Mésothérapie : définition, efficacité et remboursements

La mésothérapie consiste à injecter une micro-dose de substances médicamenteuses sous la peau, à proximité directe du problème à traiter (surpoids, tendinite...). Environ 10 à 20 000 médecins la pratiquent en France. Indication, principe, efficacité, remboursement, danger, douleur... Zoom sur une médecine qui interroge toujours.

Définition

Cette technique récente mise au point en 1952 par le docteur Michel Pistor consiste à administrer des médicaments par micro-injections sous la peau à l'aide d'une ou d'une multitude d'aiguilles ou d'un pistolet à air comprimé. Son idée était alors "d'injecter peu, rarement, au bon endroit". Autrement dit, le médicament doit parcourir le plus petit chemin possible en évitant de passer dans le sang et d'aller dans l'estomac ou le foie. D'où la solution d'injecter un produit directement sous la peau à proximité du problème que l'on veut traiter. Les injections peuvent être intra-épidermique, intradermiques superficielles ou profondes entre 1 et 13 mm. Les deux atouts mis en avant par cette méthode sont de réduire les effets secondaires des médicaments et de pouvoir également réduire les doses injectées.

Les techniques d'injection, les profondeurs d'injection et les produits injectés varient énormément selon les praticiens. Les solutions injectées contiennent, le plus souvent, des produits utilisés en médecine conventionnelle mais en dehors de l'autorisation de mise sur le marché, ce qui relève de la seule responsabilité du praticien. Les produits les plus couramment utilisés sont des décontracturants, anti-inflammatoires, vasodilatateurs, vitamines, vaccin antigrippal, antidépresseurs... Les produits sont sélectionnés par le praticien et mélangés avant injection.

Pour quels maux ?

"La mésothérapie est un traitement complémentaire qui doit être proposé par votre médecin pour vous aider à soulager certains symptômes et améliorer votre confort"  indique le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisé en médecine générale. Les actions décontractantes, antalgiques ou anti-inflammatoires de la mésothérapie sont à l'origine de ses indications. La mésothérapie est particulièrement utilisée par les sportifs de haut niveau pour soigner leurs traumatismes articulaires ainsi que les tendinites ou encore les problèmes musculaires.

Plus globalement, la mésothérapie est utilisée pour soigner les rhumatismes, les migraines, les vertiges, les lombalgies, les cervicalgies, l'insuffisance veineuse, les colopathies fonctionnelles, ou le stress. Appelée parfois "mésolift", "mésodissolution", "mésodrain", ou "mésopécie", elle est aussi utile sur le plan esthétique pour traiter la cellulite, le surpoids, les alopécies ou les cicatrices fibreuses.

Efficacité

Ce traitement hyper localisé aurait deux gros avantages par rapport à l'administration orale : les injections agiraient nettement plus vite et la quantité de médicaments nécessaires serait fortement réduite.  

Cependant, il n'existe, actuellement, aucune validation scientifique de cette méthode quant à son efficacité et sa sécurité par des études rigoureuses, ce qui doit inciter à la prudence. Depuis 2003, la mésothérapie est reconnue par le Conseil national de l'Ordre des médecins, au même titre que l'acupuncture, l'homéopathie et l'ostéopathie. Un DIU est dispensé dans cinq villes de France, autorisant un médecin à faire mention de ce diplôme sur sa plaque et ses ordonnances. Seuls les médecins peuvent légalement pratiquer la mésothérapie en France.

Complications

Les complications observées et déclarées sont essentiellement des douleurs et des hématomes aux points d'injection, des réactions allergiques et des infections bactériennes. La pratique d'injections multiples comporte des risques infectieux non négligeables à type d'abcès surtout. Du fait de l'association de substances, même si elles bénéficient pour chacune d'elle d'une AMM, la sécurité d'emploi et l'efficacité n'est pas garanties car elles sont détournées de leur usage habituel. Il est donc impossible de prévoir les effets des mélanges de produits utilisés quant à leur efficacité ou leur innocuité. Enfin, il existe des risques de voir évoluer défavorablement une pathologie si la mésothérapie remplace un traitement dont l'efficacité est prouvée.

Remboursement

L'acte de mésothérapie en tant que tel n'est pas remboursé, mais s'il est réalisé à l'issue d'une consultation médicale, celle-ci peut l'être. La mésothérapie à visée esthétique, classée dans la catégorie "médecine de confort", n'est pas remboursée.

Mésothérapie : définition, efficacité et remboursements
Mésothérapie : définition, efficacité et remboursements

Sommaire Définition Indications Efficacité Complications Remboursement Définition Cette technique récente mise au point en 1952 par le docteur Michel Pistor consiste à administrer des médicaments par micro-injections sous...