Prostatite aigue ou chronique : symptômes et traitements

La prostatite est une inflammation de la prostate. Si elle est aiguë, elle est souvent d'origine bactérienne, et peut être une infection sexuellement transmissible. Mais elle peut également être chronique. Causes, symptômes, traitement par antibiotique... On fait le point sur cette pathologie masculine.

Définition : qu'est-ce qu'une prostatite ?

La prostatite correspond à une inflammation de la prostate. Elle peut être aiguë ou chronique. La prostatite aiguë est plus souvent d'origine bactérienne, et constitue une infection sexuellement transmissible. La prostatite chronique, plus fréquente, sont généralement non bactérienne et peuvent être liées à une pathologie de la prostate comme un adénome. Elles sont à l'origine de douleurs pelviennes chroniques, de troubles mictionnels et de l'éjaculation.

Prostatite aiguë ou chronique : les différences

La prostatite aiguë peut survenir chez l'homme jeune et provoque des symptômes comme :

  • la fièvre,
  • des douleurs abdominales
  • des brûlures mictionnelles.

Elle est due à une infection bactérienne. Il s'agit d'une urgence médicale qui doit être rapidement traitée par antibiotiques. La prostatite chronique peut également être d'origine bactérienne mais elle est, le plus souvent, liée à une pathologie de la prostate ou à des infections urinaires récidivantes, qui provoquent une inflammation persistante de la prostate. Les symptômes sont moins marqués. Le traitement de la prostatite chronique dépend de sa cause.

A gauche : prostate normale, à droite : prostatite © designua - 123RF

Symptômes : fièvre, frissons, troubles urinaires, fatigue...

La prostatite aiguë entraîne

  • une fièvre d'apparition brutale,
  • des frissons,
  • des troubles urinaires avec des brûlures lors de la miction,
  • des besoins impérieux et des douleurs lombaires.
  • une grande fatigue

La prostatite chronique, d'origine bactérienne ou non, provoque des douleurs récurrentes et plus diffuses accompagnées de troubles urinaires et parfois érectiles.

Causes et facteurs de risques

La cause la plus fréquente des prostatites aiguës est l'infection sexuellement transmissible (gonocoques et chlamydia sont les IST les plus courantes chez l'homme). "La prostatite aiguë constituant une infection sexuellement transmissible les mesures de protection, comme l'utilisation des préservatifs sont indispensables", rappelle le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste. Les malformations uro-génitales et la station assise prolongée (voiture, avion) peuvent également favoriser la survenue de prostatite, de même que la pratique intensive du vélo. Les adénomes prostatiques et les infections urinaires à répétition sont des facteurs de risque de prostatite chronique.

Complications

La prostatite aiguë peut se compliquer de par passage de la bactérie dans la circulation sanguine. Exceptionnellement, un choc septique peut survenir. Une autre complication possible est la rétention d'urine, conduisant au globe vésical, qui contraint à la pose d'un cathéter sus pubien, sous anesthésie locale, afin de permettre une vidange de la vessie. On peut également observer la formation d'abcès de prostate.

La prostatite chronique, après plusieurs années d'évolution peut se compliquer de cancer de la prostate, qui reste l'un des cancers les plus fréquents chez l'homme.

Diagnostic : dosage des PSA

Tout d'abord le médecin va rechercher des antécédents d'infections urinaires et d'infections transmissibles sexuellement ou par le sang, puis pratiquer un examen physique. Ensuite, un examen cytobactériologique des urines et éventuellement une spermoculture sont demandées pour déterminer l'origine bactériologique ou non de la prostatite. Une échographie de la prostate peut être nécessaire, à la recherche d'une augmentation de volume ou d'un abcès. Enfin, un dosage des PSA (antigène spécifique de prostate) peut être utile car il est fréquemment augmenté en cas d'inflammation de la prostate.

Traitements : antibiotiques, anti-inflammatoires, traitement naturel...

La prostatite aiguë constitue une urgence médicale. Le traitement consiste en l'administration d'un traitement antibiotique pendant 4 à 6 semaines. Les prostatites chroniques d'origine bactérienne sont également traitées par antibiotiques. Le traitement de la prostatite chronique non bactérienne dépend de son origine. La prescription d'anti-inflammatoires et d'antalgiques soulagent les douleurs. En cas d'inflammation, des médicaments alpha-bloquants permettent une amélioration des troubles mictionnels.

Les thérapies contre le stress donnent de bons résultats ainsi que des mesures hygiéno-diététiques qui consistent à supprimer les produits irritant pour la prostate comme la caféine, l'alcool ou les épices. En phytothérapie, les extraits de pollen pourraient soulager les symptômes de la prostatite chronique inflammatoire.

Guérison

La guérison de la prostatite passe par la négativation des prélèvements bactériologiques urinaires et /ou spermatiques. Ceux-ci doivent être effectués au moins 48 heures après l'arrêt du traitement pour s'assurer de la guérison. L'amélioration des symptômes et la normalisation du PSA sont également de bons indicateurs de la guérison de la prostatite.

Prostatite aigue ou chronique : symptômes et traitements
Prostatite aigue ou chronique : symptômes et traitements

Sommaire Définition Prostatite aiguë ou chronique Symptômes Causes Complications Diagnostic Traitements Guérison Définition : qu'est-ce qu'une prostatite ? La prostatite correspond à une inflammation de...