Maquillage vaginale  : des perturbateurs endocriniens qui se diffusent dans le sang

Maquillage vaginale  : des perturbateurs endocriniens qui se diffusent dans le sang © 123RF-inkdrop

Une crème pour illuminer les lèvres vaginales ou carrément un rouge à lèvres ? Vanté par certaines personnalités américaines comme Kim Kardashian, le maquillage vaginal ou "vontouring" n'est pas dénué de risques. En plus d'être inutile (puisqu'il ne se voit pas), il met en contact les composants du maquillage (qui ne sont pas biologiques) avec les muqueuses.

Les risques : "Ces cosmétiques sont bourrés de perturbateurs endocriniens qui vont passer dans la muqueuse vaginale et se retrouver immédiatement dans le sang" prévient le Dr Bagot. Et à l'inverse d'une crème appliquée sur la peau, là, il n'y a pas de couche cornée pour faire barrière. En résumé : on oublie !