs installée sur le ventre de la future maman. Un des deux capteurs permet de surveiller les battements du cœur du bébé et l'autre, le rythme et l'intensité des contractions utérines. Les capteurs sont reliés à un appareil permettant de visualiser deux courbes étudiant ces différents paramètres. Une diminution de l'activité cardiaque du bébé peut témoigner d'une souffrance du bébé et nécessiter une prise en charge en urgence.

Toucher vaginal

La dilatation du col représente la phase la plus longue de l'accouchement. Elle se mesure en centimètres à l'aide du toucher vaginal, c'est-à-dire l'introduction par la sage-femme ou le gynécologue de son doigt dans le vagin pour mesurer l'ouverture. Elle débute lorsque le col se raccourcit et se poursuit progressivement.

Dilatation du col : de 0 à 10 centimètres

La dilatation a pour but de permettre au col de l'utérus de s'ouvrir et d'atteindre 10 centimètres pour laisser le passage au bébé. Le col se dilate d'un centimètre par heure environ, les 5 premiers centimètres étant les plus longs à atteindre. La poche des eaux se rompt en général à 5 cm de dilatation. Les contractions aident le col à se dilater. Le rythme des contractions s'accélère dès que la dilatation atteint 7 centimètres : elles deviennent plus rapides, plus intenses et plus fatigantes. Elles évoluent d'une durée de moins d'une minute intervenant toutes les 5 à 10 minutes puis atteignent une durée d'une minute et sont de moins en moins espacées. Quand la dilatation complète est proche, la maman est stimulée par la sage-femme qui lui demande de pousser fort en appliquant les règles apprises lors des séances de préparation à l'accouchement. La maman récupère en reprenant sa respiration lorsque la contraction est passée.

Expulsion

La descente de l'enfant s'effectue en parallèle de la dilatation, le bébé pouvant potentiellement être expulsé dès que la dilatation atteint 10 cm. L'expulsion est la dernière phase qui correspond à la période comprise entre la dilatation complète du col de l'utérus (à 10 cm) et l'arrivée du bébé. Elle peut durer 20 à 30 minutes environ voire une heure ou plus, en particulier chez les mamans qui accouchent pour la première fois. Les contractions sont de plus en plus irrégulières et légères. Lors de chaque poussée, les contractions se rapprochent, s'intensifient et se généralisent à l'ensemble de l'utérus. Chaque poussée soulage les douleurs, en dehors d'une anesthésie péridurale.

La maman utilise à cet instant les conseils de la préparation à l'accouchement. Elle doit écouter attentivement la sage-femme, puis pousser de toutes ses capacités lors de chaque contraction. Il peut être proposé soit de bloquer la respiration pendant les poussées, soit au contraire (ce qui se fait de plus en plus) de souffler doucement et le plus longtemps possible en même temps que la poussée.

La sage-femme permet de prolonger l'effort, de le stopper puis de le relancer. Ces exercices sont pratiqués au cours de chaque contraction, recommencés au cours des suivantes jusqu'à ce que la tête du bébé soit suffisamment sortie.

Les efforts des poussées permettent au bébé de franchir la partie située entre le vagin et le périnée, comprise entre l'anus et l'orifice du vagin. Ils doivent ensuite être arrêtés afin que le bébé sorte le plus lentement possible. Lorsque la tête est dégagée, les contractions suffisent pour permettre la sortie des épaules et du reste du corps.

Le médecin ou la sage-femme dégage alors la tête de l'enfant qui fait son apparition en premier, puis progressivement les épaules et tout le corps de l'enfant.

La naissance du bébé

Le bébé pousse son premier cri et est placé en général sur le ventre de la mère pendant que le cordon ombilical est coupé. Ce premier contact entre la mère et le bébé peut se prolonger. Les premiers soins sont ensuite prodigués au bébé.

Délivrance : l'expulsion du placenta

15 à 20 minutes après l'arrivée du bébé, l'utérus se contracte brutalement. Le placenta se décroche et s'expulse. La femme peut pousser, selon les indications de la sage-femme pour favoriser son évacuation. Le placenta est examiné par la sage-femme qui vérifie qu'il a été expulsé entièrement et qu'il ne reste rien à l'intérieur de l'utérus. La persistance de fragments placentaires pourrait provoquer une infection ou une hémorragie.

Salle de naissance : 2 heures avant de remonter en chambre

La maman reste ensuite en salle de naissance avec son bébé pendant 2 heures environ. Pendant cette phase, sont particulièrement surveillés sa tension artérielle, son pouls, sa température corporelle et ses saignements vaginaux. La sage-femme aide la maman qui souhaite allaiter pour sa première tétée.

Durée du séjour en maternité

La durée du séjour en maternité est variable d'une structure à une autre. D'une manière générale, en moyenne, les futures mamans restent entre 3 et 5 jours à la maternité pour un accouchement classique, et 6 jours pour une césarienne. L'hospitalisation à domicile (HAD) permet de quitter la maternité au bout de 3 jours.

Une sortie trop précoce peut être préjudiciable, plus particulièrement pour les mamans qui accouchent pour la première fois, qui sont seules pour élever leur enfant ou qui vivent dans des conditions sociales défavorisées. Une maman peut s'opposer à sortir trop rapidement de la maternité si elle ne se sent pas prête et si une structure permettant de surveiller son état et celui de son bébé n'est pas mise en place.

Les signes et étapes de l'accouchement
Les signes et étapes de l'accouchement

Sommaire Signes annonciateurs • Rupture de la poche des eaux • Contractions • Travail • Toucher vaginal • Dilatation du col  • Expulsion • Naissance du bébé • Délivrance • Salle de naissance Durée du séjour en...