Ostéopathe : que fait-il et quand le consulter ?

L'ostéopathie est une pratique reconnue en France depuis 2002. Même si la formation est ouverte à tous les bacheliers, la majorité des praticiens sont des médecins et des kinésithérapeutes.

Ostéopathe : que fait-il et quand le consulter ?
©  Jari Hindstrom-123RF

L'ostéopathie a longtemps eu mauvaise réputation, car elle était associée aux pratiques des guérisseurs et rebouteux traditionnels, notamment avant la reconnaissance officielle de cette discipline par le ministère de la Santé en 2002. Depuis 2007 et la promulgation des décrets encadrant strictement la formation des ostéopathes et leur pratique, l'ostéopathie est désormais reconnue - et son efficacité, notamment pour soulager le mal de dos, incontestée.

Définition de l'ostéopathie

L'ostéopathie est une méthode de soins utilisée pour le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels. Reconnue comme une médecine complémentaire, elle a recours aux manipulations manuelles pour traiter certaines pathologies. Pour les ostéopathes la structure du corps et ses fonctions sont interdépendantes. Toutes les parties du corps sont reliées les unes aux autres via les tissus. Dans ce cadre, si un organe perd sa mobilité, alors cela peut avoir des conséquences sur les autres, et les symptômes apparaissent. C'est donc grâce à des manipulations de certaines parties du corps que les praticiens entendent rétablir le bon équilibre du corps.

Définition de l'ostéopathe

L'ostéopathe est le professionnel formé a l'ostéopathie. Bien qu'encadrée par des textes de loi, la formation des ostéopathes en France est très hétérogène. La loi du 4 mars 2002 (modifiée en avril 2011), autorise l'usage du titre d'ostéopathe non seulement aux médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes et infirmiers, titulaires d'un diplôme universitaire (DU) ou diplôme interuniversitaire (DIU) reconnu par l'Ordre des médecins, mais aussi aux non-professionnels de santé titulaires d'un diplôme délivré par un établissement agréé par le ministère de la Santé. En janvier 2013, sur les 19 369 ostéopathes recensés par le Registre des ostéopathes de France, 55,4 % d'entre eux ne sont ni médecins, ni kinésithérapeutes.

Rôle : que fait-il ?

L'ostéopathie est une pratique exclusivement manuelle et externe qui vise à prévenir ou remédier à des troubles fonctionnels du corps, à l'exclusion des maladies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Les manipulations de l'ostéopathe concernent les muscles du corps et de la tête uniquement avec ses mains.

Quelles différences avec un kiné ?

Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent obtenir un diplôme d'ostéopathe, mais un ostéopathe n'est pas toujours un kinésithérapeute puisqu'il peut s'agir d'un médecin, de professionnels de santé issus de filières paramédicales (infirmier-infirmière, sage-femme) ou d'un non-professionnel de santé titulaire d'un diplôme. Même si certaines indications peuvent être identiques, contrairement à un kinésithérapeute, un ostéopathe n'a le droit d'utiliser que des manipulations manuelles apprises au cours de sa formation et pas d'autres techniques.

Indications : dans quels cas le consulter ?

L'ostéopathie s'adresse essentiellement aux pathologies fonctionnelles en traitement curatif et préventif. Elle intervient donc dans trois domaines majeurs :

  • Le domaine viscéral (troubles digestifs, troubles circulatoires des membres inférieurs, asthme…) ;
  • Le domaine pariétal (entorses, sciatique, névralgie, tendinites, arthrose…) ;
  • Le domaine crânien (otites, vertiges, rhinite et sinusite, insomnies, stress, migraine …).

Comment le choisir ?

Il est préférable de toujours choisir un ostéopathe professionnel et diplômé, répertorié sur le site de l'Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF) et sur recommandation de son médecin traitant ou d'un médecin spécialiste en fonction de la pathologie à traiter. L'ostéopathie connaissant aujourd'hui un véritable engouement, il est recommandé aux patients de prendre certaines précautions en ce qui concerne le choix du praticien. Les ostéopathes diplômés indiquent en principe, sur leur plaque, la mention "DO" qui signifie diplômé(e) en ostéopathie ou " DC ".

Préparer sa visite

Il est préférable de consulter son ostéopathe dans une tenue confortable permettant les manipulations sans gêne. N'oubliez pas d'emmener avec vous tous les examens et/ou courriers médicaux pouvant être utiles à l'ostéopathe pour mieux connaitre votre état de santé et votre problématique.

Déroulé de la consultation

La consultation d'ostéopathie dure en moyenne 45 minutes. L'ostéopathe commence toujours par un entretien et un examen de l'ensemble du corps par des palpations. Il procède ensuite à des manipulations, avec ses mains, mais aussi parfois avec le reste de son corps, par exemple en s'appuyant contre le dos de la personne qu'il manipule.

L'ostéopathie repose sur quatre formes de manipulations :

  • les manipulations fonctionnelles, dont l'objectif est une mobilisation des tissus pour provoquer une détente suffisante permettant à une lésion de se soigner d'elle-même ;
  • les manipulations viscérales, pour rendre leur pleine efficacité au foie, à la rate, aux intestins, etc. ;
  • les manipulations structurelles, lorsque l'ostéopathe appuie à certains endroits pour libérer notamment des points de blocage ;
  • enfin, les manipulations crâniennes, les plus délicates et les plus fines, qui agissent sur les os du crâne pour lui redonner souplesse et améliorer la respiration.

Un certificat médical obligatoire avant certains actes.

Prix et remboursement

Les honoraires des ostéopathes sont totalement libres. Néanmoins, en moyenne, une séance coûte entre 40 et 80 euros. Non reconnue par l'Ordre des médecins à l'heure actuelle (en dehors de soins pratiqués dans le cadre d'une consultation médicale), cette pratique n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Certaines mutuelles santé peuvent toutefois proposer un remboursement.

Diplômes et études : comment devenir ostéopathe ?

Il existe trois sortes de formations en France. La première s'adresse aux médecins et est reconnue par le Conseil national de l'ordre des médecins. La seconde s'adresse aux professionnels de la santé, notamment les kinésithérapeutes, et est réalisée en alternance. La dernière est accessible aux bacheliers, après concours et entretien, et dure 6 ans avec à l'issue une inscription au registre des Ostéopathes de France.

Mes conseils

Il faut savoir que les ostéopathes non professionnels de santé ne sont pas autorisés à pratiquer des manipulations gynéco-obstétricales et des touchers pelviens. Par ailleurs, certains actes (manipulations du crâne, de la face et du rachis chez les nourrissons de moins de 6 mois, manipulation du rachis cervical) nécessitent, avant toute manipulation, la production obligatoire d'un certificat médical de non contre-indication. Enfin, les ostéopathes non professionnels de santé ne disposent pas du droit de prescription.

Ostéopathe : que fait-il et quand le consulter ?
Ostéopathe : que fait-il et quand le consulter ?

Sommaire Définition d'ostéopathie Définition d'ostéopathe Que fait un ostéopathe ? Différences avec un kiné Indications Comment choisir ? Préparer sa visite Déroulé de la consultation Prix, remboursement Devenir...