Osseuse, pulmonaire, musculaire : la définition d'une contusion

La contusion est une blessure musculaire très fréquente qui peut se colorer et correspondre au "bleu" ou "ecchymose". Bien que bénigne, elle nécessite toutefois d'être surveillée et prise en charge. Définition, symptômes, causes et traitements... Tout savoir sur la contusion avec le Dr Véronique Labbe, généraliste.

Définition : qu'est-ce qu'une contusion ?

Une contusion est une lésion non ouverte d'une partie du corps, consécutive à un choc. Généralement sans gravité, elle provoque une douleur ainsi que de légers dommages des tissus de la partie blessée (muscle, tendons, vaisseaux sanguins).

Types de contusion (osseuse, pulmonaire, cérébrale…)

Les contusions ne sont pas uniquement musculaires. Il en existe ainsi trois autres types :

  • La contusion osseuse : elle fait suite à un choc violent entraînant un traumatisme au niveau de l'os mais sans fracture associée. Il peut y avoir des micro fissures ou un tassement osseux. Il y a généralement une inflammation du périoste (partie superficielle de l'os). Attention, en l'absence de précautions, la contusion osseuse est susceptible d'évoluer en fracture.
  • La contusion pulmonaire : liée à un coup violent porté au thorax (fréquent lors d'accident de voiture), la contusions pulmonaire est un hématome situé au niveau du poumon. Douleur à la respiration et essoufflement en sont les deux principaux symptômes.
  • La contusion cérébrale : est une ecchymose au cerveau liée à un choc sur la tête. C'est la contusion la plus sérieuse puisqu'elle entraîne des lésions structurales du cerveau.

Causes : choc, pression, traumatisme ?

Il existe deux façons de provoquer une contusion :

  • Par traumatisme direct avec un corps non tranchant : coup (bâton, pied, poing), choc (porte, poteau…) ou chute d'un objet sur une partie du corps.
  • Par une pression puissante et prolongée sur une partie du corps, voire le blocage d'une partie du corps

Les petits vaisseaux se brisent alors au niveau du point d'impact, libérant le sang qui s'infiltre sous la peau.

Symptômes : bleu, douleur, gonflement...

Le premier signe est bien-sûr la douleur, provoquée par le coup ou le choc. S'en suivent un rougissement, un gonflement et/ou une inflammation de la partie lésée. Dans un troisième temps, la peau prend une couleur bleu-violacée qui vire au jaune-vert avant de s'effacer progressivement. "Il y a cependant des contusions plus profondes, invisibles à l’œil nu", explique le Dr Véronique Labbe, généraliste à Paris. "on voit alors l'hématome à l'échographie". En cas de choc plus important, la contusion peut s'accompagner :

  • d'une fracture,
  • d'une entorse,
  • d'une luxation,
  • d'une hémorragie sous-cutanée.

Diagnostic : quels examens faire ?

L'observation minutieuse de la zone meurtrie et les questions du médecin sur les circonstances de sa survenue suffisent généralement à poser le diagnostic. Il vérifiera également les organes avoisinants, l'état de santé générale, et pourra être amené à prescrire des examens complémentaires (radiographie, scanner, échographie…) pour éliminer les éventuelles fractures ou autres complications.

Traitements : comment soigner une contusion ?

Le traitement de la contusion consiste en la mise en pratique de 4 gestes simples, aussi appelés G.R.E.C.

  • G = Glace : l'application d'une poche de glace sur la contusion pendant une vingtaine de minutes permet de soulager la douleur et d'éviter le gonflement.
  • R = Repos : il faut reposer la partie lésée, en évitant absolument de la solliciter pendant au moins 48 heures. Il peut s'agir de mettre un bras en écharpe, d'utiliser des béquilles ou simplement d'éviter de nouveaux chocs.
  • E = Élévation : si la contusion se situe sur un membre (cuisse, tibia, genou...), le surélever au dessus du cœur lui permettra de diminuer le gonflement.
  • C = Compression : en enveloppant le membre ou la région douloureuse à l'aide d'un bandage élastique ou d'une orthèse orthopédique (genouillère, chevillère…) afin de maintenir le membre en place et de limiter le gonflement. Attention cependant à ne pas couper la circulation avec un bandage trop serré.

Merci au Dr Véronique Labbe, généraliste à Paris. 

    Osseuse, pulmonaire, musculaire : la définition d'une contusion
    Osseuse, pulmonaire, musculaire : la définition d'une contusion

    Sommaire Définition Types de contusion Causes Symptômes Diagnostic Traitements Définition : qu'est-ce qu'une contusion ? Une contusion est une lésion non ouverte d'une partie du corps, consécutive à un...