Aphte : langue, lèvres, gorge, comment le soigner ?

Sur la langue, les lèvres, dans les joues... L'aphte touche 15 à 30% de la population, surtout les plus jeunes et les femmes. Unique, géant, ou multiple en cas d'aphtose : voici comment le soigner.

Définition

Un aphte est une lésion de la muqueuse buccale qui se localise sur la paroi interne de la bouche, la langue ou les gencives. Ils atteignent plus souvent le sujet jeune et davantage les femmes. Ces lésions sont, la plupart du temps, uniques, évoluent par poussées et guérissent spontanément. Le traitement d'un aphte repose sur une bonne hygiène dentaire et éventuellement sur un gel anesthésiant local pour soulager les douleurs si celles-ci sont trop incommodantes. 

• L'aphtose

C'est une pathologie grave, où les aphtes peuvent apparaître en divers endroits, notamment sur les parties génitales, sur la peau ou même dans les yeux (risque de cécité important si la maladie n'est pas traitée correctement). Parfois, ce sont les organes qui sont touchés, ce qui peut mettre la vie du patient en danger lorsque la pathologie n'est pas détectée correctement. Cette maladie est plus fréquente parmi les personnes d'origine méditerranéenne.

Où peut-on avoir des aphtes ?

Les aphtes apparaissent le plus souvent sur la muqueuse buccale, au niveau des lèvres, de la langue, de la face interne des joues, des gencives, du palais ou encore de la gorge. Les aphtes peuvent également se localiser sur les organes génitaux (gland chez l'homme ou  vulve chez la femme). Les aphtes sont généralement uniques, mais ils peuvent parfois apparaître par groupe de 3 ou 4, constituant ainsi une aphtose.

A quoi ressemble un aphte ?

L'aphte est une ulcération superficielle, non contagieuse, d'une surface de quelques millimètres. Il ressemble à de petites lésions blanches ou jaunâtres, douloureuses et bien circonscrites par une ligne rouge, comme une sorte de mini-cratère rouge vif. Entourée d'une zone inflammatoire, cette lésion est localisée le plus souvent dans la muqueuse buccale. L'aphte provoque une sensation de brûlure très désagréable, et parfois une gêne lors de la mastication, ainsi qu'une hyper-salivation. La douleur dure généralement entre 2 et 5 jours. L'aphte ne provoque ni fièvre ni saignement.

Aphte géant

Si plusieurs aphtes sont proches les uns des autres, ils peuvent créer un aphte géant, très douloureux et pouvant gêner l'alimentation. L'aphte géant mesure 10 à 50 millimètres de diamètre. Il apparaiî en général en un seul exemplaire et, selon sa localisation, peut réellement poser problème, notamment quand il se situe dans le fond de la gorge et empêche ainsi une déglutition correcte. La guérison de l'aphte géant est beaucoup plus longue que celle d'un aphte commun, elle peut prendre jusqu'à un an et laisse immanquablement des cicatrices, qu'il faut parfois corriger par une petite opération chirurgicale.

Aphtes milliaires

Ce sont de petites érosions superficielles, de moins de 2 mm de diamètre, qui apparaissent souvent en grappe. Comme les aphtes communs, ils sont bénins et guérissent sans cicatrice en une à deux semaines.

Causes

Les aphtes peuvent faire suite à des traumatismes liés à une morsure de la muqueuse, à un brossage trop énergique des dents, ou encore à des prothèses dentaires. Ils peuvent également être liés à certains aliments comme les noix, les fraises, les épices, certains fromages comme le gruyère ou encore les crustacés. Certains médicaments peuvent aussi être en cause. On évoque aussi parfois des carences en vitamines et minéraux (fer, vitamine B) mais aucune certitude. Par contre, on sait que certaines maladies plus graves peuvent avoir, entre autres symptômes, l'apparition fréquente d'aphtes. Ce peut être le cas, par exemple, pour les personnes souffrant de la maladie de Crohn ou d'autres pathologies digestives. 

Qui consulter et comment poser le diagnostic ?

Vous avez un peu trop souvent des poussées d'aphtes ? C'est probablement le dermatologue qui pourra le mieux vous aider, surtout s'il s'est spécialisé dans les pathologies buccales. En effet, le dentiste n'est habilité à traiter que les problèmes dentaires et le médecin généraliste n'aura probablement pas les connaissances très pointues nécessaires pour discerner les aphtes d'autres pathologies et évaluer leur éventuelle gravité. Le diagnostic n'est pas toujours évident à poser. Plusieurs pathologies peuvent être confondues avec les aphtes : herpès, érythème polymorphe, pemphigus ou même cancer de la bouche... Ces malades peuvent présenter des signes relativement similaires pour les non-avertis.

Biopsies inutiles : "Lorsque le patient consulte un médecin qui n'est pas spécialiste de la question, il n'est pas rare qu'on lui fasse subir une biopsie non justifiée", regrette Corinne Husson, dermatologue. La biopsie permet d'écarter l'hypothèse du cancer mais pas de dire qu'il s'agit d'aphtes. Par ailleurs, il n'est pas rare que le patient croit être atteint d'aphtes, désigne même précisément les endroits où il souffre et... qu'il n'y ait rien. "Il est très fréquent que ces douleurs soient d'origine psychologique et que l'on ne trouve absolument aucun aphte, explique le Dr Husson. Evidemment, cela peut vouloir dire que le patient n'est pas dans une période de poussée mais, généralement, après un questionnaire approfondi, on s'aperçoit qu'il n'en a tout simplement jamais eu." Seuls un examen clinique et un questionnaire poussé peuvent permettre d'établir le diagnostic. "On effectue souvent un dosage des gaz du sang en complément."

Facteurs de risques

Certaines personnes présenteront des aphtes à répétition et d'autres n'en auront jamais. Le sujets les plus à risques sont les femmes, en raison des fluctuations hormonales du cycle menstruel (elles peuvent avoir des aphtes au moment des règles), les sujets stressés ou fatigués. Les aphtes apparaissent également fréquemment à l'arrêt du tabac. S'ils sont trop fréquents, il est nécessaire de consulter son médecin car ils peuvent révéler un trouble immunitaire. Certaines allergies alimentaires pourraient provoquer, entre autres symptômes, des poussées d'aphtes.

Un aphte guérit spontanément en 5 à 10 jours

Prévention

La première méthode de prévention des aphtes est d'avoir une bonne hygiène buccale. Il est nécessaire de se brosser pluri-quotidiennement les dents, en utilisant un dentifrice sans Sodium Lauryl Sulfate, agent moussant présent dans la plupart des pâtes dentifrices qui favorise la survenue des aphtes chez les personnes prédisposées. Certains aliments sont également à éviter comme les noix, les pommes, le gruyère, les fraises, les épices et les crustacés. Certaines mauvaises habitudes, comme les mordillements ou un brossage des dents trop fort, favorisent l'apparition d'aphtes. Des  prothèses dentaires mal positionnées peuvent aussi provoquer des aphtes localement. 

Traitements

Pour les aphtes bénins, le traitement est local. Il repose sur l'utilisation de bains de bouches, de gel ou de pastilles anesthésiques ou encore de spray buccal. La guérison est spontanée en 5 à 10 jours.

Si vous souffrez d'aphtes chroniques (plusieurs épisodes par an) ou d'une aphtose généralisée à plusieurs régions de l'organisme, des traitements de fond peuvent vous aider à réduire ou même supprimer les poussées. Lorsqu'une maladie sous-jacente est détectée, il s'agit bien évidemment de la traiter. La disparition des aphtes découlera du traitement de cette pathologie.

S'il s'agit d'aphtes récidivants sans autres symptômes, alors le dermatologue optera probablement pour l'une des trois solutions suivantes :

  • Le pentoxyfilline (commercialisé sous le nom Torental®) apporte souvent un bénéfice. Il présente l'avantage de n'avoir que peu d'effets secondaires.
  • La colchicine : "Elle est efficace dans environ deux-tiers des cas après un traitement sur le long terme", confirme le Dr Husson.
  • Lorsque rien ne fonctionne, le dernier recours est l'E-thalidomide. Mais il a très mauvaise presse car il peut être dangereux pour le fœtus chez la femme enceinte. Beaucoup de bébés issus de mamans qui avaient pris du Thalidomide pendant la grossesse sont nés sans membres. "Aujourd'hui, si l'on prescrit cette molécule a une femme en âge de procréer, c'est de façon très encadrée, décrit le Dr Husson. Elle doit prendre une contraception et faire des tests de grossesse tous les mois, le tout de façon contrôlée."

Remèdes naturels

Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique. Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant. 

  • La myrrhe est réputée pour ses propriétés antiseptiques. Sous forme de teinture, elle est utilisée contre les infections buccales et de la gorge, comme les aphtes, les gingivites, en gargarisme ou en application.
  • Sous forme d'extraits, la réglisse possède des propriétés antiseptiques et apaisantes qui contribuent à la guérison de l'aphte. L'extrait de réglisse s'applique en usage externe, en tamponnant la zone ulcérée. La réglisse s'administre également sous forme de pastilles à sucer. 

Conseils

"Chez les sujets présentant fréquemment des aphtes, il est important de repérer le facteur ou l'aliment favorisant afin de l'éviter. Pour cela, il peut être utile de noter, à chaque fois qu'un aphte apparaît, ce qui a pu le provoquer et faire le lien entre plusieurs épisodes" conseille le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Merci au Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste et au Dr Corinne Husson, dermatologue.

Aphte : langue, lèvres, gorge, comment le soigner ?
Aphte : langue, lèvres, gorge, comment le soigner ?

Sommaire Qu'est-ce qu'un aphte ? • L'aphtose Où peut-on en avoir ? A quoi ressemble un aphte ? • Aphte géant • Aphte milliaire Causes Qui consulter ? Facteurs de risques Prévention Traitements Remèdes...