Cigarette électronique : composition, avantages, dangers, prix...

Tantôt controversée, la cigarette électronique (e-cigarette ou vapoteuse) peut être utile pour arrêter de fumer. Quelle est réellement sa composition ? Y a-t-il de la nicotine à l'intérieur ? Quels sont ses avantages et ses dangers sur la santé ? Explications avec une addictologue et un tabacologue.

Cigarette électronique : composition, avantages, dangers, prix...
© Scyther5 - 123RF

Définition : qu'est-ce que la cigarette électronique ?

Apparue dans les années 2000, la cigarette électronique est un appareil qui a l'apparence d'une cigarette et qui délivre au fumeur une vapeur aromatisée, contenant ou non de la nicotine. Ainsi, elle permet à certains fumeurs de se sevrer progressivement du tabac. "En effet, les doses de nicotines sont plus faibles, mais le fait de vapoter la cigarette électronique permet aux fumeurs qui ont du mal à perdre leurs habitudes gestuelles de se sevrer lentement", explique l'addictologue Anita Diu. Toutefois, son utilisation est fortement controversée. Les spécialistes du tabac ne sont pas tous d'accord quant à son utilité : pour le docteur Bernard Antoine, tabacologue, la cigarette électronique "n'empêche pas forcément d'avoir des envies de fumer, et entretient la dépendance comportementale, puisque le fumeur continue de faire ce geste et n'apprend pas à s'en passer". De plus, bien qu'elle ne contienne pas à proprement parler du tabac, la cigarette électronique contient tout de même des substances toxiques, en quantité bien moindre, mais dont les effets sur la santé ne sont pas encore connus aujourd'hui.

Comment ça marche ?

La cigarette électronique a pour principe de produire une imitation de la fumée du tabac sous forme d'aérosol. S'il existe plusieurs sortes de cigarettes électroniques, elles ont toutes les mêmes composants : un atomiseur contenant une résistance qui va vaporiser le liquide, un réservoir pour ce dernier, une batterie qui alimente l'atomiseur et d'un embout permettant à l'utilisateur d'aspirer la vapeur. Ainsi, la technique la plus courante consiste à chauffer le liquide (ou e-liquide) grâce à la résistance faisant partie de l'atomiseur. Cela va vaporiser le liquide et produire un aérosol que le vapoteur pourra inhaler. Contrairement à la fumée de cigarette classique, celle de cigarettes électroniques est peu odorante et s'évapore très rapidement.

Composition

La cigarette électronique est de plus en plus souvent proposée aux fumeurs pour les aider à arrêter de fumer. Le liquide qui sera ensuite vapoté est composé de nicotine, d'un arôme artificiel, de glycérol (glycérine) et de propylène de glycol. Pour que les fumeurs puissent se sevrer lentement de la nicotine, plusieurs dosages sont disponibles, plus ou moins dosés en nicotine. À noter qu'il existe aussi des cartouches sans nicotine. Selon son inventeur, le chinois Hon Lik, "cette cigarette ne semble produire aucun produit toxique, ni goudron, ni autres produits cancérigènes, ne dégage aucune odeur et pourrait être utilisée partout...". Elle contient néanmoins des particules et substances cancérogènes ou toxiques, mais en quantités bien plus faibles que celles de la vraie cigarette. " Les cigarettes électroniques en France doivent répondre à des normes : le taux de nicotine ne doit pas être trop important, et les substances propulsées dans le gaz sont régulées", précise l'addictologue.

Il peut être utile de suivre une thérapie chez un tabacologue à côté

Avantages et efficacité pour arrêter de fumer

"La cigarette électronique est infiniment moins toxique de la cigarette, assure la docteure Anita Diu. C'est un bon moyen d'arrêter de fumer pour beaucoup de gens qui sont très attachés aux faits gestuels (le fait de porter la cigarette à ses lèvres et d'inspirer la fumer) et n'arrivent pas à s'en passer immédiatement. Néanmoins, pour que la cigarette électronique ait un réel avantage pour le fumeur, celui-ci ne doit pas fumer à côté : "il est très important de savoir que fumer 'seulement' trois cigarettes par jour suffit pour avoir un risque de cancer ou de maladie. Il n'y a pas de 'petit' fumeur !", explique la spécialiste. Ainsi, la cigarette électronique peut aider un fumeur à arrêter si celui-ci ne touche plus à une 'vraie' cigarette et réduit petit à petit le taux de nicotine de la vapoteuse. Le docteur Bernard Antoine est plus sceptique sur la cigarette électronique, mais reconnaît que, "chez certaines personnes, vapoter peut réduire le risque de fumer… Mais seulement si elles jouent le jeu : ne pas fumer à côté !". Ainsi, il peut être utile de suivre une thérapie chez un tabacologue à côté, surtout si on est dépendant du geste de fumer : "Cela permettra de comprendre tous les mécanismes de la dépendance et de ne pas être en souffrance lorsqu'on essaye d'arrêter, explique le médecin. Et cela limitera les risques de remplacer une addiction par une autre".

Inconvénients

Une cigarette électronique peut être encombrante et fragile, et nécessite d'être rechargée. Du côté du prix, il représente un certain investissement au début : le coût d'une cigarette électronique pour "débutants" varie d'une vingtaine d'euros à une soixantaine d'euros en fonction du modèle et du type de génération. Une fois le kit acheté, il faut également s'équiper en e-liquide et résistance régulièrement.

L'OMS qualifie les cigarettes électroniques d'"incontestablement nocive", mais "probablement moins toxiques que la cigarette"

Dangers et risques pour la santé

La cigarette électronique est assez controversée à cause de la méconnaissance des dangers encourus en vapotant. Ainsi, dans un rapport sur l'épidémie mondiale de tabagisme de juillet 2019, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qualifie les cigarettes électroniques d'"incontestablement nocive", mais "probablement moins toxiques que la cigarette". Pour émettre cet avis, elle s'est appuyée sur une dizaine d'études (dont des études récentes de 2018 et de mars et juin 2019). "Il est difficile de dire aujourd'hui ce que seront à long terme les effets de la cigarette électronique, mais vapoter est tellement moins toxique que fumer que cela vaut la peine d'en passer par là si, à terme, cela permet d'arrêter complètement de fumer", estime de son côté de Dr Diu. En raison de la présence de certaines substances toxiques comme le propylène glycol, il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes d'éviter ces cigarettes, "en l'absence de données relatives à leur passage dans le lait maternel".

Prévoyez le coût des liquides et de la résistance.

Prix

Si la cigarette électronique peut être chère selon le modèle (entre une vingtaine d'euros et une soixantaine d'euros), elle est très rapidement rentabilisée, surtout si l'on était un grand fumeur. Il existe trois générations de cigarettes électroniques, il est donc conseillé de faire son choix en magasin pour comparer les modèles, et non sur internet. Une fois le kit acheté, il faudra prévoir le coût des consommables (e liquide et résistance). Généralement, le budget cigarette électronique tourne aux alentours d'une trentaine d'euros par mois. En moyenne, le coût de vapoter est cinq fois moins important que le coût de fumer.

Merci au Dr Anita Diu, addictologue et Dr Bernard Antoine, tabacologue, la cigarette électronique.

Cigarette électronique : composition, avantages, dangers, prix...
Cigarette électronique : composition, avantages, dangers, prix...

Sommaire Définition Comment ça marche ? Composition Avantages et efficacité Inconvénients Dangers et risques Prix Définition : qu'est-ce que la cigarette électronique ? Apparue dans les années 2000, la cigarette...

Tabac