Mycose des pieds : tout savoir le pied d'athlète

La mycose des pied ou "pied d'athlète" est provoquée par un champignon de la peau. Elle se manifeste habituellement entre les orteils, sur les ongles ou sous la plante des pieds. Zoom sur les symptômes, causes, traitements et conseils anti récidives.

Définition

Le "pied d'athlète" est une forme particulière de mycose des pieds localisée entre les orteils. Cette infection cutanée superficielle due à un champignon peut toucher la plante des pieds, les ongles, et d'autres localisations sur la peau en dehors des pieds. Il peut être la porte d'entrée d'autres infections notamment bactériennes (érysipèle). La chaleur et l'humidité sont des facteurs propices au développement du champignon.

Causes

Les mycoses du pied sont provoquées par un champignon appelé le dermatophyte. Ce dernier contamine la peau et se développe notamment entre les orteils. "La contamination se fait le plus souvent de façon indirecte, lors de la marche pieds nus dans des milieux chauds et humides comme les piscines, vestiaires, saunas, salles de sport. Le champignon y reste entre les orteils puis se multiplie et se propage à la peau et aux ongles", explique le Docteur Clélia Vanhaecke, praticien hospitalier au service Dermatologie-Vénéréologie au CHU de Reims.

"Une personne infectée non traitée peut s'auto-contaminer sur d'autres parties du corps"

Facteurs de risques

  • Le pied d'athlète est très fréquent chez les sportifs. Le port de chaussures de sport participe à l'augmentation de la fréquence de cette mycose.
  • Le port de chaussures fermées provoque un environnement chaud et humide, favorable au développement des champignons.
  • Une diminution des défenses immunitaires peut favoriser le développement de ce champignon (par exemple : prise de corticoïdes.).
  • Le diabète est aussi un facteur de risque de mycose des pieds, par la diminution des défenses et d'autres facteurs qui favorisent les microtraumatismes qui facilitent la pénétration du champignon dans la peau (atteinte neurologique et / ou artérielle liée au diabète). Les plaies des pieds chez les personnes diabétiques doivent être prises en compte très sérieusement car elles peuvent, dans certaines situations, entraîner une amputation.
  • Les troubles circulatoires comme une insuffisance veineuse (antécédent de varices), une insuffisance lymphatique (fréquente en cas de surpoids ou obésité) et une insuffisance artérielle (artérite) favorisent aussi les mycoses en fragilisant la peau.

Contagion

La mycose du pied d'athlète n'est pas grave, mais est très désagréable et contagieuse. "Une personne infectée non traitée peut s'auto-contaminer sur d'autres parties du corps. Elle peut aussi infecter d'autres personnes, essentiellement par contact indirecte (perte de petites peaux mortes contenant des champignons, notamment dans des endroits propices au développement du champignon, chauds et humides)", précise le médecin.

Symptômes

Les premiers signes débutent le plus souvent entre le 3e et 4e orteil ou entre le 4e et 5e. Il apparaît une rougeur, avec souvent des démangeaisons importantes voire des brûlures. L'évolution peut se faire vers l'apparition d'une fissure, qui peut être douloureuse, des petites cloques (vésicules) peuvent être visibles.

Évolution

Si elle n'est pas soignée, une mycose du pied peut gagner tous les orteils. L'infection peut aussi atteindre le dessus ou le dessous du pied au niveau de la plante des pieds qui devient épaisse, squameuse (aspect dit farineux). Les ongles des pieds peuvent être atteints, s'épaissir, blanchir initialement puis jaunir voir noircir et devenir friables. L'atteinte peut s'étendre à d'autres localisations sur la peau (paume des mains si manipulation, autres plis..) Cette mycose cutanée peut être la porte d'entrée d'infection bactérienne plus sévère (érysipèle, touchant la jambe, avec fièvre, douleur),

Traitement

Les médicaments traitant une mycose peuvent se prendre sous forme de gels, crèmes, spray ou comprimés. "Les mesures d'hygiène sont indispensables dans le traitement des mycoses des pieds : bien laver les pieds à l'eau et au savon, bien sécher notamment les zones entres les orteils, au sèche-cheveux froid si le passage de la serviette est douloureux, puis appliquer le traitement prescrit et respecter la durée prescrite, qui varie selon la molécule utilisée", rappelle le Dr Clélia Vanhaecke. L'aération des lésions autant que faire se peut est recommandée (limiter le port de chaussures fermées).

Traitements naturels

  • Le bicarbonate de soude est excellent pour traiter la mycose des pieds. Il suffit de diluer 4 cuillères à soupe de bicarbonate sous forme de poudre dans 1L d'eau tiède et d'y baigner ses pieds pendant 15 minutes. Ensuite, il est important de bien les sécher afin d'éliminer l'humidité.
  • Plusieurs huiles essentielles apportent également une aide considérable afin de lutter contre la mycose des pieds grâce à leurs vertus antifongiques. Par exemple, celles d'arbre à thé (ou de "tea tree"), de lavande et de cèdre de l'Atlas possèdent ces propriétés. Chacune de ces huiles peut être mélangée à de l'huile d'amande douce et appliquée directement sur la zone atteinte à raison de quelques gouttes.

"Il faut éviter de porter des chaussures fermées en continu."

Prévention

Il est possible de prévenir ce type de mycoses en adoptant les bons gestes : bien se sécher les pieds, notamment entre les orteils, limiter le port de chaussures fermées, éviter de marcher pieds nus dans les vestiaires des salles de sport, des piscines... Il est aussi conseillé de laver ses chaussures/chaussons, de traiter toutes les autres zones atteintes par la mycose et de faire attention aux blessures des pieds.

Conseils anti récidives

Si, en général, les mycoses des pieds ne sont pas dangereuses, elles sont en revanche désagréables et tenaces. Et comme il n'y a aucun espoir de guérison spontanée, mieux vaut surveiller régulièrement ses pieds, et plus spécialement les espaces entre les doigts de pieds. "Il faut éviter de porter des chaussures fermées en continu, insiste la spécialiste. Cette surveillance doit être encore plus rigoureuse chez les personnes souffrant de diabète, une mycose des pieds pouvant évoluer, dans ce cas-là, vers des plaies chroniques graves et conduire à l'amputation."

Réalisé en collaboration avec le Docteur Clélia Vanhaecke, Praticien Hospitalier, Service Dermatologie-Vénéréologie CHU Reims, Membre du GrIDIST (Groupe Infectiologie Dermatologique Infections Sexuellement Transmissibles) de la Société Française de Dermatologie (SFD).


 

Mycose des pieds : tout savoir le pied d'athlète
Mycose des pieds : tout savoir le pied d'athlète

Sommaire Définition Causes Facteurs de risque Contagion Symptômes Evolution Traitements Traitements naturels Prévention Conseil anti récidives Définition Le "pied d'athlète" est une forme particulière de...