Sauna : principe, bienfaits et contre-indications

Rituel bien-être d'origine finlandaise, le sauna permet de prendre un bain de chaleur sèche. Température idéale, bienfaits pour la peau, pour le cœur et pour la santé, précautions à prendre, contre-indications et risques... Le point avec le Dr Alain Françon, rhumatologue et médecin thermal.

Définition : qu'est-ce qu'un sauna ?

La sauna est une méthode de bien-être d'origine finlandaise qui se pratique traditionnellement dans une petite cabane en bois ou plus régulièrement dans une pièce close dans laquelle on prend un bain de chaleur sèche (Entre 3 et 20 % d'humidité) comprise entre 70 et 100°C. Le chauffage de la pièce est généralement produit par un poêle à bois ou électrique appelé kiuas, qui chauffe des pierres sur lesquelles on verse de l'eau pour créer de la vapeur et augmenter la température.

La pratique du sauna vise avant tout à la détente et au bien-être. Le rituel type consiste à commencer par prendre une douche et se sécher méticuleusement puis à s'installer dans le sauna pour une dizaine de minutes, le temps que la transpiration perle sur la peau. Puis, on sort du sauna pour prendre une douche fraîche ou froide ou se rafraîchir avec de la glace. Après d'être séché, on recommence l'opération deux fois en terminant par une douche froide puis un temps de repos. Ce "rituel" doit évidemment être adapté aux besoins et aux envies de chacun afin qu'il reste une pratique plaisir sans danger.

Types de saunas

Depuis peu, se développent également des saunas infrarouge originaires du Japon. Des éléments chauffants infrarouges se substituent au poêle traditionnel. 80 % du rayonnement pénètrent en profondeur les tissus cutanés ce qui permettrait une sudation plus importante. La température ambiante tourne autour de 50 °C.

Il existe aussi des nao-saunas ou sauna faciaux qui sont des appareils visant à réaliser des soins du visage en ouvrant les pores afin de purifier la peau.

Différence avec un hammam

À la différence du sauna, le hammam, originaire des pays orientaux, est un bain de vapeur. La température y est comprise entre 40 et 50°C et le taux d'humidité avoisine les 100%.

Le sauna ne permet pas de maigrir !

Bienfaits du sauna : pour la peau ? Pour maigrir ? Pour le coeur ?

Commençons par tordre le cou à une idée reçue : le sauna ne permet pas de maigrir (le poids perdu durant une séance correspond uniquement à de l'eau), pas plus qu'il ne permet de "détoxifier" l'organisme : notre foie, nos reins; nos poumons ou encore notre peau assurent très bien seuls cette fonction.

En revanche, selon de récentes études finlandaises, le sauna a "essentiellement des bienfaits en termes de prévention des maladies cardio-vasculaires" explique le Dr. Françon. "Comparées aux personnes qui vont au sauna une fois par semaine, celles qui y vont au moins 2 fois ont moins d'hypertension, moins d'angines de poitrine, moins d'infarctus, moins d'insuffisance cardiaque, moins d'AVC. Plus précisément celles qui y vont 2 à 3 fois par semaine ont moins de 30% de risque de décéder d'une atteinte cardiovasculaire et celles qui y vont 4 à 7 fois moins de 70%. Ces résultats nécessitent toutefois d'être confirmés par d'autres études."  poursuit-il.

Cela s'explique par le fait que le sauna "entraîne une vasodilatation au niveau de la peau, une augmentation du flux sanguin, un augmentation du rythme cardiaque, une diminution de la tension artérielle sur le moment, une augmentation du débit cardiaque,  ainsi que l'activation de nombreux systèmes de régulation physiologique comme le système sympathique, le système rénine-angiotensine ou le contrôle de certaines sécrétions hormonales au niveau de l'hypophyse" détaille le médecin thermal.

"Le sauna pourrait également jouer un rôle sur l'immunité ainsi que sur les systèmes d'oxydo-réduction, ajoute-il. Le sauna augmente également les béta-endorphines". Cela permet un soulagement des douleurs musculaires et une optimisation de la récupération sportive.  La sauna peut également jouer un rôle dans l'amélioration des douleurs des personnes fibromyalgiques, en association avec des exercices aquatiques. Il peut aussi y avoir une amélioration des symptômes de la  bronchite chronique ou de l'asthme.

Demandez l'avis de votre médecin traitant ou de votre cardiologue.

Contre-indications : enfant, femme enceinte, maladies cardiaques... 

"Les contre-indications sont surtout d'origine cardio-vasculaire" prévient le Dr. Françon. "Il s'agit du rétrécissement aortique sévère, les maladies du muscle cardiaque (cardiomyopathies), l'angor instable, l'infarctus ou l'AVC récents.", détaille-t-il . Il souligne ainsi qu'il est plus que fortement conseillé de solliciter l'avis de son médecin traitant ou de son cardiologue si l'on souffre d'une pathologie cardio-vasculaire et que l'on souhaite pratiquer le sauna.

Il faut également éviter le sauna en cas d'hypotension orthostatique, d'hypertension mal contrôlée, de fièvre, de claustrophobie ou dans certaines affections cutanées.

La grossesse n'est a priori pas une contre-indications (les femmes enceintes finlandaises le fréquentent) et les enfants peuvent y aller. La vigilance doit néanmoins rester de mise et il convient d'être à l'écoute de ses sensations et de sortir au moins ressenti désagréable. Il est déconseillé d'y emmener un enfant de moins de 3 ans.

Risques : malaise, mycoses...

En cas d'hypotension notamment, le sauna peut-être responsable de malaises. Il convient absolument d'en sortir dès les premiers signes d'étourdissement. Le sauna peut-être responsable d'affections cutanées notamment bactériennes, des folliculites bactériennes ont été ainsi été décrites après des séances.Des mycoses peuvent également survenir du fait de la douche. L'idéal est de prévoir de porter des tongs de piscine en sortant de la cabine.

Précautions

  • "Tous les auteurs insistent sur le fait qu'il ne faut pas mélanger alcool et sauna, met en garde le Dr. Françon. Les décès qui surviennent dans les saunas sont en grande partie causés par une consommation d'alcool juste avant la séance".
  • Il convient de s'hydrater avant, pendant et après la séance car l'on perd beaucoup d'eau (environ 1 litre).
  • Il est préférable de ne pas rester seul afin de ne pas risquer l'hyperthermie après un malaise.

Merci au Dr Alain Françon, rhumatologue et médecin thermal.

Sauna : principe, bienfaits et contre-indications
Sauna : principe, bienfaits et contre-indications

Sommaire Définition Types de saunas Différence avec un hammam Bienfaits du sauna Contre-indications Risques Précautions Définition : qu'est-ce qu'un sauna ? La sauna est une méthode de bien-être...