Que faire en cas de fracture du nez ?

Considérée comme la plus fréquente des fractures faciales, la fracture des os du nez ne nécessite pas toujours une intervention chirurgicale. Causes, symptômes, prise en charge ; le point avec le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Définition

La fracture du nez correspond à la fracture de l'un des os du nez. "D'une façon habituelle, on parle de fracture des os propres du nez ou de traumatisme de la pyramide nasale pour faire la distinction avec les traumatismes maxillo-faciaux plus complexes", explique le Dr Patrick Aubé.

Symptômes

Une fracture du nez a généralement des conséquences esthétiques et fonctionnelles. Les signes de fracture les plus souvent observés sont la douleur, la présence d'œdèmes (gonflement) ainsi que des saignements. "La déformation du nez est plus ou moins importante en fonction du degré de déplacement ou non des structures osseuses", précise le médecin généraliste. En cas de déplacement de la cloison nasale, il est possible d'éprouver des difficultés respiratoires.

Causes et complications

Une fracture du nez est la conséquence d'un traumatisme : un choc de face ou latéral, suite à une blessure, une chute, un accident, ou une agression. Les fractures du nez surviennent fréquemment chez les personnes pratiquant un sport propice aux contacts : football, rugby, boxe, ou hockey par exemple. "Un traumatisme important de la pyramide nasale nécessite un diagnostic clinique et radiologique avant tout traitement", prévient le Dr Patrick Aubé.

Diagnostic

Un examen clinique effectué par son médecin traitant permet de diagnostiquer une fracture du nez. Un scanner du massif facial peut s'avérer nécessaire pour mettre en évidence une éventuelle fracture complexe (fracture étendue à d'autres os que ceux du nez). 

Traitement, opération : que faire en cas de fracture du nez ?

En cas de fracture du nez, l'intervention chirurgicale n'est pas systématique. Seules les fractures du nez déplacées et/ou causant des difficultés respiratoires nécessitent une opération. L'intervention chirurgicale est généralement pratiquée dix à quinze jours après le traumatisme : attendre que l'œdème se soit résorbé permet au chirurgien de mieux apprécier les contours et l'aspect du nez. L'opération consiste à réduire la fracture du nez par les voies naturelles (par les narines). Des contentions sont mises en place en fin d'intervention pour tenir la fracture : des mèches à l'intérieur du nez, et un plâtre posé sur le nez. Les mèches sont ôtées cinq jours après l'opération. Il faut attendre sept jours pour le retrait du plâtre. 

Rétablissement

Après l'opération, il est possible de ressentir des douleurs et d'observer l'apparition d'hématomes. Ces signes disparaissent généralement après quelques jours. Les douleurs peuvent être soulagées au moyen d'antalgiques. Des lavages de nez au sérum physiologique sont prescrits pendant environ une semaine. Une seconde intervention est possible si le nez présente un aspect inesthétique après l'opération. Dans ce cas, une rhinoplastie est pratiquée, mais uniquement sur demande du patient et après consolidation des os (six mois au minimum). 

Merci au Dr Patrick Aubé, médecin généraliste et auteur du livre "20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours" aux éditions LeducS.

Que faire en cas de fracture du nez ?
Que faire en cas de fracture du nez ?

Sommaire Définition Symptômes Causes, complications Diagnostic Traitement, opération Rétablissement Définition La fracture du nez correspond à la fracture de l'un des os du nez. "D'une façon habituelle, on parle...