Qu'est-ce qu'une ischémie ?

Lorsqu'une artère est bouchée, le sang ne peut plus circuler normalement et l'oxygène n'arrive plus jusqu'aux tissus. On parle d'ischémie. Quels sont ses symptômes ? Quel test passer ? Le point avec le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Définition

"L'ischémie désigne une insuffisance d'alimentation du sang à un organe en raison d'une obstruction au passage du sang dans une artère. Cette obstruction est en général liée à un caillot de sang bloqué dans un endroit de l'artère rétrécie par une plaque d'athérome", note le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, auteur du livre "20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours" aux éditions Leduc.S.

Ischémie des membres inférieurs

L'ischémie des membres inférieurs concerne les jambes. Elle est principalement due à la présence d'un caillot sanguin dans une artère (thrombose) ou à une embolie. Le membre affecté devient froid et pâle, il engendre des douleurs brutales et se paralyse peu à peu car il n'est plus irrigué. Une écho-Doppler ou une artériographie permettent de confirmer le diagnostic. L'administration de vasodilatateurs et d'anticoagulants est parfois suffisante. Les autres traitements incluent le retrait du caillot (embolectomie) et/ou l'amputation du membre. 

Ischémie myocardique

"L'ischémie myocardique se manifeste au niveau du cœur par obstruction des artères coronaires", explique le Dr Aubé. En d'autres termes, il s'agit d'un défaut d'oxygénation du muscle cardiaque.

Ischémie cérébrale

L'accident vasculaire cérébral ischémique résulte d'une mauvaise oxygénation dans une partie du cerveau. "Il y a une obstruction des artères cérébrales", précise le médecin généraliste. Elle peut être due à une athérosclérose évoluée, une embolie artérielle, c'est-à-dire la migration d'un caillot qui va se bloquer dans l'artère ou des maladies touchant les petites artères. Celle-ci peut se manifester par des signes neurologiques comme des troubles moteurs ou sensitifs touchant une partie ou toute une moitié du corps, des troubles de la parole ou de la reconnaissance, d'apparition brutale ou s'aggravant très rapidement, et l'évolution peut se faire vers un coma. 

Ischémie intestinale ou mésentérique

"L'ischémie intestinale est due à l'obstruction de l'artère mésentérique, qui a pour vocation d'apporter du sang oxygéné aux organes de l'abdomen", poursuit le Dr Aubé.

Ischémie médullaire

L'ischémie médullaire correspond à l'interruption de la vascularisation artérielle dont le but est d'apporter du sang à la moelle épinière.

Ischémie aiguë

L'ischémie aiguë désigne l'interruption brutale du flux sanguin artériel dans un membre. Il s'agit d'une véritable urgence médicale, susceptible d'entraîner l'amputation du membre en question voire le décès du patient si elle n'est pas prise à temps.

Causes

Elle peut être due à l'obstruction d'une artère par un caillot sanguin (thrombose), au rétrécissement important d d'une paroi artériel, le plus souvent en rapport avec des dépôts de cholestérol (athérosclérose), à une hémorragie en amont, ou à une compression. 

Symptômes 

" Les symptômes sont très variés en fonction des régions touchées par l'ischémie : au niveau du cœur, c'est la douleur à la poitrine de l'angine de poitrine et de l'infarctus, du cerveau, ce sont les signes d'un accident vasculaire cérébral, des jambes, par une douleur et un membre qui devient froid, de l'intestin, par une vive et brutale douleur abdominale ", explique le Dr Patrick Aubé.

Facteurs de risque

Les facteurs de risques qui favorisent l'ischémie sont nombreux : l'hérédité, l'âge, le tabagisme, l'obésité, le diabète, l'excès de cholestérol, l'hypertension artérielle.

Risques

Quand l'ischémie est temporaire ou rapidement prise en charge, les dégâts sur l'organe ne sont pas permanents et les cellules ne sont pas détruites totalement. En revanche, en cas d'ischémie prolongée, l'organe risque des dommages irréversibles. La diminution de l'apport de sang artériel dans un organe ou un tissu entraîne en effet une baisse de son oxygénation et la perturbation, voire l'arrêt, de sa fonction. Les ischémies les plus dangereuses touchent le cerveau et le cœur, mais elles peuvent toucher d'autres organes comme le rein, le poumon, un organe digestif, et également une partie de membre, souvent une jambe en cas d'ischémie aiguë de membre. 

Diagnostic : test d'ischémie

"Les examens de choix pour faire le diagnostic d'une ischémie sont l'examen doppler, l'échographie, l'artériographie, l'électrocardiogramme, réalisés en urgence en fonction des pathologies", observe le médecin généraliste.

Traitements 

"Le traitement de l'ischémie peut être soit médicamenteux, on utilise alors des produits pour dissoudre le caillot sanguin à l'origine de l'obstruction, soit chirurgical par la pose de stents ou en enlevant la plaque d'athérome. La prévention des troubles ischémiques passe par la réduction des facteurs de risques cardiovasculaires : obésité, tabagisme, diabète, cholestérol, sédentarité" remarque le médecin généraliste.

Merci au Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, auteur du livre "20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours".

Qu'est-ce qu'une ischémie ?
Qu'est-ce qu'une ischémie ?

Sommaire Définition • Ischémie des membres inférieurs • Ischémie myocardique • Ischémie cérébrale • Ischémie intestinale • Ischémie médullaire • Ischémie aiguë Causes Symptômes  Facteurs de risque Risques Test...