Mal de gorge : comment le soigner rapidement ?

Très courants, les maux de gorge sont le plus souvent sans gravité. Ils peuvent toutefois se révéler plus graves et nécessiter une consultation s'ils traînent ou si leur origine est difficile à identifier. Zoom sur les remèdes naturels pour les soulager (plante, huile essentielle, citron...).

Définition : qu'est-ce qu'un mal de gorge ?

Il s'agit d'une douleur pharyngée provoquée par une inflammation située au niveau de la cavité buccale, le larynx et/ou le pharynx.

Symptômes

Plusieurs symptômes peuvent être associés au mal de gorge :

  • Une rougeur
  • Une augmentation du volume des ganglions sous maxillaires
  • Une sensation de brûlure ou de picotements dans la gorge
  • Des difficultés à avaler
  • Un enrouement
  • Une toux
  • Quelques taches dans la gorge
  • Une sensation de nez bouché et des éternuements

Causes

Les causes d'un mal de gorge sont nombreuses. Mais les maladies inflammatoires en sont les plus fréquentes.

Angine virale ou bactérienne

L'angine est une inflammation au niveau des amygdales. Elle peut s'étendre à tout le pharynx. Elle se caractérise par des démangeaisons et des douleurs lors de la déglutition, une fatigue, une fièvre généralement comprise entre 38 et 40°C, des maux de tête et des difficultés à parler. Des ganglions dans le cou sont généralement présents et des vomissements peuvent parfois apparaître. Bien qu'elle concerne tout le monde, elle touche en particulier les enfants entre 5 et 15 ans. Le traitement de l'angine consiste à faire baisser la fièvre avec des médicaments antipyrétiques, à diminuer la douleur avec des antalgiques ainsi qu'un traitement à base d'antibiotiques en cas d'angine bactérienne. " Votre médecin pratiquera un " test de Diagnostic Rapide " (TDR) afin de mettre en évidence la présence ou non d'une bactérie et ainsi de décider ou non d'un traitement antibiotique adapté ", précise le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Rhinopharyngite

La rhinopharyngite est la pathologie ORL la plus fréquente. Son nom plus commun est le rhume. Il s'agit d'une infection virale bénigne de la muqueuse qui tapisse l'intérieur du nez (cavité nasale) et le pharynx (situé à l'arrière des fosses nasales). Les symptômes sont fièvre, écoulement nasal, éternuements, maux de gorge et toux. Elle dure en général de 7 à 10 jours. Les complications de la rhinopharyngite sont l'otite, la laryngite, la sinusite et la bronchite.

Allergie

Une allergie peut être à l'origine de douleurs de la gorge et s'accompagne la plupart du temps de démangeaisons du palais Elle peut notamment être provoquée par le pollen, les acariens, les animaux ou encore la poussière.

Laryngite

La laryngite désigne une inflammation du larynx due à une infection, le plus souvent d'origine virale, mais quelquefois bactérienne ou allergique. Elle touche généralement les enfants âgés de 1 à 6 ans. Le larynx alors gonflé et enflammé empêche le passage de l'air. Elle se caractérise par une altération de la voix pouvant aller jusqu'à l'extinction de voix, une irritation de la gorge, une toux rauque et violente apparaissant de manière brutale, des épisodes de toux asphyxiantes suivis de pauses respiratoires et de cyanose (lèvres bleues). Dans ce cas, appelez le 15, c'est une urgence.

Laryngite aiguë sous-glottique

La laryngite aiguë sous-glottique est une des laryngites de l'enfant les plus fréquentes. Touchant surtout les garçons, elle est principalement d'origine virale. Elle survient la plupart du temps au cours de la nuit, surtout en hiver. Les symptômes sont : une température peu élevée (38 à 39°C environ), une gêne respiratoire et une voix rauque, enrouée. Les signes qui révèlent une gêne respiratoire importante nécessitant un appel urgent au 15. Il s'agit notamment des cas où la respiration est difficile, lorsque l'enfant arrête de pleurer, si son thorax ne se creuse pas au cours de chaque inspiration, si le visage de l'enfant est pâle et en sueur ou encore lorsqu'il a les lèvres bleues. Il est conseillé de rester calme, de parler doucement et de refroidir le malade à l'aide de compresses humides sur sont front en le laissant assis.

Humidifier l'atmosphère de sa chambre afin de le faire respirer une atmosphère chaude et humide pendant 15 minutes environ permet de diminuer l'œdème des voies respiratoires. Vous pouvez, par exemple, faire bouillir une casserole sur le feu ou bien de faire couler la douche dans la salle de bains en ayant préalablement fermé portes et fenêtres.

Tabac

La fumée du tabac peut aussi provoquer de nombreuses manifestations, comme par exemple des maux de gorge, des infections ORL, angines, de rhinopharyngites, laryngites ou otites. Le tabac participe également au développement des cancers, des maladies cardiovasculaires, de l'asthme, de la bronchite chronique…

Autres causes des maux de gorge

D'autres causes peuvent être à l'origine des maux de gorge comme un reflux gastro-œsophagien, les polluants domestiques, le stress, un air trop sec, une climatisation trop forte ou mal entretenue ou encore un cancer de la gorge...

Soulager et soigner un mal de gorge

Les solutions ne manquent pas pour apaiser les maux de gorge.

Remèdes naturels

Le miel

Les vertus adoucissantes et antibactériennes du miel n'ont pas leur pareil pour traiter le mal de gorge et adoucir la muqueuse irritée. Optez de préférence pour le miel d'eucalyptus, de thym ou de sapin pour leurs actions antiseptiques et anti-inflammatoires. Pour sucrer vos boissons chaudes ou pour vous préparer des gargarismes. Dans le même registre, la propolis a des propriétés anti-inflammatoires et anesthésiantes très utiles. Elle existe sous forme de pastilles, très pratiques. 

Le citron

Les vertus purifiantes de cet agrume sont souveraines pour assainir la gorge. Préparez le jus d'un citron chaud, idéalement sucré d'une cuillerée à café de miel.

Phytothérapie

Le thym

Grâce à ses propriétés antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques, le thym apporte un soulagement rapide. Buvez-en trois tisanes par jour, préparée à raison de quelques brins infusés 10 minutes dans une eau frémissante. Vous pouvez y ajouter du miel d'eucalyptus de préférence, du jus de citron ou encore des bâtons de cannelle infusés avec.

La sauge

Les feuilles et les fleurs de la sauge officinale sont utilisées pour leurs vertus antiseptiques. En application locale, la sauge soulage les inflammations de la bouche et calme les maux de gorge.

L'échinacée

L'échinacée est une fleur semblable à la marguerite, de couleur rose. En usage interne, particulièrement en extrait de plantes standardisées, la racine de l'échinacée renforce le système immunitaire. Elle protège des différents maux de l'hiver les laryngites, les amygdalites et les angines.

La réglisse

Outre ses effets bénéfiques sur la digestion, la réglisse est également connue pour son action sur les voies respiratoires. Prise en EPS, elle soulage la toux et les maux de gorge liés à une amygdalite ou une laryngite.

La guimauve

Dans son usage traditionnel, la guimauve est indiquée contre les irritations de la gorge et de la bouche, ainsi que pour calmer la toux. Un effet bénéfique dû aux mucilages contenus dans sa racine, qui agissent sur les inflammations et favorisent la cicatrisation.

La lavande

Cette plante méditerranéenne fait des merveilles contre le mal de gorge grâce à des effets anti-inflammatoires. Vous apaiserez picotements et douleurs en jetant 50 g de fleurs de lavande dans 1 litre d'eau frémissante. Laissez reposer 15 min avant de filtrer et d'en boire jusqu'à 3 tasses par jour. Pour en décupler les effets, pensez à sucrer cette boisson avec une cuillerée à café de miel de lavande.

Homéopathie

" Si votre gorge est rouge et douloureuse à la déglutition, prenez 5 granules de Belladonna 9 CH toutes les deux heures jusqu'à amélioration des symptômes pendant 48h minimum ", recommande le Dr. Quillard. Selon les symptômes, d'autres médicaments homéopathiques sont indiqués. Il faudra consulter un médecin homéopathe ou demander conseil au pharmacien.

Médicaments : les pastilles à sucer

Des pastilles à sucer vendues en pharmacies pourront vous aider. Leur anesthésique local soulage ponctuellement la douleur. Autre avantage : la succion stimule la production salivaire. Or la salive renferme du lyzome, une substance anti-infectieuse qui soulage en lubrifiant les muqueuses enflammées. Du paracétamol, à raison de 3 g / 24 h, calmera aussi la douleur et la fièvre.

Huiles essentielles

La citronnelle de Java

Elle est efficace contre les moustiques… et le mal de gorge grâce à ses vertus anti-inflammatoires. 2 gouttes (1 goutte avant 15 ans) sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée à café de miel 3 à 4 fois par jour dès les premiers symptômes.

L'eucalyptus citronné

Ses vertus anti-inflammatoires soulagent maux de gorge, angine et aphonie à raison de 2 gouttes (1 goutte avant 15 ans) sur un comprimé neutre ou dans une cuillerée à café de miel 3 à 4 fois par jour.

Quand consulter ?

Si votre mal de gorge ne régresse pas après 5 jours d'automédication, deux jours pour un enfant et si une fatigue importante survient, consultez dans les prochains jours. Si votre température ou celle de votre enfant dépasse 39°, que vous avez d'autres symptômes comme des vomissements ou des maux de tête, que des ganglions gonflent, des difficultés d'élocutions consultez votre médecin rapidement.

Merci au Dr. Monique Quillard, médecin généraliste.

Mal de gorge : comment le soigner rapidement ?
Mal de gorge : comment le soigner rapidement ?

Sommaire Définition Symptômes Causes • Angine • Rhinopharyngite • Allergie • Laryngite • Tabac Soulager le mal de gorge • Remèdes naturels • Miel • Citron • Plantes • Homéopathie • Pastilles à sucer •...

Autour du même sujet