Enurésie : quelles causes, que faire ?

L'énurésie est le terme médical pour désigner le fait de faire pipi inconsciemment durant le sommeil (la nuit le plus souvent). Concernant principalement les jeunes enfants, ce syndrome peut perturber également certains adolescents et adultes. Le point sur les causes et traitements de l'énurésie.

Enurésie : quelles causes, que faire ?
© jes2ufoto - 123RF

Définition : qu'est-ce que l'énurésie ?

L'énurésie (appelée aussi "pipi au lit" chez l'enfant) est définie comme l'émission involontaire d'urines pendant le sommeil. Ce symptôme fréquent touche environ 6 à 10 % des enfants de 7 ans et s'améliore en général avec le temps. L'énurésie nocturne de l'adulte (à partir de 15 ans) est plus rare mais peut avoir un retentissement important à ne pas sous-estimer.

Énurésie primaire

L'énurésie primaire correspond à une incontinence urinaire intermittente, pendant le sommeil, après l'âge de 5 ans, sans période continue de continence (c'est-à-dire de propreté) de plus de 6 mois, sans aucun autre symptôme associé, en particulier la journée (pas de fuite, pas de signe d'infection...). Son diagnostic est clinique par exclusion de toutes les autres pathologies urinaires.

Énurésie secondaire

L'énurésie secondaire a les mêmes caractéristiques que l'énurésie primaire mais elle apparaît après une période de propreté de plus de 6 mois. Il s'agit notamment de la forme d'énurésie qui peut toucher des adultes.

Énurésie diurne ou nocturne ?

L'énurésie nocturne est la forme la plus fréquente d'énurésie (incontinence urinaire), contrairement à l'énurésie diurne (pendant la journée). Elle peut être liée à plusieurs facteurs : sommeil trop profond, stress émotionnel, manque de maturité des réflexes urinaires...

Causes

L'énurésie peut être lié à :

  • un trouble affectif (retard affectif, refus de grandir ou tout changement ou stress important),
  • un trouble organique ou une maladie (malformation de l'appareil urinaire d'origine génétique, infection urinaire, diabète, constipation ou encoprésie).
  • l'immaturité de la vessie,
  • une question d'hérédité,
  • une faible sécrétion nocturne d'hormone antidiurétique, qui gère la production d'urine,
  • une difficulté à se réveiller
  • des troubles du sommeil comme la parasomnie,
  • l'hérédité si l'un ou les parents ont été énurétiques
  • des troubles de la vessie ou des voies urinaires : constipation, cancer, diabète, calculs rénaux, blessure interne suite à un accident, dérèglement hormonal...

Dans les cas d'énurésie accidentelle, la difficulté à contrôler la vessie peut être due à une consommation excessive d'alcool.

Facteurs de risques

Les facteurs de risques connus sont notamment le stress émotionnel, la constipation, des parents trop contraignants ou trop passifs par rapport à l'apprentissage de la propreté, une famille nombreuse, des troubles du comportement et du langage, des troubles du sommeil, une hospitalisation à la naissance ou encore des troubles psychomoteurs.

Chez l'adulte, l'énurésie altère l'estime de soi et fait naître un sentiment de honte. 

Symptômes

L'énurésie correspond à une miction complète et involontaire, qui survient principalement la nuit (énurésie nocturne). Chez l'adulte, il s'agit dans la plupart des cas d'énurésie secondaire : la miction involontaire se produit après une longue période de propreté. Le fait de faire pipi au lit entraîne généralement un sentiment de honte et une baisse de l'estime de soi, d'autant plus chez l'adulte. Il peut être difficile d'en parler, y compris à son médecin. L'énurésie peut aussi avoir des répercussions sur la vie sociale (refus d'aller dormir chez des amis par exemple). Elle peut se transformer en cercle vicieux et provoquer un sentiment d'angoisse au moment du coucher.

Traitement de l'énurésie chez l'enfant  

Il est conseillé de ne pas punir, culpabiliser ou ridiculiser l'enfant et d'expliquer en termes simples ce qui se passe. Une énurésie qui persiste après l'âge de huit à dix ans peut s'associer à une mauvaise vision de soi-même ou à d'autres troubles psychologiques. Il est important de rassurer, soutenir et réduire au minimum la frustration des parents qui peuvent demander un avis médical simplement pour se faire rassurer.

Thérapie par la motivation

La psychologie joue un rôle important et essentiel dans la prise en charge de l'énurésie. L'environnement de l'enfant doit être favorable au dialogue, à la dédramatisation du problème, à la mise en place d'un système de jeu, par exemple un calendrier relatant ses nuits sans accidents illustrées par un soleil. L'important est qu'il prenne conscience de ses progrès. 

Entraînement de la vessie

On propose à l'enfant de boire régulièrement tout au long de la journée, puis d'essayer de se retenir le plus longtemps possible. Cette méthode permet de muscler la vessie. Présentez-la comme un jeu, où " celui qui réussit à tenir le plus longtemps a gagné ", par exemple.

Prévention de l'énurésie : les mesures hygiéno-diététiques

  • ne pas trop boire en fin de journée : éviter les boissons avant de dormir, les soupes au repas du soir, les aliments salés ;
  • ne pas boire la nuit ;
  • mettre en place un système simple pour nettoyer les draps, bien protéger le matelas, afin que la gestion du linge soit facilitée, et si possible gérable par l'enfant lui-même.

Plus de conseils : 

Consultez un médecin lorsqu'elle est récurrente

Traitements de l'énurésie chez l'adulte

Chez l'adulte, l'énurésie nécessite de consulter un médecin lorsqu'elle est récurrente. Dans tous les cas, il surtout important de dédramatiser. Lorsqu'elle est liée à une autre maladie, l'énurésie peut être traitée en prenant en charge sa cause. Des traitements médicamenteux sont envisageables pour ne plus faire pipi au lit, sur avis médical. Ainsi, chez l'adulte, il est possible d'avoir recours à des antidépresseurs pour traiter l'énurésie. En complément, l'utilisation d'un système d'alarme permet de détecter les gouttes d'urines et d'être averti pour aller aux toilettes pendant la nuit. Il est également conseillé d'adopter des mesures hygiéno-diététiques :

  • uriner et s'hydrater régulièrement dans la journée,
  • boire peu le soir, et aller aux toilettes avant de se coucher.
  • ne pas se retenir d'aller aux toilettes une fois au lit.
  • Les exercices de Kegel sont une pratique standard qui permet aux adultes incontinents de mieux contrôler leur vessie. Ils visent à renforcer les muscles du plancher pelvien. Enfin, d'autres thérapie complémentaires comme une psychothérapie ou de l'acupuncture peuvent être proposées au cas par cas.

Evolution de l'énurésie

Chez l'enfant, l'énurésie a une évolution habituellement favorable spontanément, même en l'absence de traitement. Le taux de guérison est de 15 % par an chez les enfants âgés de 5 à 10 ans.

Les conseils du médecin

Ne tardez pas à consulter si vous constatez que votre enfant n'est toujours pas propre la nuit après l'âge de 5 ans, ou avant cet âge s'il a d'autres symptômes. La mise en place de mesures simples permet généralement d'améliorer les choses très rapidement.

Enurésie : quelles causes, que faire ?
Enurésie : quelles causes, que faire ?

Sommaire Définition • Énurésie primaire • Énurésie secondaire • Énurésie diurne, nocturne Causes Facteurs de risque Symptômes Traitements chez l'enfant Traitements chez l'adulte Evolution Conseils du médecin ...