Rétention d'eau : comment savoir si on en fait ?

La rétention d'eau ou "œdème" est une accumulation d'eau au sein d'un tissu. Elle peut être provoquée par diverses pathologies, mais peut aussi être due à un manque d'activité physique. Comment lutter contre la rétention d'eau ? Explications du Dr Neetish Gunnoo, angiologue.

Rétention d'eau : comment savoir si on en fait ?
© Jean-Paul CHASSENET - 123RF

Définition : la rétention d'eau, c'est quoi ?

"La rétention d'eau est un terme qui désigne en fait des œdèmes, souvent dans les membres inférieurs du corps", explique Neetish Gunnoo, angiologue. Les œdèmes sont dus à un mauvais fonctionnement de l'organisme, en général une insuffisance veineuse. Le ralentissement de la circulation engendre une accumulation du liquide, qui va alors migrer dans les tissus et créer un gonflement. Les chevilles et les pieds sont les parties du corps les plus touchées par la rétention d'eau, tout simplement à cause de la gravité.

Causes de la rétention d'eau

Il y a plusieurs causes aux œdèmes des membres inférieurs : on distingue les causes locales et générales.

  • En cause locale, il y a l'insuffisance veineuse ou la thrombose veineuse. "L'insuffisance veineuse est due au ralentissement de la circulation à cause d'une altération des valvules, les petits clapets qui empêchent le sang de redescendre en temps normal. La thrombose veineuse, elle, désigne un caillot se formant dans un vaisseau sanguin, obstruant ainsi la circulation".
  • "Il y a les lymphœdèmes. Il s'agit d'un œdème provoqué par le dysfonctionnement du système lymphatique". Cela est très rare, mais peut aussi être une complication du traitement contre le cancer du sein.
  • Parmi les causes générales, il y a bien sûr l'insuffisance cardiaque, qui est une incapacité du cœur à pomper correctement le sang.
  • D'autres causes comme "les problèmes pulmonaires ou des problèmes rénaux, des hépatites, des problèmes de protéine dans le sang, un dysfonctionnement de la thyroïde…
  • Certains médicaments peuvent également déclencher des œdèmes.

Localisation de la rétention d'eau : pied, jambe, bras, visage ?

"Dans la majorité des cas, les œdèmes se situent en région inférieure, tout simplement par gravité. C'est pourquoi ils peuvent disparaître quand on est allongé ou qu'on relève les jambes", précise le spécialiste. Les œdèmes dans les pieds ou les jambes traduisent donc généralement une pathologie générale, induites par une mauvaise circulation du sang dans les veines.

Les œdèmes se caractérisent par une sensation de gonflement.

Symptômes : reconnaître une rétention d'eau

Les œdèmes (ou rétention d'eau) se caractérisent par une sensation de gonflement. Les jambes, les chevilles et les pieds augmentent de volume, la peau est étirée et luisante. Lorsqu'on appuie dessus, une marque de pression subsiste quelques secondes. Dans les jambes, il peut aussi y avoir une sensation de lourdeur ou de raideur, voir des douleurs et difficultés à marcher. Ce phénomène de rétention d'eau est plus marqué lorsqu'il fait chaud, car la chaleur entraîne une dilatation les veines, qui se retrouvent plus en difficulté.

© Suriya Siritam - 123RF

Personnes à risque

"Il y a beaucoup de personnes à risques d'œdèmes : principalement, les personnes à faible activité physique, explique le Dr Neetish Gunnoo. Malheureusement, cela concerne de plus en plus de monde, les personnes qui travaillent dans un bureau, sans bouger, mais aussi ceux qui font du sur-place debout, car ce n'est pas une activité physique efficace". D'autres facteurs peuvent déclencher de la rétention d'eau :

  • le surpoids, qui peut créer ou aggraver de l'insuffisance veineuse,
  • l'hérédité.
  • la grossesse : c'est un état qui déclenche des modifications physiologiques, qui font que les veines sont malmenées. "En effet, le volume sanguin durant la grossesse augmenterait d'environ 30 % ! Heureusement, ses désagréments peuvent, dans la majorité des cas, disparaître après l'accouchement", explique notre interlocuteur.

Prévention : comment éviter la rétention d'eau ?

  • Pratiquer une activité physique régulière pour activer la pompe musculaire et donc la circulation veineuse.
  • Faire attention à son poids.
  • Porter des bas de contention si besoin. 

"Il faut savoir que la chaleur, les fluctuations hormonales et les médicaments sont des facteurs favorisant la rétention d'eau".

Que faire en cas de rétention d'eau ?

En cas de rétention d'eau, les bas de contention peuvent être une solution. "Aujourd'hui, il en existe de qualité, avec des textures plus agréables et respirantes, en microfibre, en fibres de bambou ou en lin par exemple", décrit le médecin. Si les œdèmes sont de taille importante, il y a des traitements plus radiaux : la chirurgie. "L'ablation de la veine consiste à retirer les grosses veines malades", conclut-il. 

Merci au Dr Neetish Gunnoo, angiologue.

Rétention d'eau : comment savoir si on en fait ?
Rétention d'eau : comment savoir si on en fait ?

Sommaire Définition Causes Localisation Symptômes Facteurs de risque Lutter contre la rétention d'eau Que faire contre la rétention d'eau Définition : la rétention d'eau, c'est quoi ? "La rétention...