Frottis : c'est quoi les cellules malpighiennes ?

Les cellules malpighiennes ou cellules squameuses recouvrent le col de l'utérus. Lorsque ces cellules ne sont pas normales, on parle d'atypie (ACS-US, ASC-H, ASC-LSIL, AGC). Leurs anomalies sont visibles sur le frottis cervico-vaginal et peuvent évoquer un cancer du col de l'utérus.

Définition

Les cellules malpighiennes sont appelées "squameuses" car elles ont une forme d'écailles de poisson. On les trouve au niveau de la peau, de la paroi du vagin et du col de l'utérus.

Atypies

• ACS

Il existe plusieurs sortes d'atypies des cellules squameuses, à commencer par l'ACS de signification indéterminée (1 à 2% des frottis), qui peut être une lésion de bas grade mais sans certitude. Dans ce cas, le professionnel de santé qui a réalisé le frottis (médecin généraliste, sage-femme ou gynécologue) peut demander un nouveau frottis pour vérification 6 mois plus tard. Il peut aussi réaliser un examen microscopique du col de l'utérus (colposcopie), ou demander au laboratoire de rechercher la présence de papillomavirus sur les cellules malpighiennes.

• ASC-H

L'ASC de haut grade, qui représente moins de 0,5% des frottis nécessite systématiquement une colposcopie pour vérification.

• ASC-LSIL

L'ASC LSIL (pour lésion intra-épithéliale de bas grade, en anglais) représente 1 à 2% des frottis et évoque la possibilité d'une infection à papillomavirus ou d'une dysplasie légère. Colposcopie, et nouveau frottis sont alors prescrits.

• AGC

AGC correspond à une anomalie des cellules glandulaires. Cela témoigne d'un frottis présentant des anomalies modérées ou sévères, et ne concerne que moins de 0,1% des cas. Ces lésions sont moins fréquentes et plus difficiles à mettre en évidence. Dans tous les cas, ces anomalies ne doivent pas être considérées comme un diagnostic mais seulement comme une indication nécessitant des examens complémentaires.

© 123RF-annyart

Causes : très souvent le Papillomavirus

La principale cause des anomalies des cellules malpighiennes est l'infection à Papillomavirus (ou HPV pour Human PapillomaVirus), qui est une infection virale sexuellement transmissible. Le virus va infecter le col de l'utérus et provoquer des lésions qui peuvent évoluer vers un cancer. Cette évolution est lente puisqu'un cancer apparaît généralement 10 à 15 ans après l'infection persistante par le virus. D'où l'importance de réaliser un frottis tous les 2 ans dès 25 ans et jusqu'à 65 ans. Le frottis permet d'identifier chaque année des lésions pré-cancéreuses chez plus de 31 000 femmes. Alors que 3 300 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués annuellement en France, 90% de ces cancers pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis. Le frottis reste pourtant négligé par 40% des femmes. Le cancer du col de l'utérus est un des plus fréquents chez la femme, surtout celles ayant de partenaires multiples. Le virus peut aussi guérir spontanément.  

Que faire ?

Lorsque des anomalies sont découvertes sur le frottis cervico-vaginal, en fonction du stade, il est préconisé de faire un nouveau contrôle et/ou une colposcopie. Des lésions pré-cancéreuses peuvent être détectées et rapidement traitées, ce qui permet d'augmenter le taux de guérison du cancer du col de l'utérus. "La vaccination contre le Papillomavirus chez la jeune fille doit aussi se développer car il s'agit de la meilleure prévention contre le cancer du col de l'utérus. La sensibilisation des jeunes filles en âge d'avoir une sexualité est primordiale (vaccination, préservatif…)" insiste le Dr Anne-Christine Della-Valle, médecin généraliste.

Lire aussi : 

Frottis : c'est quoi les cellules malpighiennes ?
Frottis : c'est quoi les cellules malpighiennes ?

Sommaire Définition Atypies • ACS • ASC-H • ASC-LSIL • AGC Causes Que faire ? Définition Les cellules malpighiennes sont appelées "squameuses" car elles ont une forme d'écailles de poisson. On les trouve au...