Les plantes toxiques pour la santé

Par simple contact ou en cas d'ingestion, certaines plantes du quotidien peuvent causer des effets indésirables plus ou moins graves. Liste des plus courantes dont il faut se méfier et conseils du Dr Jérôme Langrand, médecin au Centre antipoison de Paris, pour éviter l'accident.

"Au Centre antipoison de Paris, 5% des appels concernent des accidents dûs aux plantes", nous apprend le Dr Jérôme Langrand. Heureusement, "la plupart du temps ces accidents sont bénins. Ce sont des enfants qui attrapent une baie ou croquent dans une plante, mais ils arrêtent vite parce qu'ils se rendent compte que ce n'est pas bon donc ils ne vont pas loin dans les quantités ingérées. Il peut y avoir des signes d'irritations au niveau de la peau, des yeux ou digestifs mais ce n'est pas très grave." 

"Le cas classique de confusion entre des bulbes et des oignons"

Chez l'adulte, il s'agit le plus souvent de confusion : "La plus classique ce sont les gens qui mangent des bulbes (de jacinthes, de tulipes, de jonquilles par exemple) en pensant que ce sont des oignons ou des échalotes", raconte le médecin. Les effets sont le plus souvent digestifs (vomissements, diarrhées, douleurs abdominales). Mieux vaut donc éviter de ranger les bulbes de plantes ornementales avec les oignons et échalotes.

"Il y a aussi la confusion avec les marrons d'Inde. Les marrons chauds que l'on peut manger ce ne sont pas des marrons venant du marronnier, mais des châtaignes, quand on se trompe cela entraîne des troubles digestifs."

Plus risquée : la confusion de fleurs d'acacia avec des fleurs de cytise quand les gens veulent manger des beignets d'acacia. "Les fleurs d'acacia sont blanches et non jaunes, les effets de la cytise peuvent être plus graves, il faut être vigilant."

En dehors de ces cas, les accidents les plus graves sont liés à l'ingestion volontaire de grandes quantités de plantes :

  • "Dans les cas de suicide, ce n'est pas très courant mais ça arrive", indique notre interlocuteur.
  • "Les personnes qui ont des problèmes cognitifs, sont atteintes de démence ou d'autisme peuvent commencer à manger des plantes et continuer même si ce n'est pas bon."
  • "La toxicomanie c'est-à-dire les gens qui cherchent des effet récréatifs avec des plantes."
  • Les confusions alimentaires : "C'est plutôt en vogue, les gens ont envie de ramasser une plante pour la cuisiner mais se trompent de plantes. On a parfois des cas graves."
En cas d'accident avec une plante, prenez contact avec le Centre Antipoison le plus proche de chez vous.

• Indiquez le nom de la plante (si vous la connaissez) ou décrivez-la le plus précisément possible.

• Indiquez la façon dont la personne victime est entrée en contact avec la plante : mâchonnement, ingestion, contact avec la peau ou avec les yeux.

• Indiquez la partie de la plante à laquelle la victime a été exposée (baie, feuille, fleur, racine, sève), la quantité avalée (nombre de baies…), le temps écoulé entre l'accident et l'appel.

• Indiquez les symptômes observés depuis l'accident : éruption, irritation des yeux, vomissements, démangeaisons…

Les plantes toxiques pour la santé
Les plantes toxiques pour la santé

"Au Centre antipoison de Paris, 5% des appels concernent des accidents dûs aux plantes", nous apprend le Dr Jérôme Langrand. Heureusement, "la plupart du temps ces accidents sont bénins.  Ce sont des enfants qui attrapent une baie ou croquent dans...