Qu'est-ce qu'un proctologue ?

Le proctologue est un médecin spécialisé dans les pathologies de l'anus et du rectum. Il est souvent également gastro-entérologue ou chirurgien. Quelles maladies soigne-t-il ? Comment se déroule une séance ? Explications de Fabio Giorgiano, médecin proctologue.

Définition : qu'est-ce qu'un proctologue ?

Le proctologue est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement des pathologies de l'anus et du rectum. La proctologie ne constitue toutefois pas une spécialité à elle toute seule : elle appartient au domaine de la gastro-entérologie, c'est pourquoi les proctologues sont aussi souvent gastro-entérologues ou chirurgien, et se spécialisent plus tard. "Le proctologue soigne de nombreuses pathologies, depuis les crises d'hémorroïdes aux fissures anales, allant jusqu'au cancer colorectal", explique Fabio Giorgiano, médecin proctologue et chirurgien cancérologue. Le proctologue a recours à plusieurs examens médicaux courants comme le toucher rectal, l'anuscopie ou la rectoscopie.

Que couvre la proctologie ?

La proctologie est une spécialité de la gastro-entérologie. Le médecin proctologue est donc souvent gastro-entérologue ou chirurgien digestif de formation, mais s'est spécialisé dans les maladies de l'anus et du rectum. "En effet, ces maladies-là peuvent être liées au système digestif ou peuvent nécessiter une chirurgie, d'où l'utilité de la spécialisation", explique le proctologue.

Que soigne un proctologue ?

Si le proctologue est souvent considéré comme le médecin spécialiste des hémorroïdes (une pathologie touchant une très grande partie de la population), il est habilité à soigner de nombreuses autres maladies. Parmi les principales pathologies mises en évidence pas le proctologue, on trouve notamment les blessures de l'anus telles que les fissures, les abcès, mais aussi l'incontinence fécale ou les constipations graves. "En plus de cela, le proctologue peut soigner les cancers tels que le cancer colorectal (du colon et du rectum), ou le cancer de l'anus qui est bien plus rare", précise le spécialiste.

Quand consulter un proctologue ?

En cas de signes inhabituels au niveau de la région de l'anus qui persistent, il vaut mieux consulter ce spécialiste. "Saignement anal, sang dans les selles, mais aussi démangeaisons et douleurs dans cette région doivent amener à consulter", précise le médecin proctologue. "Le généraliste peut vous orienter chez un proctologue, mais en tant que médecin généraliste, il ne pourra pas faire un vrai diagnostique puisqu'il n'a pas les bons outils, d'où l'importance de consulter un proctologue", explique Fabio Giorgiano.

  • Sang dans les selles
  • Hémorroïdes
  • Fissure anale
  • Prurit anal
  • Mycose anale

Comment se déroule une consultation ?

Une séance chez un proctologue commence par un interrogatoire. "Il est très important d'avoir les antécédents, de savoir si la personne a déjà été opérée, chez les femmes si elle a déjà accouché, explique le médecin. Evidemment, il y a aussi un interrogatoire plus orienté sur la région anale : s'il y a des incontinences, des problèmes gastro-intestinaux… ". Ensuite, le médecin procède à une inspection de la marge anale et à un toucher rectal. Celui-ci n'est pas douloureux et est très rapide. En fonction des symptômes du patient, d'autres examens complémentaires sont nécessaires :

  • une méatoscopie,
  • une anuscopie,
  • une rectoscopie

Tous ces examens vont pouvoir permettre au professionnel de détecter une éventuelle maladie, mais aussi de vérifier si les symptômes du patient ne sont pas le signe d'un cancer. A la fin de la séance, il peut alors proposer le traitement adapté.

Préparer sa visite chez le proctologue

"Le plus important est de noter tous ses antécédents médicaux, et les éventuels examens qui ont déjà été prescrits", rappelle le médecin. Une visite chez le proctologue peut induire du stress ou un sentiment de gêne, mais les médecins sont habitués et saurons détendre le patient.

Prix et remboursement

Comme tout spécialiste, les prix et remboursement dépendent du secteur du professionnel. S'il est conventionné secteur 1, il pratique les tarifs fixés par la convention et sera remboursé à 70% si vous avez suivi le parcours de soins coordonné (si vous êtes passé par votre généraliste avant). Sinon, vous ne serez remboursé qu'à hauteur de 30%. S'il est conventionné secteur 2, le médecin pratique le dépassement d'honoraires, mais vous ne serez remboursé que sur la base d'une consultation normale, toujours à 70% si vous avez suivi le parcours de soins coordonné et 30% dans le cas contraire. Il vaut donc mieux vérifier avant le secteur de votre spécialiste et ses prix.

Etudes, diplômes... Comment devenir proctologue ?

Pour devenir proctologue, après avoir eu son Baccalauréat (scientifique de préférence), il faut intégrer la première année commune aux études de santé et réussir le concours : en moyenne, moins de 20% des étudiants en PACES parvient à franchir ce cap. Ensuite, l'étudiant en médecine doit passer 6 années en tronc commun pour arriver aux épreuves classantes nationales. Il est important d'être bien positionné dans le classement, puisque c'est grâce à celui-ci que les étudiants pourront allégrement choisir leur spécialité. Ces épreuves permettent d'accéder à l'internat. Pour être proctologue, il faut prendre celui en hépato-gastro-entérologie, qui dure 4 ans. À la fin de ces quatre années, l'étudiant obtiendra un diplôme d'études spécialisées (DES) en hépato-gastro-entérologie. La dernière étape à franchir pour porter le titre de docteur est la thèse doctorale. Après avoir soutenu sa thèse de recherche, l'étudiant est officiellement docteur.

Merci au Dr Fabio Giorgiano, médecin proctologue et chirurgien cancérologue.

Qu'est-ce qu'un proctologue ?
Qu'est-ce qu'un proctologue ?

Sommaire Définition C'est quoi la proctologie ? Rôle du proctologue Quand consulter ? Déroulé d'une consultation Préparer sa visite Prix et remboursement Devenir proctologue Définition : qu'est-ce...