10 conseils contre les reflux et douleurs gastriques

Par La Rédaction

10 conseils contre les reflux et douleurs gastriques

Un adulte français sur 3 souffre de reflux gastro-œsophagien (RGO) aussi appelés remontées acides ou brûlures d'estomac. Le point sur les réflexes à adopter et ceux à éviter pour limiter les douleurs.

Mauvaises habitudes : tabac, alcool, café, boissons gazeuses

 On l'ignore parfois, mais de nombreuses habitudes quotidiennes peuvent aggraver le reflux gastro-œsophagien comme le tabac, par exemple, ainsi que la consommation d'alcool.

Le café ainsi que les boissons gazeuses sont aussi déconseillés. La caféine contenue dans le café mais aussi dans les boissons à base de cola entraîne en effetun relâchement du sphincter, favorisant les remontées acides.

De plus, les bulles contenues dans les boissons gazeuses ajoutent des gaz dans l'estomac, gaz qui s'échapperont en remontant (car le gaz est plus léger que l'eau) et entraîneront donc des remous gastriques supplémentaires.

J'évite les plats trop lourds et gras

Vous l'avez peut-être déjà remarqué : les brûlures d'estomac sont plus importantes après un repas lourd. La raison est simple : les repas lourds et riches en graisses sont plus difficiles à digérer. Les aliments restent plus longtemps dans l'estomac, car les sucs gastriques ont plus de travail à effectuer que lors des repas "normaux" et plus légers.

 La lenteur de la digestion implique aussi que l'estomac se vide tout doucement. Du coup, les brûlures d'estomac sont plus fréquentes et surtout plus longues. Il est donc conseillé de prendre des repas légers et en cas de repas très lourds à venir (anniversaire, fête, mariage), n'hésitez pas à demander conseils à votre médecin ou pharmacien pour éviter d'être trop indisposé.

Je bannis le stress

L'appareil digestif est souvent considéré par les médecins comme "le deuxième cerveau du corps" tant il est sensible à nos émotions. Qui n'a pas eu mal au ventre la veille d'un contrôle de maths ou des nausées avant de parler en public ? Eh oui, le stress a un effet très important sur notre appareil digestif et encore plus grand pour tous ceux qui souffrent de RGO.

 Le premier conseil est donc d'éviter les situations stressantes. Cela va de soi, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Il est important d'apprendre à repérer ce qui nous fait stresser et ainsi de prévenir l'apparition de reflux du au stress. Avant un entretien d'embauche ou une réunion importante, prenez trois à cinq minutes pour vous isoler. Pendant ce temps, essayez de respirer le plus lentement et régulièrement possible. La sécrétion d'acide gastrique due au stress sera limitée et les reflux aussi.

Je mange lentement

Autre élément souvent négligé et qui pourtant peut entraîner ou aggraver les brûlures d'estomac : le rythme alimentaire.

 Il est important de prendre son temps pour manger, surtout quand on est sujet aux brûlures d'estomac. Manger vite signifie stresser son estomac et, on l'a vu, le stress est néfaste. De plus, le fait de manger vite signifie souvent un mâchage des aliments moins bon et donc une digestion qui sera plus difficile et donc plus longue.

 Autre point important, il ne faut pas sauter de repas, quel qu'il soit. L'estomac vide continue à sécréter des sucs gastriques en attendant une digestion future. Ce sont ces sucs qui entraîneront alors des brûlures d'estomac malgré l'absence d'aliment.

J'évite certains aliments

Certains aliments sont fortement déconseillés aux personnes qui souffrent de brûlures d'estomac. Malheureusement, le chocolat fait partie de ces aliments qui peuvent déclencher ou aggraver les RGO. Certaines personnes le tolèrent lorsqu'il est accompagné de pain ou de fruits.

Le lait peut aussi entraîner des brûlures d'estomac, mais c'est très variable d'une personne à l'autre. De même que les aliments gras qui sont plus difficiles à digérer et donc passent plus de temps dans l'estomac, avec une sécrétion de sucs gastriques plus importante.

Les oranges, citrons et pamplemousses sont des aliments naturellement acides qui aggravent l'acidité gastrique et sont donc là aussi déconseillés.

Les épices, les aromates et l'oignon sont aussi responsables de RGO chez de nombreuses personnes. Ils sont donc à consommer avec modération.

 Contrairement aux idées reçues, la menthe n'aide pas toujours à digérer : elle augmente certes la motricité de l'estomac mais peut aussi aggraver les troubles et les remontées acides.

Je liste les aliments "amis"

Si certains aliments sont déconseillés, d'autres ont prouvé qu'ils réduisaient les symptômes et les brûlures d'estomac. Parmi eux, on retrouve : les flocons d'avoine et les haricots qui sont riches en fibres et aideront la digestion et le transit.

Les pâtes peuvent aussi permettre de diminuer l'acidité de l'estomac et ne sont donc pas déconseillées, au contraire (sans sauce tomate !).

Le gingembre a une action anti-inflammatoire qui peut apaiser les douleurs et remontées acides qu'il soit sous forme de thé, utilisé en cuisine ou simplement mâché.

Les fruits et légumes conseillés sont les bananes, les pommes (y compris sous forme de compotes), les choux, brocolis, pois, carottes et pommes de terre. Ils facilitent la digestion et diminuent les brûlures d'estomac.

Les produits laitiers ne sont pas proscrits, meêm si le lait déclenche chez de nombreuses personnes des brûlures d'estomac. Les fromages allégés ou le lait de chèvre ou brebis sont plus faciles à digérer.

Pour les boissons, aucune hésitation, c'est l'eau plate la plus efficace contre le RGO car elle n'aggrave pas l'acidité et permet au contraire de la diluer.

 En ce qui concerne la viande, il faut privilégier les viandes maigres, mais aussi une cuisson sans matières grasses.

Je dors avec la tête surélevée

De nombreuses personnes se plaignent de remontées acides lors du coucher. Le premier conseil est d'éviter de se coucher moins de 2 heures après le dîner et même de se tenir le buste droit dans le canapé car la position allongée aggrave les brûlures d'estomac.

Les douleurs peuvent durer plusieurs heures selon ce qu'on a mangé. Ainsi, la vidange de l'estomac pour un repas sans matières grasses pourra se faire sous 2 à 3 heures alors que pour un repas avec, par exemple, des poissons à l'huile, il faudra attendre plus de 6 heures !

Les deux premières heures sont les plus intenses au niveau de l'estomac et c'est à cette période que les remontées acides peuvent survenir. 

 Lorsque vous vous couchez il est aussi indispensable de ne pas dormir "à plat". Cette position favoriserait là encore le RGO et donc l'inconfort nocturne. Posez un ou deux oreillers sous votre tête pour vous endormir, quitte à en retirer un au cours de la nuit. Cette surélévation est très efficace pour ceux qui ont des difficultés d'endormissement dues au RGO.

Je perds du poids

Le surpoids est une cause fréquente de RGO. La solution est évidente comme vous l'imaginez : il faut perdre du poids.

La perte de poids, mais aussi le régime hypocalorique et donc pauvres en graisses, apporteront rapidement une diminution des symptômes et donc un soulagement des douleurs.

Cependant le régime doit être suivi par un médecin qui pourra surveiller l'évolution de la perte de poids ainsi que la fréquence des brûlures d'estomac. Pour que le régime soit efficace il faut suivre des règles nutritionnelles pour éviter les carences liées à une diète qui serait trop stricte.

 Face à votre RGO, votre médecin ou votre nutritionniste peut vous conseiller de perdre du poids, n'hésitez pas à lui en parler.

Je porte des vêtements qui ne me serrent pas

La digestion est un phénomène qui, on l'a vu, peut réagir au stress mais aussi aux conditions de l'environnement.

Si l'estomac est comprimé par des vêtements très serrés au niveau du buste, il ne peut fonctionner normalement, la digestion est ralentie et entraîne des brûlures d'estomac. 

 De même, les pantalons taille haute sont à proscrire en cas de digestion difficile. Ce n'est pas pour rien qu'on doit parfois "lâcher un bouton" après le repas : le ventre se remplit, il lui faut donc de la place.

J'en parle à mon médecin si ça dure

Enfin, si les brûlures d'estomac deviennent régulières malgré vos bonnes habitudes alimentaires, il est important d'en parler avec votre médecin. La prise en charge de cette maladie qui a une influence importante tant sociale que professionnelle peut nécessiter un traitement thérapeutique.

 Il existe des traitements disponibles sans ordonnance que votre pharmacien peut vous conseiller. Mais il s'agit de médicaments à prendre occasionnellement, qui n'agissent pas à la source du problème. Le plus souvent ce sont des sels qui neutralisent localement l'acidité de l'estomac, ou de solutions d'alginates qui tapissent la paroi de l'œsophage le temps de la digestion. Ces médicaments sont donc efficaces à court terme sur les symptômes, mais comportent des contre-indications (maladies des reins par exemple) et des effets secondaires.

 Lorsque les brûlures d'estomac sont quotidiennes ou reviennent plus de trois fois par semaine, il faut absolument consulter. Des traitements efficaces existent et permettent aux malades de retrouver un confort de vie rapidement et sur la durée.