Médecin traitant : comment le trouver, le changer, le déclarer ?

Le médecin traitant est au cœur du parcours de soin depuis la loi du 13 août 2004, qui oblige les assurés sociaux à en avoir un, au risque d'être moins remboursés. C'est un référent pour le patient. Comment le déclarer ? Avec quel formulaire ? Comment en changer ?

Définition

Le médecin traitant est celui qui coordonne l'ensemble des soins reçus par un patient. Il joue un rôle central dans son suivi médical personnalisé. Dans le cadre du parcours de santé, il est susceptible d'orienter son patient vers des spécialistes et doit centraliser toutes les informations dans son dossier médical. C'est un véritable référent d'où l'importance de prendre le temps de bien le choisir. Depuis 2017, la désignation d'un médecin traitant s'est étendue aux enfants de moins de 16 ans bien qu'une absence de déclaration ou le non-respect du parcours de soin ne soit pour le moment pas pénalisés par une réduction des remboursements. En cas d'absence du médecin traitant, le patient peut consulter un autre généraliste sans subir de baisse de remboursement. Il suffit pour cela que le médecin remplaçant saisisse le code " MTR " de la feuille de soin électronique ou coche la case " Médecin Traitant Remplacé " de la feuille de soin papier. Lorsque c'est le patient qui s'éloigne de son domicile (vacances, déplacement professionnel …), il peut consulter un autre médecin sans baisse de remboursement. Le médecin doit alors saisir le code " MTH " ou cocher la case " Hors résidence habituelle " de la feuille de soin. En France, On considère que plus de 85% Français ont déclaré un médecin traitant, et qu'il s'agit dans 99% des cas d'un médecin généraliste. Depuis le 1er février 2009, les patients n'ayant pas déclaré de médecin traitant ou ceux qui ne respectent pas le parcours de soins ne sont plus remboursé à 50% mais à 30%.

85% Français ont déclaré un médecin traitant, dans 99% des cas c'est  un médecin généraliste

Rôle

Les rôles du médecin traitant sont clairement définis dans la convention médicale. Il est ainsi tenu de :

  • Soigner le patient au quotidien tout en connaissant ses antécédents médicaux et familiaux.
  • Assurer la prévention personnalisée du patient : suivi des vaccins, examens de dépistage, conseils santé en fonction de son profil, aide à l'arrêt du tabac, conseil en alimentation …
  • Orienter le patient vers des spécialistes qu'il aura préalablement informés de son état de santé ;
  • Gérer le dossier médical du patient en centralisant toutes les informations concernant ses soins et sa santé.
  • Mettre en place un protocole de soin en cas d'affection de longue durée.

Choix du médecin traitant

Le choix du médecin traitant est libre : il peut être votre médecin de famille ou un autre praticien, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non. Il n'est soumis à aucune limite géographique par rapport à son patient, et peut exercer aussi bien en milieu hospitalier qu'en cabinet ou en centre de santé. Compte-tenu du rôle important qu'il occupe, il est préférable de choisir un praticien proche de l'assuré avec lequel il soit à l'aise et en confiance. Le choix se porte ainsi souvent sur le médecin de famille, bien que les membres d'une même famille ne soient pas tenus de déclarer le même médecin traitant. Bien que la déclaration du médecin traitant soit nominative, il est établi que dans le cas d'un praticien appartenant à un cabinet médical, le patient puisse consulter un autre médecin du groupe sans pénalité financière en cas d'absence de son référant.

Déclarer son médecin traitant

Une fois le choix fait, le formulaire de déclaration du médecin traitant est à retirer à la caisse de Sécurité sociale ou en téléchargeant le Cerfa 12485 sur Internet. Il est ensuite rempli avec le médecin choisi puis transmis à la caisse. La déclaration peut se faire en ligne par télétransmission, directement au cabinet du médecin et sur simple présentation de la carte vitale.

Quand faut-il absolument passer par le médecin traitant ?

A quelques exceptions près, chaque consultation chez un spécialiste nécessite une lettre de recommandation du médecin traitant, indispensable pour respecter le parcours de soin et bénéficier d'un remboursement maximum. C'est le cas notamment des ORL, gastro-entérologues, dermatologues, rhumatologues, cardiologues, allergologues et radiologues. 

  • Les quelques spécialistes qu'il est possible de consulter en accès direct ( sans passer par son médecin traitant) sont : les gynécologues, ophtalmologues en cas de renouvellement ou de dépistage et suivi de glaucome, les psychiatres ou neuropsychiatres (entre 16 et 25 ans) ou les stomatologues.

Changer de médecin traitant

Le changement de médecin traitant peut se faire aussi souvent que voulu, sans besoin de justification et sans condition quelconque. Il suffit pour cela d'envoyer à sa caisse d'assurance maladie une nouvelle déclaration remplie et signée par le nouveau médecin traitant choisi. L'ancien médecin traitant ne sera pas informé de ce changement.

Médecin traitant : comment le trouver, le changer, le déclarer ?
Médecin traitant : comment le trouver, le changer, le déclarer ?

Sommaire Définition Rôle Choix Déclaration Quand faut-il passer par lui ? Changer Définition Le médecin traitant est celui qui coordonne l'ensemble des soins reçus par un patient. Il joue un rôle central dans son...

Autour du même sujet