Piqûre de moustique : que faire ?

Les piqûres de moustiques sont très désagréables à cause de leurs démangeaisons. Or, avec le réchauffement climatique, ils vont de plus en plus proliférer. Comment ne pas se faire piquer ? Que mettre dessus pour apaiser une piqûre ? Et chez les enfants ? Tour des solutions naturelles ou pas avec Valentine Cabanel, docteur en pharmacie et naturopathe.

Pourquoi ça gratte ?

Lorsque les moustiques piquent, ils ne font pas que prélever du sang, ils injectent également de la salive, contenant un anti-coagulant, afin d'éviter que le sang ne leur bouche la trompe. Or, le produit injecté a également pour effet de provoquer une réaction des mastocytes, des cellules immunitaires situées au niveau des tissus conjonctifs et libérant de l'histamine, responsable des démangeaisons. L'effet de l'histamine se fait ressentir au bout de 30 à 60 secondes et il atteint son maximum après environ 2 ou 3 minutes. L'effet se dissipe après au minimum 10 minutes.

Piqûre de moustique ou piqûre de puce ?

La piqûre de moustique ne doit pas être confondue avec une piqûre de puce qui se caractérise elle aussi par une tache rouge mais son centre est plus vif et les piqûres sont multiples, se concentrant généralement sur les chevilles et les jambes. Le gonflement de la paupière suite à une piqûre de moustique près de l'œil n'est généralement pas inquiétante et disparaît spontanément au bout de trois jours.

Symptômes

Les moustiques peuvent provoquer de simples réactions locales inflammatoires de la taille d'une pièce de 1 euro accompagnées de démangeaisons modérées. Ils peuvent aussi provoquer des réactions inflammatoires plus étendues de plusieurs centimètres de diamètre accompagnées d'un œdème chaud et douloureux et de violentes démangeaisons. Il s'agit le plus souvent de réactions allergiques locales.

Il arrive parfois que plusieurs piqûres soient constatées, chaque piqûre pouvant entraîner une réaction modérée ou plus importante. Une surinfection de la ou des lésions provoquées par la ou les piqûres sont parfois constatées, surtout chez les enfants. Un traitement antibiotique est alors recommandé. Des réactions générales plus importantes comme un urticaire géant, une gêne respiratoire ou un œdème de Quincke ont été décrites mais restent tout à fait exceptionnelles.

Causes

Les femelles moustiques piquent pour pouvoir faire le plein de protéines nécessaires au développement de leurs œufs.

Quand consulter ?

Les piqûres de moustique ont beau être fréquentes, elles ne sont pourtant pas toutes anodines puisqu'elles peuvent transmettre des maladies comme la dengue, le paludisme ou encore le chikungunya. En cas de fièvre, de nausées, de vomissements, de diarrhée, de céphalées ou encore de frissons, il faut consulter.

La citronnelle ne protège qu'une heure 

Apaiser une piqûre de moustique

"Des compresses désinfectantes (de type Biseptine©) doivent être appliquées 2 à 3 fois par jour à l'endroit de la piqûre. Une pommade corticoïdes peut également être appliquée en cas de réaction locale plus importante ou une noisette de gel d'aloe vera avec 2 gouttes d'huile essentielle de lavande aspic plusieurs fois par jour. Un antihistaminique ou en phytothérapie certaines plantes comme le cassis et le plantain, peuvent également être prescrits lors d'une piqûre afin d'éviter les démangeaisons pouvant provoquer une surinfection. Un traitement antibiotique sera prescrit en cas de surinfection" explique Valentine Cabanel, docteur en pharmacie.

Prévention

Un traitement préventif d'antihistaminique peut être prescrit durant plusieurs semaines lors de la durée de l'exposition.

  • Porter des vêtements amples et épais qui couvrent les bras et les jambes.
  • Eviter les couleurs foncées et les vêtements trop brillants qui attirent les insectes. Il est important de savoir qu'un moustique peut piquer au travers des vêtements, mais aussi au niveau des chevilles et de l'abdomen.
  • Dans les zones particulièrement chargées en moustiques ou pour les personnes présentant une contre-indication pour les répulsifs cutanés, les vêtements peuvent par exemple être imprégnés avec un produit insecticide spécial pour tissu.
  • L'utilisation de moustiquaires est recommandée.
  • Les appareils électriques, les diffuseurs chimiques ou encore les émetteurs d'ultra-sons ont une efficacité relative.
  • "En micro-nutrition : la vitamine B1 (thiamine) pourrait être utile pour changer l'odeur corporelle et éloigner les moustiques ! On la retrouve entre autres dans les céréales complètes, le foie, le germe de blé, les légumineuses, les poissons, le porc, le brocoli, les asperges, les flocons d'avoine, la levure de bière ou encore les petits pois" souligne la spécialiste.
  • "On peut également appliquer des huiles essentielles répulsives sur la peau (mélangées avec une huile végétale ou du gel d'aloe vera) ou dans un diffuseur : géranium rosat, eucalyptus citronnée, lemongrass", suggère la pharmacienne et naturopathe. Un traitement naturel très efficace.

Ces mesures seront préférentiellement mises en œuvre du coucher du soleil au lever, période pendant laquelle le risque de piqûre est le plus important. Veuillez vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre pharmacien afin de connaitre les produits qu'il est possible de recommander aux enfants. La citronnelle ne protège contre les piqûres que durant une heure environ et est formellement déconseillée chez les enfants de moins de 2 ans.

Merci à Valentine Cabanel, docteur en pharmacie et naturopathe.

Piqûre de moustique : que faire ?
Piqûre de moustique : que faire ?

Sommaire Pourquoi ça gratte ? Piqûre de moustique ou de puce ? Symptômes Causes Quand consulter ? Apaiser une piqûre de moustique Eviter les piqûres de moustiques Pourquoi ça gratte ? Lorsque les moustiques piquent,...