Orthophoniste : dans quels cas le consulter ?

L'orthophoniste s'occupe des troubles du langage oral et écrit des enfants, mais aussi des adultes. Il traite par exemple les problèmes de dyslexie et de dysorthographie, mais aussi les troubles d'articulation, les retards de parole et de langage, le bégaiement, ou les défauts de prononciation. Indications, déroulé d'une séance et remboursement d'une consultation.

Orthophoniste : dans quels cas le consulter ?
© belchonock - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un orthophoniste ?

Un orthophoniste est un professionnel paramédical, qui exerce l'orthophonie, c'est-à-dire la prise en charge des différents troubles du langage parlé et écrit et de la communication. Les difficultés à prononcer correctement les sons et à articuler sont souvent liées à des atteintes des organes vocaux (malformation génétique, maladies diverses), en particulier le larynx et les cordes vocales. Celles liées à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture peuvent, elles, être dues à des lésions cérébrales ou des maladies comme la dyslexie. Beaucoup de troubles du langage peuvent être guéris ou du moins améliorés à l'aide d'exercices spécifiques pratiqués avec l'accompagnement d'un orthophoniste.

Rôle de l'orthophoniste

Un orthophoniste prend en charge chez les enfants ou les adultes pour des troubles :

  • du langage,
  • de la parole,
  • de la voix,
  • de la déglutition,
  • de la respiration.

Il apporte une aide précieuse pour les personnes atteintes d'une pathologie neurologique comme par exemple un AVC, une Sclérose en plaques ou une maladie d'Alzheimer ou pour celles ayant été victimes de traumatismes. Il élabore avec le patient un programme d'éducation comprenant des exercices permettant d'améliorer de nombreux problèmes, notamment ceux liés au bégaiement, à la dyslexie et la dysphasie, aux difficultés d'écriture ou de calcul ou à celles liées à la perte de la parole. Le rôle de l'orthophoniste consiste à définir la nature du trouble, et à pratiquer la rééducation. Il intervient sur prescription d'un médecin, le plus souvent d'un médecin généraliste, d'un pédiatre, d'un (ORL), d'un neurologue ou d'un gériatre.

On peut consulter un orthophoniste à tout âge. 

Indications : quand le consulter ?  

L'orthophoniste intervient dans des situations variées qui concernent tous les âges. Il est indiqué de le consulter en cas de :

  • troubles et retard de langage oral chez l'enfant (troubles articulatoires, retards de langage et de parole, souvent plus ou moins associés), de dysphasies (atteinte plus sévère et structurelle du langage),
  • troubles du langage écrit (dyslexie, dysorthographie, dysgraphie),
  • troubles du raisonnement logico-mathématique (dyscalculie),
  • troubles secondaires à une déficience sensorielle (démutisation des enfants sourds, éducation à la lecture labiale et aux prothèses auditives ou implants cochléaires),
  • troubles liés aux maladies génétiques (trisomie 21, Syndrome de l'X fragile, maladies rares)
  • troubles liés aux maladies neurologiques (prématurité sévère, infirmité motrice cérébrale, maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, Sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, AVC, maladies neurodégénératives...) pouvant provoquer une aphasie, une dysphagie, une dysarthrie.
  • Il aide à l'éducation à la communication et au langage des enfants atteints de troubles envahissants du développement (autisme, Asperger), ou en cas de troubles de la respiration, de l'articulation et de la déglutition (dans le cadre d'un traitement d'orthodontie par exemple) ou liés aux malformations congénitales de la face (fente vélo-labio-palatine).
  • Il traite le bégaiement, les troubles de la fluence verbale, la dysphonie et la dysodie (troubles de la voix chantée) liées à une atteinte organique ou fonctionnelle du larynx.

Déroulé d'une consultation

Le nombre de séances varie entre 30 et 50 et leur durée varie entre 30 et 45 minutes. Avant toute prise en charge, l'orthophoniste pratique un bilan orthophonique qui lui permet d'évaluer la déglutition, la phonation, le langage oral et écrit, la dyscalculie et les troubles du raisonnement logico-mathématique, les troubles d'origine neurologique ou le bégaiement. Il établit par la suite le nombre de séances nécessaires et adresse un compte-rendu au médecin et une demande d'entente préalable avec la Caisse d'Assurance Maladie dont dépend l'assuré. 

Comment se préparer à une consultation ?

Comme pour toute consultation avec un professionnel de santé, il est préférable d'amener avec soi tous les documents pouvant avoir un lien avec la problématique : compte rendus médicaux, examens radiologiques, traitement…

Où exerce-t-il ?

Les orthophonistes exercent généralement en profession libérale, au sein d'un cabinet. Ils peuvent également être salariés dans le secteur public ou privé, dans des structures variées :

  • Crèche,
  • PMI,
  • Halte-garderie,
  • CMP (Centre Médico Psychologique),
  • Maison de retraite,
  • Centre hospitalier.

Comment choisir un orthophoniste ?

Il convient de toujours choisir un orthophoniste diplôme pour bénéficier d'une prise en charge par l'Assurance maladie.

Les dépassement d'honoraires sont rares.

Prix et remboursement d'une consultation

Les orthophonistes sont des professionnels conventionnés, par conséquent leurs tarifs sont fixes. Les dépassement d'honoraires sont rares. Le tarif des bilans et des séances varie selon la cotation des actes de l'AMO (Acte Médical Orthophonique), il faut compter en moyenne entre 20 et 39 euros la séance avec un remboursement de la CPAM de 60%.

Devenir orthophoniste : formation, concours et diplômes

Pour devenir orthophoniste, il est nécessaire d'obtenir le certificat de capacité d'orthophonie (CCO). Les études se déroulent en quatre ans, dans l'un des dix-sept établissements de formation rattachés à un Centre Hospitalier Universitaire. Le diplôme est reconnu au niveau Master 2 depuis le mois de janvier 2013.

Pour rentrer en école d'orthophoniste, il faut être titulaire du baccalauréat et réussir le concours d'entrée. Certaines écoles demandent aux candidats d'avoir fait une première année d'études supérieures.

Pendant quatre ans, l'étudiant orthophoniste suit des enseignements théoriques et pratiques. Des stages sont effectués chaque année. Il etudie les sciences du langage et de l'audition, la psychologie, la psychiatrie, la gérontologie, la neurologie, les méthodes de bilan et de rééducation, la déontologie et la législation. A la fin de la quatrième année, un mémoire doit être présenté.

Les conseils du médecin

La relation entre l'orthophoniste et son patient est importante pour surmonter les difficultés. La personne qui consulte doit se sentir valorisée. Une grande part de psychologie intervient car le langage est dépendant de la vie psychique. L'orthophoniste doit être apaisant, encourageant, compréhensif et disponible car il rencontre des personnes fragilisées.

Pour aller plus loin : Fédération Nationale des Orthophonistes

Orthophoniste : dans quels cas le consulter ?
Orthophoniste : dans quels cas le consulter ?

Sommaire Définition Rôle et fonction Quand le consulter ? Déroulé d'une séance Comment se préparer Où exerce-t-il ? Comment le choisir Prix et remboursement Devenir orthophoniste Conseils du médecin ...

Autour du même sujet