Ventre gonflé, ballonnements : que faire pour les soulager ?

Avoir un ventre gonflé, ou des ballonnements, fait partie des troubles digestifs fréquents, généralement sans gravité, et souvent associés à de mauvaises habitudes alimentaires. Quelles sont les causes et comment les soulager ?

Les ballonnements ou les gonflements du ventre sont des troubles digestifs fréquents, mais généralement bénins. A quoi sont-ils dus ? Comment les soulager ? Réponses. 

Causes

Un ventre gonflé ou ballonné peut s'expliquer par différentes raisons : 

  • Après un repas. Le première cause de gonflement est à rechercher dans l'assiette : en effet, de nombreux aliments fermentent lors de la digestion et libèrent des gaz qui provoquent ballonnements et flatulences. Les repas gras (de type viande en sauce, fast-food, etc.) sont notamment à éviter pour limiter ces désagréments, de même que les crucifères (choux, brocoli, etc.), qui fermentent dans l'intestin. Les légumineuses (lentilles, pois chiches, etc.) et céréales complètes sont quant à elles composées de fibres insolubles qui peuvent être mal tolérées. Le lait, de par le lactose qu'il contient, peut être lui aussi difficile à digérer pour certaines personnes.
  • Chewing-gums. Les chewing-gums et bonbons sans sucre : les polyols qu'ils contiennent provoquent eux aussi des gaz.
  • Règles. Le ventre gonflé fait également partie des nombreux symptômes du syndrome prémenstruel. Quelques jours avant l'arrivée des règles, la plupart des femmes subissent ainsi des troubles tels que des crampes abdominales ou une constipation, qui peuvent occasionner des ballonnements.
  • Constipation. L'accumulation de selles dans le gros intestin accentue la fermentation, à l'origine d'une plus grande production de gaz.
  • Ménopause. À la ménopause, les modifications hormonales peuvent favoriser l'apparition de tissu graisseux autour de la sangle abdominale, rendant le ventre un peu plus volumineux. De manière générale, de par le ralentissement du métabolisme, le vieillissement s'accompagne d'un stockage de graisses plus important au niveau de l'abdomen (y compris chez les hommes).
  • Grossesse. Un ventre dur et gonflé peut être l'un des premiers symptômes d'une grossesse : la progestérone produite en grande quantité à cette occasion perturbe le transit intestinal.

Traitement

Généralement, les ballonnements sont favorisés par un état anxieux ou stressé. Il faut être notamment vigilant au moment de l'ingestion des repas : pour limiter le phénomène, il est essentiel de ne pas manger trop vite et de bien mastiquer les aliments. Il est conseillé de prendre au moins 20 minutes pour chacun de ses repas. De meilleures habitudes alimentaires permettront par ailleurs de soulager et d'éviter les gonflements : les aliments qui fermentent le plus sont à écarter (légumineuses, crucifères, les aliments riches en fructose...). La prise de charbon actif permet de soulager les ballonnements. En effet, ce dernier est capable d'absorber jusqu'à 100 fois son volume en gaz, et peut ainsi éliminer les gaz dus aux fermentations. Enfin, bien s'hydrater (au minimum 1.5 L d'eau par jour) et pratiquer une activité physique permettent de minimiser gonflements et ballonnements. 

Quand consulter ?

Si les ballonnements persistent et s'accompagnent d'autres symptômes tels que des nausées et vomissements, de la fièvre, du sang dans les selles ou des brûlures, consultez sans attendre votre médecin. En effet, un ventre gonflé ou ballonné peut être le signe d'une pathologie sous-jacente comme le syndrome de l'intestin irritable, la maladie de Crohn et le cancer du côlon. Dans tous les cas, pour faciliter le diagnostic, tâchez de mémoriser la composition de vos derniers repas, l'heure et la fréquence des ballonnements. 

Merci au Dr Richard Handschuh, médecin généraliste pour sa validation.