Vaccin contre le méningocoque C : obligatoire ou pas ?

Selon les derniers chiffres du site vaccination info service, les infections à méningocoques touchent environ 600 personnes par an. Les personnes les plus touchées sont les nourrissons de moins d'un an, les jeunes enfants, les adolescents ainsi que les jeunes adultes jusqu'à l'âge de 24 ans. Le point le sur le vaccin contre le méningocoque C avec le Dr Valérie Rabier, médecin spécialiste des maladies infectieuses et tropicales au CHU d'Angers.

Vaccin contre le méningocoque C : obligatoire ou pas ?
© Igor Daniel - 123RF

Intérêt du vaccin méningocoque C

"L'intérêt du vaccin est d'éviter les cas d'infections invasives au méningocoque C, aussi appelée méningite à méningocoque ou méningite foudroyante. Le méningocoque C est l'un des méningocoques pour lequel il existe un vaccin commercialisé depuis plus de dix ans et intégré au calendriers vaccinaux mais qui a longtemps été mal appliqué en France. Tel qu'il était réalisé, chez les petits enfants et les adolescents, le taux de couverture était tellement bas que ces infections augmentaient et donc leur taux de mortalité avec. Le calendrier vaccinal a donc été modifié pour mieux protéger les nourrissons", explique le Dr Valérie Rabier.

Qui l'a inventé ?

Le vaccin contre le méningocoque C a été mis au point par le Professeur Emil C. Gotschlich dans les années 1970.

Un vaccin obligatoire ?

"Le vaccin est obligatoire chez les nourrissons depuis le 1er janvier 2018 avec une première dose à l'âge de 5 mois. Les personnes n'ayant pas été vaccinées peuvent le faire jusqu'à l'âge de 24 ans. Grâce au vaccin, ils se protègent et participent à une meilleure immunité de groupe puisque le méningocoque C touche deux tranches d'âge, à savoir les nourrissons et les adolescents voire jeunes adultes", souligne la spécialiste.

Composition

"C'est un vaccin inerte polyosidique conjugué, ce qui signifie qu'il est composé d'extraits de membrane de ce microbe. Cela va permettre au système immunitaire de reconnaître cet antigène et donc de mieux se défendre lorsqu'il sera exposé au vrai microbe", précise le Dr Valérie Rabier.

Noms des vaccins

Le MENJUGATE 10 et le NEISVAC sont les deux vaccins contre les infections invasives à méningocoques C. Il existe également des vaccins contre les méningocoques de sérogroupe B et d'autres contre les méningocoques A, C, Y et W qui sont combinés (vaccins tétravalents ACYW135).

Quand faire ce vaccin ? A quel âge ?

  • Chez le nourrisson avec 1 dose à 5 mois et 1 dose à 12 mois.
  • À partir de 12 mois, chez les personnes non vaccinées, 1 dose est recommandée jusqu'à l'âge de 24 ans.  

Dates des rappels

Il s'agit de deux doses chez le nourrisson de moins de 12 mois et d'une seule dose chez le nourrisson de plus de 12 mois.

Effets secondaires

"Le vaccin reste un médicament, mais celui-ci est particulièrement bien toléré ", rassure la spécialiste.

Réactions, allergies, fièvre... Quels sont les risques ?

"Comme pour tout vaccin, il peut y avoir une réaction au niveau du site d'injection, des courbatures, un peu de fièvre. Une une réaction allergique à l'un des composants peut également apparaître, même si ce vaccin n'est pas très allergisant", note le Dr Valérie Rabier.

Prix et remboursement

Le prix d'une dose de NEIVSAC et de MENJUGATE 10 est de 23,03€ avec un taux de remboursement par l'Assurance maladie de 65%.

Merci au Dr Valérie Rabier, médecin spécialiste des maladies infectieuses et tropicales au CHU d'Angers. 

Vaccin contre le méningocoque C : obligatoire ou pas ?
Vaccin contre le méningocoque C : obligatoire ou pas ?

Sommaire Intérêt Inventeur et découverte Vaccin obligatoire Composition Nom commercial Âge pour le faire Rappels Effets secondaires Risques Prix et remboursement Intérêt du vaccin méningocoque C ...