Cancer des os : noms, causes, symptômes

On distingue deux types de cancers des os : le cancer des os primitif et les métastases osseuses.Parmi les cancers des os : la tumeur d'Ewing, le chondrosarcome, le lymphome osseux, le plasmocytome et l'ostéosarcome. Découvertes avec la cancérologue Audrey Monneur.

Cancer des os : noms, causes, symptômes
© 123RF-decade3d

Définition

Le cancer des os dit "primitif" est un cancer assez grave, l'un des plus fréquents chez les enfants et adolescents, mais plus rare chez les adultes. En fonction de notre âge, on est plus susceptible d'avoir un type de cancer : ainsi, la tumeur d'Ewing touche plus fréquemment les enfants, et le chondrosarcome, le lymphome osseux primitif et le plasmocytome, qui sont très rares, touchent plus les adultes. L'ostéosarcome, qui représente 10% des sarcomes (mais moins de 0,5% de tous les cancers), peut toucher indifféremment les adultes et les enfants.

Métastases osseuses

Néanmoins, quand on parle de cancer des os, on désigne généralement des métastases osseuses, qui concernent 80% des cancers des os. "Il s'agit d'une la migration de métastases provenant d'un cancer primitif (principalement du sein, du poumon, du rein, de la thyroïde et de la prostate) qui sont aller se nicher dans les os ", explique le Dr Audrey Monneur, cancérologue médicale à Institut Paoli Calmettes à Marseille. Les métastases peuvent ainsi toucher tous les os, même ceux du crâne, mais les localisations sur les extrémités des membres sont rares.

Age

"Pour l'ostéosarcome, il y a deux pics de fréquence : un autour de 20 ans, et un autre autour de 60 ans ", explique la cancérologue. Les tumeurs primitives osseuses, elles, font partie des cancers fréquents chez les enfants. Enfin, le chondrosarcome, concerne, lui, les personnes à partir de 40 ans.

Symptômes des cancers des os

"Le cancer primitif des os entraîne principalement des douleurs osseuses, mais peut aussi causer des fractures pathologiques sur un os abimé par la tumeur et, parfois, une tuméfaction douloureuse", détaille la spécialiste. Lors des métastases osseuses, les symptômes sont également des douleurs et parfois des fractures pathologiques, " mais aussi une hypercalcémie (c'est-à-dire une augmentation du taux de calcium) ou encore une compressions médullaires métastasique sur une artère, qui risque de comprimer la moelle épinière et entraîner une paralysie des membres inférieurs ", explique-t-elle. C'est au cours d'un bilan réalisé après la découverte d'un cancer primitif qu'il est décelé avant l'apparition de douleurs osseuses.

Causes

Dans la plupart des cas, on ne connaît pas l'origine d'un cancer des os. Certains facteurs pourraient augmenter le risque : " Chez certaines personnes, une exposition à des radiations lors d'un traitement par la radiothérapie par exemple ", déclare la spécialiste. La présence d'une pathologie osseuse sous-jacente, comme la maladie de Paget, ou des facteurs génétiques, tel que le syndrome de Li-Fraumeni (absence d'un gène permettant de lutter contre le développement de cancers) pourraient aussi jouer un rôle.

Diagnostic

"Pour commencer, lorsqu'il y a une douleur osseuse, on fait une radio pour détecter le problème. Ensuite, certaines anomalies sur la radio nécessitent de faire une IRM et un scanner. Puis, lorsqu'il y a des lésions osseuses, il faut différencier s'il s'agit de métastase ou d'une tumeur primitive", explique la cancérologue. S'il s'agit métastases, alors les spécialistes doivent chercher d'où vient la tumeur primitive d'origine, via un scanner. " On fait aussi des scintigraphies osseuses pour voir si d'autres os sont touchés ", ajoute Audrey Monneur. S'il s'agit d'une tumeur primitive osseuse (dans moins de 20% des cas), " on fait une IRM de la région et un scanner dans le cadre du bilan d'extension, pour voir s'il n'y a pas d'autres tumeurs ailleurs. Parfois, on faut aussi une scintigraphie ou des biopsies (prélèvement de tissus) de la moelle, selon les cas ". Dans le cas des sarcomes, l'opération est délicate, et il y a des règles assez strictes.

"On peut vivre 10 à 12 ans des métastases osseuses selon le cancer"

Traitements

Pour les tumeurs primitives, "on pratique d'abord de la chimiothérapie néoadjuvante. Elle sert à réduire le volume tumoral et prévenir le risque de métastases, explique la cancérologue. Ensuite, on opère pour retirer la tumeur, et on vérifie le taux de réponse à la chimiothérapie – c'est-à-dire le nombre de cellules viables ou pas", détaille-t-elle. En fonction de ce taux, les professionnels vont décider de pratiquer une chimiothérapie post-opératoire plus ou moins importante. Une radiothérapie peut également être appliquée, en fonction du type de sarcome. Elle est généralement utilisée pour le sarcome d'Ewing.

Dans le cas des métastases, "chaque traitement dépend du cancer primitif. S'il y a des douleurs osseuses, une radiothérapie peut être appliquée". En plus du traitement initial, il y a souvent une radiothérapie, associée à une chimiothérapie ou à une hormonothérapie. La radiologie interventionnelle peut aussi se révéler efficace en fonction des cas, tout comme la radiofréquence ou la cimentoplastie : "Celle-ci consiste à injecter du ciment dans la vertèbre cassé par la tumeur, pour lutter contre la douleur", explique la cancérologue. Pour prévenir les fractures, des bisphosphonates peuvent être utiles : il s'agit de traitement anti-rédemption osseuse.

Survie

Pour l'ostéosarcome, la survie à 5 ans pour un cancer localisé (qui ne s'est pas étendu) est 70% sans métastases. Cela signifie que 70% des patients sont encore vivant 5 ans après le début du traitement. Mais si le cancer a développé des métastases (cancer de stade 4), ce chiffre tombe à 30%. En revanche, pour le sarcome d'Ewing, la survie à 5 ans est de 50% lorsque la tumeur est encore localisée.

Concernant les métastases, cela dépend du cancer primaire : "On sait qu'avec le cancer du sein métastatique dans les os, on peut vivre encore 10 ou 12 ans avec progrès actuels, tout comme pour le cancer de la prostate, détaille la spécialiste. Cependant, pour le cancer du poumon, ce chiffre est plus bas", conclut-elle.

Merci au Dr Audrey Monneur, cancérologue médicale à Institut Paoli Calmettes à Marseille.

Cancer des os : noms, causes, symptômes
Cancer des os : noms, causes, symptômes

Sommaire Définition • Métastase osseuse Age Symptômes Causes Diagnostic Traitement Survie Définition Le cancer des os dit "primitif" est un cancer assez grave, l'un des plus fréquents chez les enfants et...