Cor au pied, durillon, oeil-de-perdrix : comment l'enlever ?

Cor au pied, durillon, oeil-de-perdrix... Cet épaississement de la couche cornée superficielle de la peau situé sur l'orteil, au niveau de la plante du pied ou entre les orteils est bénin mais douloureux. Quels traitements adopter ? Quels remèdes ? Comment l'enlever ? Réponse du Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue.

Définition

Le cor au pied (ou durillon) est une callosité très limitée en surface, située sur le pied, un épaississement de la couche de kératine. Il se présente sous la forme d'un cône apparaissant la plupart du temps sur le dessus ou entre les orteils ou encore sous la plante des pieds en regard des zones d'appui. "C'est à l'origine un processus normal qui devient anormal. Lorsqu'il y a des frottements, la peau se protège en créant une carapace : la corne. Mais si la zone de frottement est très limitée, comme sur le dos de l'orteil, cette corne devenue plus épaisse, finit par comprimer douloureusement les chairs situées sous la peau. Cela crée en cas de pression, une gêne douloureuse, une sensation de caillou dans la chaussure", détaille le Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue.

Causes

La cause la plus fréquente est le port de chaussures inadaptées. "Les talons très hauts déportent le poids du corps sur l'avant du pied, ce qui crée des frottements à cet endroit", explique le Dr Rigon. Des chaussures trop pointues, quant à elles, compriment les orteils entre eux. Tout ceci peut engendrer des durillons. Les mains peuvent aussi être touchées, plus rarement. "En général, cela est dû à la pratique d'un métier qui abîme les mains et crée des callosités."  La vieillesse est un autre facteur de risque. "Avec l'âge, les articulations gonflent, les doigts deviennent plus gros. Pour les orteils, c'est pareil. Du coup, le risque de friction est augmenté", ajoute le dermatologue. L'hallux valgus, qui touche souvent les personnes âgées, est aussi à l'origine de durillons, "car les orteils sont pressés les uns contre les autres".

Symptômes

Le durillon se manifeste par un épaississement de l'épiderme, généralement peu étendu. Il prend habituellement une teinte jaunâtre, une forme arrondie et une consistance plus ou moins dure.

"Contrairement au durillon, la verrue fait disparaître les empreintes digitales"

Différence cor, œil-de-perdrix et durillon

Elle tient principalement à leur localisation. Le durillon se forme au niveau de la voûte plantaire, alors que le cor apparaît plutôt sur l'articulation de l'orteil, et l'œil-de-perdrix, entre les orteils. Le durillon peut également se former au niveau des doigts ou de la paume de la main. Selon son emplacement, le durillon peut être douloureux et gêner la marche. 

Différence durillon et verrue

Le durillon a souvent un aspect similaire à celui d'une verrue. On peut cependant le distinguer de celle-ci grâce à un test simple. "Contrairement aux durillons, les verrues font disparaître les empreintes digitales", précise le Dr Rigon. Autre test : "Quand on gratte un durillon, une boule de corde brillante et compacte apparaît. Alors qu'une verrue laisse apparaître racines et des microhémorragies."

Enlever un cor au pied

"On peut enlever soi-même un durillon : pour cela, il faut râper la couche de la corne avec une pierre ponce. Mais attention à ne pas se rater : s'il s'agit d'une verrue, on peut contaminer sa pierre ponce !". Des crèmes kératolytiques peuvent être prescrites (comme la fameuse "pommade cochon" ou des préparations formulées "sur mesure".
En cas de durillons fréquents et/ou douloureux, il est conseillé de consulter un spécialiste (podologue ou pédicure) afin qu'il les élimine à l'aide d'une lame - une intervention bénigne et bien supportée. 
On peut également prescrire des orthèses sur mesure (petits embouts de mousse permettant de rééquilibrer les positions des orteils) ou des semelles orthopédiques à glisser dans ses chaussures. 
Dans certains cas, le recours à une intervention chirurgicale peut être nécessaire. "Mais cela reste rare, et peu indiqué dans le durillon. Au-delà du fait de retirer le cor, il faut surtout veiller à supprimer la cause : éviter le frottement grâce à un chaussage adapté, éviter de marcher pieds nus dans ses chaussures, mettre du talc, ou un protège bas… Si on ne supprime pas la cause, on est bon pour un abonnement à vie chez le podologue !"

Merci au Dr Jean-Luc Rigon, dermatologue.

Cor au pied, durillon, oeil-de-perdrix :  comment l'enlever ?
Cor au pied, durillon, oeil-de-perdrix : comment l'enlever ?

Sommaire Définition Causes Symptômes Différence cor au pied, durillon, oeil-de-perdrix Différence durillon, verrue Enlever un cor au pied Définition Le cor au pied (ou durillon) est une callosité très limitée en...