Mégalomanie : définition, symptômes, est-ce une maladie ?

La mégalomanie correspond à la surestimation de ses capacités. Une personne mégalomane peut avoir un comportement exagéré et égocentrique, caractérisé par la puissance et l'amour de soi. Définition, symptômes, différences avec le narcissisme et traitements.

Mégalomanie : définition, symptômes, est-ce une maladie ?
© Anastasia Vish - 123RF

Définition : qu'est-ce que la mégalomanie ?

La mégalomanie est un état psychologique caractérisé par une surestime de soi et de ses capacités, qui entraîne une volonté de s'imposer et une absence d'intérêt pour les autres. On distingue : la mégalomanie "ordinaire" qui est un trait de caractère plus ou moins adapté, de la mégalomanie "délirante" qui est souvent le signe d'une maladie mentale et complètement déconnectée de la réalité.

La mégalomanie délirante entre dans la catégorie des psychoses.

"La personne mégalomane est convaincue de sa puissance et de sa gloire, elle peut se sentir investie d'une mission extraordinaire ou de dons hors du commun qui ne sont pas reconnus par les autres, détaille le Dr Guillaume Fond, psychiatre et enseignant chercheur à l'AP-HM, Marseille. Il s'agit alors d'une mégalomanie délirante (donc déconnectée de la réalité), elle entre dans la catégorie des psychoses. La personne s'attribue alors des actes souvent peu crédibles et adhère complètement à cette mystification". La prévalence de la mégalomanie n'est pas connue en France actuellement.

Mégalomanie infantile

Dans ce cas, il s'agit plutôt d'un trait de caractère (complexe de supériorité) qui est souvent lié à la place de l'enfant dans la famille (renforcement des parents dans le caractère "extraordinaire" de l'enfant) ou un contexte environnemental particulier (familles privilégiées…).

Mégalomanie délirante

Lorsqu'elle est délirante, la mégalomanie révèle souvent la présence d'un trouble bipolaire ou d'une schizophrénie, deux troubles mentaux sévères chroniques.

Différence entre mégalomanie et narcissisme

La personnalité narcissique est une personnalité dans laquelle un individu se manifeste comme la mégalomanie par le besoin excessif d'être admiré et par un manque d'empathie. "Toutefois, le narcissisme cache souvent une mésestime de soi contrairement à la mégalomanie qui est une conviction erronée de sa supériorité", précise le spécialiste.

La mégalomanie peut être un trait de caractère.

Est-elle une maladie ?

La mégalomanie peut être un trait de caractère (autrement appelé complexe de supériorité) dont le caractère pathologique dépendra du retentissement (isolement social) et de l'adéquation à la situation validée par les pairs. Si elle n'est pas validée par le contexte, cette mégalomanie peut être délirante et s'inscrire dans un trouble mental sévère comme le trouble bipolaire et la schizophrénie. Dans ce cas, elle est pathologique et signe une indication de traitement.

Quels sont les symptômes ?

Les caractéristiques de cette maladie psychique sont :

  • une surestimation de soi-même ;
  • un délire de grandeur ;
  • un délire de puissance ;
  • une auto-attribution de capacités extraordinaires ;
  • un désir immense de gloire ;
  • un orgueil démesuré.

Les facteurs de risque et causes

La schizophrénie et le trouble bipolaire de l'humeur sont les causes les plus fréquentes de mégalomanie délirante. Des causes organiques (intoxications) peuvent aussi parfois ponctuellement en être à l'origine. Dans le cas de la schizophrénie, la mégalomanie s'accompagne d'autres délires (de persécution, mystiques…). Dans le cas du trouble bipolaire, on retrouve souvent des signes d'exaltation de l'humeur associés (insomnies sans fatigue, hyperactivité non productive, accélération de la pensée…)

La mégalomanie "ordinaire" comme trait de caractère dérive souvent d'une histoire du développement psychique en lien avec la place de l'enfant dans la famille (renforcement des parents dans le caractère "extraordinaire" de l'enfant) ou un contexte environnemental particulier (familles privilégiées…)

Les traitements

Le traitement sera celui de la pathologie sous-jacente identifiée :

  • en cas de schizophrénie, un traitement antipsychotique (accompagné éventuellement d'un régulateur d'humeur)
  • en cas de trouble bipolaire, un traitement thymorégulateur.

"La psychothérapie ne cible que la mégalomanie ordinaire si la personne concernée s'en plaint, ce qui est très rarement le cas (c'est souvent l'entourage qui s'en plaint et qui en vient à consulter)", conclut le psychiatre.

Merci au Dr Guillaume Fond, psychiatre et enseignant chercheur à l'AP-HM, Marseille, auteur des livres " Devenez la meilleure version de vous-même " (éd. Ellipses) et " Je fais de ma vie un Grand Projet " (éd. Flammarion).

Mégalomanie : définition, symptômes, est-ce une maladie ?
Mégalomanie : définition, symptômes, est-ce une maladie ?

Sommaire Définition Mégalomanie infantile Mégalomanie délirante Différence entre mégalomanie et narcissisme Est-ce une maladie ? Symptômes  Facteurs de risque et causes Traitements Définition : qu'est-ce que la...