Gêne dans la gorge : quelles sont les causes et quand consulter ?

Sensation étrange à la déglutition, irritation, voix altérée… Une gêne dans la gorge devient rapidement agaçante, mais reste bénigne la plupart du temps. Si des antécédents de tabac et/ou d'alcool sont avérés, c'est en revanche un symptôme à ne pas prendre à la légère. Le point avec le Dr Eric Chevalier.

Symptômes : toux, douleurs, respiration...

Une gêne dans la gorge peut s'exprimer de plusieurs manières : déglutition difficile ou douloureuse, encombrement, irritation, envie de tousser, etc. Cette sensation peut avoir plusieurs origines. Lesquelles ?

Causes : RGO, tabagisme, stress, allergies, cancer...

  • La première cause de gêne dans la gorge est d'origine infectieuse. Une infection bactérienne ou virale (pharyngite, laryngite, amygdalite ou mononucléose par exemple), entraîne en effet des maux de gorge, puis une gêne persistante.
  • Une sollicitation abusive des cordes vocales peut en outre provoquer différentes pathologies vocales pouvant se manifester par cette sensation de gêne. Les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien (RGO) peuvent elles aussi être sujettes à ce symptôme.
  • Des facteurs environnementaux irritants (pollution, tabac) ou la présence d'allergènes (pollens, acariens, etc.) peuvent également être à l'origine de cette sensation désagréable, de même que la présence d'un corps étranger d'origine alimentaire ou médicamenteuse (cachet ou gélule).
  • Si la gêne est due à un gonflement du cou provoqué par un œdème de Quincke, il s'agit d'une urgence médicale (risque d'étouffement).
  • La gêne peut par ailleurs être d'origine émotionnelle : une crise d'angoisse, une émotion forte ou un gros stress peuvent provoquer une sensation de "boule dans la gorge".
  • La sensation de gêne peut parfois révéler le développement d'un cancer du pharinx, des cordes vocales ou de l’œsophage, notamment en cas d'antécédents de tabagisme et/ou de consommation excessive d'alcool. "Les cancers de la sphère ORL apparaissent en moyenne autour de 55 ans", précise le Docteur Eric Chevalier, médecin ORL.

Traitements

Si la gêne est due à une pathologie infectieuse (virus ou bactérie), des antiseptiques et/ou anesthésiques locaux, sous forme de spray ou de pastilles à sucer, apportent généralement un soulagement rapide. Si vous souffrez d'allergies, évitez le contact avec les allergènes responsables. Si l'air de votre intérieur est trop sec, vous pouvez opter pour un humidificateur, qui réduira la sensation de gorge sèche au réveil.

Quand consulter ?

Une gêne dans la gorge disparaît souvent d'elle-même, sous 8 à 10 jours. Passé ce délai, il est préférable de consulter un médecin. De même, si cette gêne apparaît en parallèle d'une consommation de tabac et/ou d'alcool, actuelle ou passée, il est recommandé de faire examiner sa gorge rapidement pour écarter tout risque de cancer : "si la gêne laryngée s'accompagne d'autres symptômes tels qu'une altération de la voix (dysphonie), des difficultés à s'alimenter, une gêne respiratoire, des ganglions au niveau du cou ou des douleurs à l'oreille (otalgie réflexe), la consultation médicale s'impose", ajoute le Docteur Chevalier.

Merci au Docteur Eric Chevalier, médecin ORL, pour ses précisions.