Escarre : stades, prévention et traitements

Les escarres correspondent à une nécrose de la peau et des tissus mous, de manière localisée, sur les zones ou l'appui est prolongé. Leur traitement est difficile, mais des gestes de prévention peuvent permettre de les éviter. Eclairage du Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Escarre : stades, prévention et traitements
© stylephotographs - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un escarre ?

L'escarre correspond à une ulcération profonde persistante due à la  nécrose secondaire à l'interruption de la vascularisation d'une zone, principalement cutanée. Cette interruption est provoquée par un alitement prolongé. Les tissus mous étant comprimés entre une saillie osseuse et un support dur, l'irrigation sanguine est inefficace, entraînant la destruction des tissus. L'apparition d'une escarre est liée deux facteurs : l'immobilité et l'absence de perception de la douleur par le patient.

Stades de l'escarre

Il existe 5 stades évolutifs de l'escarre :

  • le stade 0 : patient à risque, phase de prévention, ne rougeur réversible apparaît sur le point d'appui.
  • le stade 1 : apparition d'une rougeur persistante sur le point d'appui, même après la pression appliquée par le doigt.
  • le stade 2 : dermabrasion, cloques apparaissant au niveau de la zone d'appui
  • le stade 3 : nécrose tissulaire,  la plaie se creuse, les tissus sous-cutanés se nécrosent.
  • le stade 4 : stade le plus grave de l'escarre, la plaie est très profonde et peut atteindre les muscles et creuser jusqu'à l'os.

Causes

La principale cause des escarres est l'association d'une altération de l'état général (personne âgée cachectique ou maladie chronique) à un alitement prolongé, au cours duquel le sujet est souvent dans l'incapacité de bouger.

Symptômes

Les zones d'appui sont des zones de prédilection pour la survenue d'escarres: talons, fesses, hanches, malléoles, coudes et nuque sont les plus fréquemment atteints. Dans un premier temps, la peau rougit et est douloureuse puis devient noire. La zone concernée est alors totalement insensible. L'atteinte est initialement superficielle puis de plus en plus profonde.  En l'absence de prise en charge, les muscles, les tendons, puis les os sont mis à nus. A un stade précoce, la prise en charge permet une guérison ce qui n'est pas le cas si l'escarre est trop avancée.

A un stade avancé, l'escarre peut dégager une odeur nauséabonde.

Diagnostic

Une escarre est diagnostiquée par un simple examen clinique. L'apparition de rougeurs doit faire évoquer rapidement le diagnostic pour mettre en place les mesures de prévention, à ce stade encore réversible. A un stade avancé, l'escarre peut dégager une odeur nauséabonde, qui peut signifier qu'une infection est présente.

Traitement : comment soigner un escarre ?

Le traitement, par des soins locaux, se fait généralement en deux phases : désinfection et détersion. La détersion est l'élimination des éléments étrangers et des structures cellulaires et tissulaires nécrosées, présentes dans un foyer inflammatoire. C'est la première phase de la cicatrisation. Il existe plusieurs façons de procéder. Dans le traitement des escarres, une pommade à la trypsine ou des pansements hydrocolloïdes pour "combler" la plaie sont préconisés. De manière générale, le traitement de l'escarre repose sur la prescription :

  • de soins d'hygiène locaux adaptés au stade
  • de massages permettant de favoriser la circulation, à des stades précoces
  • d'un matelas à eau ou à air qui permet de faire varier les zones de pression sur le corps
  • de pansements détergents en complément de l'ablation des tissus nécrosés.

L'hydratation et la  nutrition sont des éléments essentiels au traitement de l'escarre.

Prévention : comment éviter les escarres ?

Plusieurs règles simples de prévention permettent de limiter le risque d'escarres chez le sujet alité :

  • assurer une hydratation et nutrition suffisantes
  • assurer le changement fréquent de positions avec si possible mise au fauteuil des patients grabataires
  • avoir des mesures d'hygiène strictes
  • utiliser un support adapté (matelas à air ou à eau)
  • pratiquer massages de la zone susceptible d'être atteinte par une escarre.

Les conseils du médecin

La nutrition est l'élément essentiel permettant de lutter contre l'apparition d'escarre. Des compléments alimentaires peuvent être prescrits aux personnes cachectiques. L'alitement prolongé doit toujours faire évoquer l'apparition possible des escarres et inciter à la mise en place des mesures préventives.

Escarre : stades, prévention et traitements
Escarre : stades, prévention et traitements

Sommaire Définition Stades Causes Symptômes Diagnostic Traitements Prévention Conseils du médecin Définition : qu'est-ce qu'un escarre ? L'escarre correspond à une ulcération profonde persistante due...