Privilégier les voies cutanées et respiratoires

Se méfier de la voie orale © Amylv - 123RF
La voie d'utilisation dépend de l'huile essentielle. Certaines vont être plus efficaces lorsqu'elles sont inhalées, d'autres quand elles sont appliquées sur la peau. "Chez les personnes sensibles, il est conseillé de privilégier les voies cutanées et respiratoires plutôt que la voie orale, explique notre interlocuteur. La peau et les muqueuses du nez sont des barrières naturelles qui filtrent les composants potentiellement toxiques de l'huile essentielle. Tandis que par ingestion, il n'y aucune barrière." Les huiles essentielles de Poivre noir, Pin Douglas, Menthe verte ou Muscade ne doivent pas être ingérées. Celles de Menthe-des-Champs, Cannelle, Mélisse ou Genévrier ne doivent pas être inhalées. Enfin, certaines sont dermocaustiques à l'état pur c'est-à-dire qu'elles provoquent des brûlures sur la peau (Cannelle, Estragon...).