Épidémie de grippe : ce que vous ne savez (peut-être) pas

La grippe saisonnière s'est installée dans toutes les régions de France. Quels sont les premiers symptômes ? Le vaccin est-il efficace à 100% ? La grippe se guérit-elle toute seule ? Le point sur cette maladie virale avec le Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste et praticien hospitalier en santé publique au CHU de Bordeaux.

Selon le dernier bulletin de Santé publique France, l'épidémie de grippe s'est installée dans toutes les régions françaises. Pour limiter la contagion et se prémunir de la grippe saisonnière, il est important d'adopter certains gestes de prévention. Oui, mais lesquels ? Et comment reconnaître les premiers symptômes de la grippe ? Le vaccin n'est-il réservé qu'aux personnes dites "à risque" ? Démêlons le vrai du faux avec le Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste, praticien hospitalier en santé publique au CHU de Bordeaux et Président de la Société Française d'hygiène hospitalière (SF2H). 

Non, la grippe n'est pas "comme un rhume"

Souvent, à tort, considérée comme bénigne, la grippe n'est pas une maladie anodine et peut entraîner des complications graves notamment chez les personnes fragiles et en cas de surinfection bactérienne non contrôlée. Pour preuve, chaque hiver, cette maladie virale est responsable d'un nombre élevé d'hospitalisations, mais aussi de décès, dus à une complication ou à une décompensation respiratoire. Santé publique France estime d'ailleurs que 13 000 décès (tous âges confondus) ont été attribuables à la grippe durant la période épidémique grippale 2017-2018.

Quatre gestes "barrières" pour limiter la contagion

Pour limiter la contagion et ainsi, éviter les complications, il est indispensable d'adopter ces bons gestes d'hygiène et de prévention :

  • se laver régulièrement les mains et systématiquement après s'être mouché, avoir toussé, après chaque sortie à l'extérieur de chez soi, après avoir pris les transports en commun, après être allé aux toilettes ou avoir rendu une visite à une personne malade ;
  • se couvrir le nez ou la bouche lorsqu'on tousse ou éternue, avec un mouchoir propre ou le pli du coude. En effet, si ce geste est fait avec la main, des bactéries peuvent se propager. En règle générale, il faut éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux pour éviter de s'inoculer le virus responsable de la grippe ou de faire propager les germes. 
  • utiliser des mouchoirs à usage unique qu'il faut ensuite jeter à la poubelle ;
  • porter un masque chirurgical (même si son usage n'est pas encore très répandu) si l'on est malade et que l'on doit se rendre dans un lieu clos et public, comme un cabinet médical par exemple. Il s'agit d'un excellent moyen de ne pas contaminer les autres. 

Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner

Outre ces gestes d'hygiène et de prévention, le vaccin anti-grippal est le seul moyen pour prévenir la grippe et pour réduire les complications, particulièrement chez les personnes les plus vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes atteintes de certaines pathologies chroniques comme le diabète, l'insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale, les femmes enceintes, les personnes souffrant d'obésité...). Ces personnes considérées comme étant "le plus à risque" sont invitées à se faire vacciner chaque hiver, d'autant plus que le vaccin leur est intégralement remboursé par l'Assurance maladie. Bon à savoir : le vaccin anti-grippal est généralement disponible dès le mois d'octobre, donc inutile d'attendre le début de la période de grand froid ou de l'épidémie pour se faire vacciner. Toutefois, même après le début de l'épidémie, il est toujours possible (et recommandé) de se faire vacciner. 

Épidémie de grippe : ce que vous ne savez (peut-être) pas
Épidémie de grippe : ce que vous ne savez (peut-être) pas

Selon le dernier bulletin de Santé publique France , l'épidémie de grippe  s'est installée dans toutes les régions françaises. Pour limiter la contagion et se prémunir de la grippe saisonnière, il est important d'adopter certains gestes de...