Cancer des gencives : causes, symptômes, traitements

Le cancer des gencives est dû le plus souvent à une consommation excessive de tabac et d'alcool. Quels sont les symptômes ? Quand envisager une opération de la gencive ?

Cancer des gencives : causes, symptômes, traitements
© Andriy Popov - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un cancer de la gencive ?

Le cancer des gencives fait partie des cancers de la cavité buccale qui rassemblent notamment les cancers des lèvres, des joues, de la langue et du palais. "Dans 90% des cas le cancer la gencive est un carcinome épidermoïde qui se développe à partir de la muqueuse, c'est-à-dire du tissu de revêtement de la gencive" informe le Dr Philippe Gorphe, chirurgien ORL dans le service de chirurgie oncologique tête et cou de l'Institut Gustave Roussy. Le cancer des gencives comme les autres cancers de la cavité buccale concerne plus souvent des hommes (75% des cas des cancers de la gencive) mais l'incidence du cancer de la gencive est en hausse chez les femmes comme c'est le cas pour tous les cancers de la cavité buccale. La moyenne d'âge de ce cancer est 62 ans comme celle des autres cancers de la cavité buccale. "La proportion de personnes âgées est plus importante pour le cancer de la gencive que dans d'autres cancers de la cavité buccale. Jusqu'à 30% de patients ont plus de 70 ans et les femmes au-delà de 70 ans représentent 40% des malades".

La première cause du cancer des gencives est le tabagisme

Causes

"La première cause du cancer des gencives est le tabagisme, la deuxième cause la potentialisation de la consommation conjointe tabac et alcool" explique le Dr Philippe Gorphe. Ces facteurs de risque sont communs à la grande "famille" des cancers des voies aérodigestives supérieures. "Enfin, la dernière cause de cancer de la gencive est un mélange de facteurs dont font partie le vieillissement de la muqueuse et diverses prédispositions génétiques" informe le chirurgien ORL.

Symptômes : douleurs, saignements, déchaussement des dents...

"Le premier symptôme du cancer des gencives est une douleur permanente de la gencive, une douleur au moment de la mastication et de la déglutition" informe le Dr Philippe Gorphe. "Il peut y avoir des saignements de la gencive de façon spontanée ;  la présence de traces de sang sur l'oreiller au réveil est un exemple typique, décrit-il. Le déchaussement des dents est un troisième symptôme. Les patients découvrent alors leur tumeur en regardant leur miroir". La tumeur apparaît sous la forme d'une lésion au niveau d'une gencive, de couleur rougeâtre ou blanchâtre.

Diagnostic

"La première démarche est un examen clinique par le médecin traitant et par un spécialiste des cancers de la tête et du cou. L'examen de la cavité buccale permet de voir la tumeur" informe le Dr Philippe Gorphe. La confirmation du diagnostic nécessite un prélèvement, appelé biopsie, de la lésion avec analyse de sa nature. Le contexte d'intoxication éthylo-tabagique oriente fortement vers la nature cancéreuse. Dans ce contexte, un examen plus approfondi appelé panendoscopie des voies aérodigestives supérieures sera fréquemment réalisé pour rechercher la présence d'éventuelles autres lésions évocatrices de cancer, qui seront elles aussi biopsiées. "Si la nature cancéreuse est confirmée,un bilan d'imagerie (scanner et IRM) est effectué pour faire le bilan de l'extension de la maladie" décrit le spécialiste.

Un traitement est proposé dans 90 à 95% des cas.

Traitement : opération, radiothérapie...

"Si la maladie est éligible à un traitement curatif, ce qui est le cas dans 90-95% des cas, la séquence thérapeutique classique est une chirurgie de la tumeur primitive et des aires ganglionnaires suivie d'une radiothérapie post-opératoire, explique le chirurgien ORL. La chirurgie de la tumeur primitive est dépendante de l'extension locale. Le plus souvent, il faut retirer la gencive avec une marge de sécurité autour. Le plus souvent est ensuite entreprise une reconstruction de la gencive. Si l'os mandibulaire est atteint, on peut réaliser une mandibulectomie interruptrice (couper la mâchoire) et ensuite reconstruire la mâchoire".

"Si l'analyse de la tumeur n'a pas montré de facteurs de gravité, le traitement chirurgical peut ne peut être suivi de radiothérapie. S'il y des facteurs de gravité au contraire, une chimiothérapie peut être ajoutée à la radiothérapie" précise le chirurgien ORL.

Prévention

La première prévention du cancer des gencives est le contrôle des addictions :

  • ne pas fumer,
  • réduire sa consommation d'alcool
  • aller voir régulièrement son chirurgien-dentiste et son médecin

"Enfin, il ne faut pas hésiter à parler des symptômes ressentis sans attendre car encore trop souvent cette maladie est découverte à un stade avancé. Or, lorsque le diagnostic est fait de façon précoce, on peut enlever la maladie de manière superficielle sans toucher à l'os", informe le Dr Philippe Gorphe.

Merci au Dr Philippe Gorphe, chirurgien ORL dans le service de chirurgie oncologique tête et cou de l'Institut Gustave Roussy.

Cancer des gencives : causes, symptômes, traitements
Cancer des gencives : causes, symptômes, traitements

Sommaire Définition Causes Symptômes Diagnostic Traitements Prévention Définition : qu'est-ce qu'un cancer de la gencive ? Le cancer des gencives fait partie des cancers de la cavité buccale qui rassemblent...

Autour du même sujet