Saturnisme : symptômes, comment peut-on l'attraper ?

Maladie caractérisée par l'intoxication au plomb, le saturnisme touche chaque année plusieurs centaines de personnes, et surtout des enfants. Le point sur les symptômes, les sources de contamination, les risques et les traitements.

Saturnisme : symptômes, comment peut-on l'attraper ?
© ninamalyna-123RF

La contamination par le plomb est à l'origine du saturnisme qui touche principalement les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes (plus exactement l'enfant à naître). Si le dépistage de cette maladie, la réhabilitation de l’habitat ancien et la suppression des carburants plombés ont permis une importante diminution du nombre de cas de saturnisme depuis les années 1990, il reste encore plusieurs sources d’intoxication au plomb dans l’environnement.

Définition 

Le saturnisme désigne l'ensemble des symptômes résultant d'une intoxication au plomb. Le plomb se retrouve dans les peintures anciennes, poussières, les vieilles tuyauteries... L'absorption du plomb est respiratoire quand il est sous forme de vapeurs ou de poussières fines. Dans tous les autres cas, elle est digestive. Chez l'adulte, l'absorption digestive du plomb est faible (5 à 10 %). Elle est beaucoup plus importante chez le jeune enfant (40 à 55 %). Elle est augmentée par la carence en fer, en vitamine D et les régimes pauvres en calcium. Le plomb n'est que très lentement éliminé par l'organisme, il a donc tendance à s'accumuler et à intoxiquer les tissus. Le plomb ne joue pas de rôle physiologique chez l'Homme. Sa présence dans l'organisme est donc indicatrice d'une contamination.

Saturnisme infantile

Incorporé par voie digestive, respiratoire ou sanguine (mère-foetus), le plomb est responsable de plusieurs centaines de cas infantiles par an. La première source d'intoxication provient des écailles et poussières des peintures au plomb de l'habitat ancien que les enfants vont respirer et avaler. Les cas de saturnisme infantiles doivent faire l'objet d'une déclaration obligatoire dès que la quantité de plomb par litre de sang atteint les 50 microgrammes.

La principale voie d'exposition pour l'enfant est l'ingestion de poussières à la maison.

Ce seuil a été fixé en juin 2015 afin de permettre à davantage d'enfants de bénéficier d'un dispositif d'intervention rapide de l'administration visant à supprimer l'exposition au plomb de l'enfant. Chaque cas de saturnisme infantile déclaré déclenche une procédure d'urgence afin d'identifier l'origine de l'intoxication et mettre en place les mesures nécessaires. Des concentrations plus faibles de plomb sont cependant déjà préjudiciables à la santé de l'enfant.

Comment peut-on l'attraper ?

Le saturnisme se contracte lors de l'exposition au plomb. Les sources sont :

  • Les anciennes peintures contenant du plomb (ingestion de poussières ou de fragments quand elles se dégradent ou lors de travaux) dans les logements construits avant 1949.
  • Sites industriels en activité ou non.
  • Eau de boisson distribuée par des canalisations en plomb (utilisé jusque dans les années 1960 voire 1990 dans certains branchements publics).
  • Alimentation (contact prolongé avec un aliment).
  • Remèdes et cosmétiques utilisés en Asie du Sud-Est, en Inde, au Moyen-Orient (crayon Khôl), en Chine, en Amérique latine.
  • Jouets (non marqués CE).

Effets du plomb

Les effets de l'intoxication apparaissent sans seuil. Ils dépendent de sa quantité dans le sang. Parmi eux :

- A 50 microgrammes : troubles cognitifs (troubles de l'attention, hyperactivité, difficultés d'apprentissage), petit poids à la naissance quand l'enfant a été exposé pendant la grossesse, retard de développement, baisse de l'acuité auditive.

- Jusqu'à 100 microgrammes : baisse de points de quotient intellectuel.

- A 500 microgrammes : encéphalopathies, neuropathies, retard de la maturation sexuelle et pubertaire, moindre fabrication de vitamine D.

- A 1000 microgrammes : anémie, encéphalopathies sévères, ralentissement du transit digestif.

- A plus de 1000 microgrammes : risque de décès. 

Un excès de plomb peut aussi entraîner des coliques saturnines, des douleurs abdominales, des perturbations de la pression artérielle, de la fonction rénale et de la reproduction. Chez la femme enceinte intoxiquée par le plomb, il existe des risques d'avortement, d'accouchement prématuré ou d'hypertension artérielle gravidique.

Symptômes du saturnisme

Peu nombreux, peu spécifiques et pas toujours présents, les signes cliniques du saturnisme sont les suivants :

  • troubles digestifs vagues : anorexie, douleurs abdominales récurrentes, constipation, vomissements,
  • troubles du comportement (apathie ou irritabilité, hyperactivité), troubles de l'attention et du sommeil, mauvais développement psychomoteur,
  • pâleur en rapport avec l'anémie.

Diagnostic : la mesure de la plombémie

Pour diagnostiquer un cas de saturnisme, le médecin procède à des questionnaires et demande un dosage de la plombémie (taux de plomb dans le sang). Une plombémie "normale" est inférieure à 50 mg/L. 

A savoir : Les consultations médicales pour le suivi du saturnisme ainsi que les examens complémentaires comme la plombémie sont pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie pour les enfants de 0 à 18 ans et les femmes enceintes.

Traitements

Le traitement du saturnisme comprend l'élimination de la source responsable de l'intoxication et, en fonction du taux de plomb relevé dans le sang, de la prise de médicaments "chélateurs". Ce type de médicaments se lient au plomb présent dans l'organisme et participent à son élimination. 

Les gestes de prévention

Pour savoir si les peintures de votre immeuble sont susceptibles de contenir du plomb, vérifiez la date de construction de votre habitat. En effet, les peintures utilisées dans les immeubles construits avant 1949 peuvent contenir du plomb. Soyez alors particulièrement vigilant à la dégradation de la peinture que ça soit dans votre logement ou dans la cage d’escalier.

  • N’hésitez pas à recouvrir les peintures dégradées de votre habitat avec du papier peint ou du carrelage.
  • Pensez par ailleurs à bien éloigner les enfants lors de travaux et à nettoyer ensuite la pièce.
  • Laver régulièrement les mains de votre bambin, le faire sortir le plus souvent possible.
  • Lutter contre l'humidité, qui favorise la dégradation des peintures.
  • Ne pas boucher les ouvertures de ventilation permanente, aérer quotidiennement le logement, chauffer suffisamment en période froide.
  • Eviter de poser de la moquette dans les pièces où l'enfant joue, pour éviter l'accumulation de poussières.
  • Nettoyer souvent le sol des pièces et des balcons ou terrasses, les rebords de fenêtres avec une serpillière humide.

En savoir plus : 

Saturnisme, Inserm, 2015.

L'intoxication par le plomb de l'enfant et de la femme enceinte, Ministère de la Santé, 2006.

Saturnisme : symptômes, comment peut-on l'attraper ?
Saturnisme : symptômes, comment peut-on l'attraper ?

Sommaire Définition Saturnisme infantile Comment l'attrape-t-on ? Effets du plomb Symptômes Diagnostic Traitements Prévention La contamination par le plomb est à l'origine du saturnisme qui...