Bronchite chez l'enfant : symptômes, traitements

La toux est souvent source d'inquiétude chez les parents. C'est le principal signe d'appel en cas de bronchite. Que faire chez l'enfant ? Quels conseils en prévention ? Quels risques ? Conseils de notre pédiatre.

Bronchite chez l'enfant : symptômes, traitements
©  Konstantin Pelikh-123RF

Définition

La bronchite est une inflammation des bronches le plus souvent d'origine virale qui ne nécessite généralement pas de traitement chez les personnes en bonne santé.

Causes

"La bronchite aiguë est fréquente chez l'enfant surtout en période automno-hivernale ; cette inflammation des bronches fait le plus souvent suite à une virose rhino-pharyngée et/ou trachéo-laryngée", détaille le Dr Fabienne Kochert, pédiatre à Orléans et présidente de l'Association française de pédiatrie ambulatoire.

Symptômes

Le principal signe d'appel est la toux : initialement sèche, non productive, elle devient productive, grasse, en quelques jours. D'autres signes infectieux sont souvent associés : locaux (rhinite) ou généraux (fièvre, céphalées, fatigue, troubles digestifs).

Les parents doivent rester vigilants aux signes de gravité.

Quand consulter ?

La toux aiguë n'est pas un motif de consultation en urgence. Il est recommandé de consulter un médecin si l'état général de l'enfant s'aggrave (enfant très fébrile, abattu, difficultés d'alimentation) ou si la toux persiste au delà de 4 semaines. "Les petits nourrissons âgés de moins de 3 mois représentent un cas particulier : un avis médial est recommandé d'autant plus que l'enfant a des difficultés alimentaires ou une gène respiratoire : il peut s'agir dans ce cas d'une bronchiolite", précise la pédiatre. Les parents doivent rester vigilants aux signes de gravité devant conduire à une consultation médicale.

Quels traitements ?

Il n'existe pas de traitement spécifique de la bronchite. Quand elle est d'origine virale, les antibiotiques ne sont pas utiles. Ils pourront être prescrits en cas de symptomatologie traînante pouvant évoquer une surinfection bactérienne.

  • Contre la toux : Aucun traitement n'est vraiment efficace pour calmer la toux. Les antitussifs sont contre-indiqués et dangereux chez l'enfant, les fluidifiants et expectorants ne sont d'aucune utilité. "Certains médicaments peuvent être dangereux. Il ne faut pas exposer les enfants à des risques de complication pour une infection virale somme toute bénigne dont l'évolution est dans la plupart des cas favorable", rappelle le Dr Kochert.
  • En cas de fièvre ou si l'enfant est un peu grognon, il est possible de lui donner un peu de Doliprane®. Il faut bien hydrater son enfant et lui laver le nez s'il est encombré. "Surélever l'enfant dans le lit n'est pas utile et peut même être dangereux", énonce la pédiatre.

Du miel ?

Le miel peut être conseillé après 12 mois, des études ont prouvé son efficacité sur l'intensité de la toux et la qualité du sommeil. "La consommation de miel est par contre contre-indiquée chez le nourrisson de moins de 12 mois à cause du risque de botulisme", rappelle le Dr Kochert.

Evolution et complications

La bronchite guérit naturellement en une dizaine de jours. Dans la grande majorité des cas, elle est bénigne. Des complications peuvent survenir chez les nourrissons ou les prématurés. Le plus à craindre est à la surinfection bactérienne. Dans tous les cas, et peu importe l'âge de l'enfant, en cas de difficultés à respirer un consultation d'urgence s'impose.

Quels conseils pour éviter la bronchite ?

Les précautions sont les mêmes que celles concernant les autres maladies virales de l'hiver : il s'agit de mesures d'hygiène pour éviter la propagation des virus et la contamination des petits nourrissons.

  • Évitez de fréquenter les lieux publics avec un petit nourrisson en pleine période épidémique.
  • Aérez votre logement quotidiennement.
  • Lavez-vous les mains.
  • Couvrez-vous la bouche quand vous toussez.

Merci au Dr Fabienne Kochert, pédiatre à Orléans et présidente de l'Association française de pédiatrie ambulatoire.

Autour du même sujet