Couronne dentaire : étapes de la pose, prix, remboursement

Couramment utilisée en dentisterie, la couronne dentaire est une prothèse fixe qui permet de reconstituer une dent abîmée ou pour la protéger. Matériaux, pose (bridge, inlay-core...), conduite à tenir en cas de douleur ou de perte de la couronne, coût et remboursement... Le point sur la couronne dentaire.

Définition : qu'est-ce qu'une couronne, un bridge et un inlay-core ?

La couronne dentaire est un artifice prothétique qui permet de reconstituer une dent afin d'en assurer la fonction, la forme et l'esthétique. Elle permet aussi de protéger contre un risque de fracture ou de délabrement accru.

Le bridge est quant à lui est un artifice prothétique qui permet de remplacer un édentement en formant un pont entre au moins deux dents, de part et d'autre de l'édentement.

Quand une dent n'est pas reconstituable directement, il est possible de réaliser une pièce prothétique qui permet de lui redonner une forme afin qu'elle devienne support de couronne. Un inlay-core prend appui avec un tenon à l'intérieur d'un canal dentaire. Il permet donc de reconstituer une dent fortement délabrée.

"Une couronne dentaire permet de reconstituer une dent, et nécessite parfois la réalisation au préalable d'un inlay-core quand celle-ci est fortement délabrée", précise le Dr Vidal. Un bridge permet quant à lui de combler un édentement, en réalisant au moins deux couronnes dentaires sur les dents adjacentes.

Dans quels cas doit-on porter une couronne dentaire ?

La pose d'une couronne dentaire est recommandée pour rétablir la fonction et l'esthétique d'une dent en cas de délabrement, et parfois protéger une dent d'une fracture éventuelle.

Quels matériaux ?

La couronne peut être en métal, en céramique ou en céramétallique. 

La couronne dentaire peut être réalisée en métal (précieux ou non-précieux), en céramique (feldspathique, vitrocéramique, alumineuse, zircone) ou en céramométallique L'intérêt de la céramique est essentiellement esthétique, pour un coût en général plus élevé. Parfois, il est préférable d'utiliser du métal, en cas d'une faible hauteur d'occlusion. "Il n'y a pas de matériau dangereux à proprement parler" rassure le Dr Vidal. La zircone est arrivée sur le marché, permettant d'obtenir un résultat esthétique intéressant pour un coût réduit. En revanche, ce matériau est très dur et peu élastique comparé à la dent naturelle.

La couronne peut être collée ou scellée

La pose d'une couronne dentaire

La couronne dentaire, réalisée au laboratoire de prothèse ou directement au cabinet, peut être collée ou scellée. Un scellement demande la mise en place d'un ciment entre le moignon dentaire et la couronne. "Un collage est le seul moyen de poser une couronne tout-céramique. Elle nécessite de préparer au préalable la prothèse et les surfaces dentaires, avant de mettre en place la colle", explique le Dr Vidal.

Le temps de mettre en place le champ-opératoire, le collage, puis les finitions (alias polissage), la pose dure entre trente minutes et une heure pour une dent. La pose d'une couronne dentaire n'est pas particulièrement douloureuse mais une anesthésie locale pourra être réalisée pour davantage de confort.

Effets secondaires après la pose : allergies, douleurs...

La pose d'une nouvelle couronne peut-être désagréable pendant 48 à 72h. La gêne ou la douleur doit disparaître par la suite. Après la pose, il peut rester un peu de ciment ou de colle dans les espaces interdentaires. Aussi, il peut y avoir des contacts un peu trop important avec la dent en face. "Devant une gêne ou une douleur supérieur à 3 jours, il est nécessaire de se rapprocher de votre dentiste", conseille le Dr Vidal. Il ajoute qu'il "peut exister des allergies aux alliages à base de nickel (Ni-Cr), mais cet alliage est de moins en moins utilisé, au profit des alliages à base de cobalt (Cr-Co)"

Peut-on enlever une couronne dentaire et la remettre ?

La couronne n'est pas une prothèse amovible. Il n'y a pas de raison de la retirer. Si elle gène ou qu'elle tombe, c'est qu'elle est inadéquate et il faudra la remplacer.

Infection sous couronne dentaire : symptômes, que faire ?

Toute douleur qui dure plus de 72 heures doit amener à consulter

"Une infection sous une couronne ne vient pas en soi de la couronne, mais du moignon dentaire qui la supporte" explique le Dr Vidal . Les signes d'infections sont donc les mêmes que pour une dent naturelle : douleur, inflammation, gonflement, fistule (c'est à dire un petit point blanc par lequel s'évacue du pus)

Toute douleur qui dure plus de 72 heures doit amener à consulter. En cas de gonflement très important (au point d'empêcher d'ouvrir l'oeil par exemple), il est impératif de consulter car il s'agit très certainement d'une cellulite dentaire. À ce sujet, le Dr Vidal alerte : "ce peut être un risque vital chez les jeunes enfants et les personnes fragiles." En cas de douleur faisant penser à une infection et en attendant votre rendez-vous chez le dentiste, le Dr Vidal recommande de "préférer le paracétamol et d'éviter les anti-inflammatoires." Vous pouvez également appliquer du froid pour soulager la douleur : pendant 15 minutes, arrêter 15 minutes, recommencer etc.. Devant un abcès, un massage avec un doigt propre ou une brosse à dent souple peut permettre de rouvrir une fistule et ainsi évacuer le pus et la pression qui est la cause de la douleur. "Un bain de bouche ne sert à rien" précise le Dr Vidal.

Couronne dentaire cassée, tombée : que faire ?

"En cas de couronne descellée ou fracturée, il ne faut surtout pas la recoller soi-même", met en garde le Dr Vidal. Prenez rendez-vous avec votre dentiste. En attendant, brossez au mieux cette zone.

Contre-indications

Il n'existe aucune contre-indication à la pose d'une couronne dentaire.

Prix

Les prix d'une couronne dentaire varient principalement selon le type de matériau, mais aussi selon la localisation. Dans les grandes villes, les prix sont plus élevés, notamment Paris et Nice. Néanmoins avec la réforme du reste à charge zéro, les tarifs des couronnes sont plafonnés depuis le 1er avril 2019 :

  • Couronne céramique (hors zircone) sur incisive, canine et première molaire : 530€
  • Couronne céramique en zircone (hors molaires) : 480€
  • Couronne métallique : 320 €
  • Couronne transitoire : 60€

Remboursement

La pose d'une couronne est très faiblement prise en charge par la Sécurité sociale. Un devis doit être délivré par le dentiste, permettant de se renseigner auprès de sa mutuelle (préférer complémentaire santé qui est un terme plus juste) pour connaître la part qui sera alors remboursée.

Bon à savoir : Le plafonnement des couronnes s'accompagne, dès le 1er janvier 2020, d'une revalorisation de la base de remboursement de ces prothèses dentaires par l'Assurance maladie. La pose d'une couronne sera alors remboursée à 70 % sur la base de 120 €, au lieu 107,50 € aujourd'hui. La complémentaire santé couvrira le solde dans le cadre du reste à charge zéro, à condition que l'assuré accepte le type de matériau prévu selon la localisation de la dent.

Merci au Docteur Cyril Vidal, dentiste.

Couronne dentaire : étapes de la pose, prix, remboursement
Couronne dentaire : étapes de la pose, prix, remboursement

Sommaire Définition • Couronne • Bridge • Inlay-core Indications Quels matériaux Pose Effets secondaires Peut-on l'enlever ? Infections Couronne cassée, tombée : que faire ? Contre-indications Prix ...