Incinération du corps : comment ça se passe ?

L'incinération (ou la crémation) est une technique funéraire consistant à brûler un corps humain mort afin de le réduire en cendres. Comment ça se passe, temps d'incinération, prix, que peut-on faire des cendres après... Explications de Romain Pahindriot, conseiller à la Maison Cridel à Paris Montparnasse.

Incinération du corps : comment ça se passe ?
© lightfieldstudios - 123RF

Définition de l'incinération

L'incinération consiste à brûler le corps du défunt dans un cercueil puis à recueillir les cendres pour les mettre dans une urne. Elle se déroule dans un crématorium, dans les 6 jours suivant le décès (sauf exceptions). "En réalité, la finalité est la même que lors de l'inhumation puisque lorsque l'on place le corps dans un cimetière, le corps est là aussi réduit en cendres au bout de quelques années. L'incinération est donc plus rapide que l'inhumation dans un cimetière", nuance Romain Pahindriot de la Maison Cridel.

Quelle différence avec la crémation ?

C'est la même chose. "Normalement le terme "crémation" est choisi pour les corps humains et l'incinération concerne davantage les déchets", souligne le spécialiste.

Quel est le temps d'incinération du corps humain ?

Le temps d'incinération est en moyenne d'1h30 à 2h. La famille va se recueillir au crematorium, elle va partir et l'urne lui sera remise quelques heures plus tard, le lendemain ou sur rendez-vous.

Il y a deux possibilités : la crémation en présence de la famille ou hors présence de la famille.

Comment se passe une incinération ?

Le cercueil du défunt est placé dans un four chauffé à 800 degrés. La chaleur va provoquer la combustion du cercueil puis du corps (il n'y a pas de flammes). Une fois cette étape terminée, il faut laisser les cendres refroidir. "Il y a deux possibilités : la crémation en présence de la famille ou hors présence de la famille. Dans le premier cas, une cérémonie d'adieux, religieuse ou non, est prévue au crématorium le jour de l'incinération donc un horaire et une date sont fixés. Une fois que ce recueillement est terminé, la famille et les amis peuvent repartir et le corps est ensuite incinéré. Dans le deuxième cas de figure, les incinérations s'effectuent le soir. Les corps sont déposés au crématorium le soir pour que les urnes soient remises dès le lendemain", explique Romain Pahindriot. Les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire munie d'une plaque indiquant l'identité du défunt et le nom du crématorium.

A savoir que les prothèses dentaires, de hanches, de genoux ou des vis ne sont pas remis à la famille mais traités et recyclés.

Les os brûlent-ils lors de l'incinération ?

Les tissus sont entièrement brûlés, ce sont donc les os qui vont être réduits en cendres. Un pulvérisateur est utilisé pour réduire en cendres les parties calcaires des os qui ne brûlent pas.

Prix d'une incinération

"Il y a des variables en fonction des crématoriums puisqu'il existe une taxe de crémation de l'ordre de 500 euros et qui peut montrer jusqu'à 1000 euros. Ensuite, il y a toute la partie organisation d'obsèques avec les frais pour le personnel, l'organisation, l'accueil, etc. Le coût global est compris entre 2500 et 3500 euros", conclut le spécialiste.

Que peut-on faire des cendres après ?

L'urne contenant les cendres peut être gardée au crématorium pendant 1 an au maximum. À l'issue de ce délai, si les proches du défunt n'ont pas pris de décision, les cendres sont dispersées dans l'espace dédié du cimetière de la commune du lieu de décès ou dans le site cinéraire le plus proche. Les proches peuvent transporter l'urne contenant les cendres au cimetière ou site cinéraire, disperser les cendres dans la nature ou inhumer l'urne dans une propriété privée.

Il est interdit de conserver les cendres dans un logement.

Au cimetière

Au sein d'un cimetière, l'urne contenant les cendres peut être inhumée dans une sépulture, déposée dans un colombarium ou scellée sur un monument funéraire. Les cendres peuvent aussi être dispersées dans un espace dédié appelé "jardin du souvenir".

Dans la nature (mer, forêt...)

C'est autorisé. Il faut faire une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt. Un registre indique son identité, la date et le lieu de dispersion des cendres. Les cendres ne doivent pas se répandre sur la voie publique ou dans un lieu public (stade, square...) Elles peuvent être dispersées en pleine mer (mais pas dans les cours d'eau sauf autorisation de la commune concernée). Elles peuvent être aussi dispersées dans une forêt sur autorisation préalable du propriétaire.

Dans une propriété privée

L'urne peut être mise dans une sépulture située dans une propriété privée mais il est interdit de conserver les cendres dans un logement ou de les disperser sur une propriété privée.

Merci à Romain Pahindriot de la Maison Cridel.

Incinération du corps : comment ça se passe ?
Incinération du corps : comment ça se passe ?

Sommaire Définition Différence avec la crémation Temps d'incinération Comment ça se passe ? Les os brûlent-ils ? Prix Que faire des cendres après ? • Cimetière • Nature • Propriété privée Définition de...