Anisocytose : cette anomalie sanguine est-elle grave ?

L'anisocytose n'est pas une maladie. Il s'agit d'une anomalie sanguine caractérisée par un volume des globules rouges ou des plaquettes contenues dans le sang anormalement grand ou petit. Quelles sont les causes ? Explications avec le docteur Romain Troaelen, généraliste.

Anisocytose : cette anomalie sanguine est-elle grave ?
© Kateryna Kon-123RF

Définition : qu'est-ce que l'anisocytose ?

L'anisocytose est une anomalie sanguine. "Les cellules sanguines, ou globules rouges, ainsi que les plaquettes ont un volume globulaire moyen (ou VGM) et un volume plaquettaire moyen (VPM) compris dans une norme définie, commence le docteur Romain Troalen, médecin généraliste à Paris. Il peut y avoir une variation dans la même prise de sang du volume des cellules, on parle alors d'une anicosytose." Cette anomalie n'entraîne pas de symptômes en soi, mais c'est la maladie qui l'a causée qui en entraîne. On différencie deux grands types d'anisocytose : l'anycositose érythrocytaire lorsque l'anomalie concerne les globules rouges et l'anycositose plaquettaire lorsqu'elle concerne les plaquettes sanguines.

Symptômes

L'anisocytose est un symptôme et non une maladie. Elle s'associe en général aux signes de l'anémie (fatigue, essoufflements, palpitations, sensation de faiblesse, mal à la tête…). Il peut aussi y avoir des troubles de la coagulation à cause des problèmes de plaquettes, qui en temps normal permettent une bonne coagulation du sang.

Causes

Pour les globules rouges, l'anisocytose se manifeste soit par une microcytose (globules rouges trop petits) ou macrocytose (globules rouges trop gros).

L'anisocytose avec microcytose possède trois grandes causes :

  • Une carence en fer (carence martiale) dû à un saignement ou mauvaise absorbation.
  • Une inflammation : maladie inflammatoire, etc.
  • Les thalassémies, qui sont une famille de maladie génétique héréditaire, comme la drépanocytose par exemple.

L'anisocytose avec macrocytoses, on constate sept grandes causes :

  • L'alcoolisme chronique.
  • L'insuffisance hépatique (mauvais fonctionnement du foie).
  • L'effet secondaire de médicaments (par exemple lors de chimiothérapie).
  • Les carences en vitamine B9 et B12.
  • Les anémies hémolytiques.
  • Les dysthyroïdies (dysfonctionnement thyroïde).
  • Les myélodysplasies (dysfonctionnement de la moelle osseuse).

"L'anisocytose plaquettaire, quant à elle, est tout le temps pathologique : c'est dû à un dysfonctionnement de la fabrication des plaquettes par la moelle osseuse", précise le docteur. Cela peut-être dû soit à une destruction périphérique (une maladie qui détruit les plaquettes pendant qu'elles circulent dans le sang), soit au syndrome miello porolifesratif (mielo dysplasique), une anomalie de fonctionnement de la moelle osseuse, soit à des maladies héréditaires comme l'anomalie de May-Hegglin.

Diagnostic et test

L'anisocytose est repérée dans la prise de sang via un hémogramme ou NFS (Numération et Formule Sanguine). "Par exemple, on a un indice de distribution des globules rouges (indice d'anisocytose) qui permet d'évaluer la variabilité de la taille des globules rouges : entre 11 et 15% le taux est normal, au-delà c'est une anisocytose", décrit le docteur Romain Troalen.

Traitements

Le traitement dépendra de la maladie due à l'anisocytose. Par exemple en cas de carence en fer, il sera prescrit des compléments de fer. Le médecin évaluera le traitement le plus adapté à la maladie qui a provoqué l'anisocytose.

Merci au docteur Romain Troalen, médecin généraliste à Paris.

Anisocytose : cette anomalie sanguine est-elle grave ?
Anisocytose : cette anomalie sanguine est-elle grave ?

Sommaire Définition Symptômes Causes • Anisocytose microcytose • Anisocytose macrocytose Diagnostic Traitements Définition : qu'est-ce que l'anisocytose ? L'anisocytose est une anomalie sanguine. "Les...

Symptômes et questions diverses