Cancer du foie : quels sont les symptômes et peut-on le soigner ?

Le cancer primitif du foie est un cancer relativement rare. On observe plus fréquemment des cancers secondaires, c'est-à-dire des métastase hépatique d'autres cancers. Le cancer du foie peut être découvert par hasard, lors d'une échographie effectuée dans le cadre d'un autre bilan, lors de la surveillance d'une cirrhose ou lors du bilan d'un autre cancer.

Définition : qu'est-ce que le cancer du foie ?

Le cancer du foie ou les tumeurs du foie sont plus souvent de type hépatocarcinome. Lorsqu'il s'agit de métastases d'autres cancers, ce qui est fréquent car le foie est un organe richement vascularisé, on peut observer un ou plusieurs nodules.

Cancer du foie © blueringmedia - 123RF

Dans un premier temps, les tumeurs du foie restent souvent silencieuses.

Symptômes

Plusieurs symptômes, souvent peu sévères et survenant aux cours de nombreuses pathologies, peuvent conduire à la découverte d'un cancer du foie. Citons notamment :

  • des douleurs abdominales,
  • une fièvre,
  • une augmentation du volume abdominal,
  • un amaigrissement,
  • une altération de l'état général,
  • une fatigue,
  • des vomissements,
  • un ictère (jaunisse),
  • la présence de liquide dans la cavité abdominale (ascite)...

Dans un premier temps, les tumeurs du foie restent souvent silencieuses. Cette phase asymptomatique retarde le diagnostic et peut donc entraîner un pronostic moins favorable.

Causes : l'alcool, une infection, un autre cancer...

La cirrhose est la principale cause de cancer du foie. L'alcool est la première des causes de la cirrhose. Une Infection du foie, une hépatite B et hépatite C peuvent se compliquer d'une cirrhose et donc secondairement d'n cancer du foie. Concernant les cancers secondaires, ou métastase, de nombreux cancers primitifs peuvent "métastases" vers le foie, comme le cancer du poumon, du côlon ou encore du sein.

Facteurs de risque

  • La consommation excessive d'alcool (risque de cirrhose)
  • le virus des hépatites B et C (risque de cirrhose)
  • la surcharge en fer (hémochromatose),
  • l'obésité,
  • le diabète,
  • le tabagisme chronique,
  • la stéatite hépatique,
  • le sexe masculin
  • l'âge supérieur à 50 ans sont d'autres facteurs de risque.

Le diagnostiquer : analyse de sang, examens...

Chez les personnes atteintes d'une maladie chronique du foie, la pratique d'une échographie hépatique et d'un dosage sanguin régulier de l'alpha-foetoprotéine (AFP), marqueur tumoral du foie sont nécessaires. Le scanner ou l'IRM sont les principaux examens permettant le diagnostic. L'AFP (alpha-foetoprotéine) est un marqueur tumoral du foie, c'est-à-dire une molécule présente dans le sang et dont le dosage permet un dépistage du cancer et un suivi de l'efficacité du traitement. Le taux sanguin de l'AFP peut être augmenté en cas de cancer du foie, mais ce n'est pas systématique. L'AFP est également augmentée dans d'autres maladies comme par exemple au cours des hépatites virales ou des cancers de l'appareil digestif. Un bilan d'extension est réalisé afin de rechercher des métastases. Un scanner cérébral, une radiographie s situations.thoracique et une scintigraphie osseuse peuvent être demandées.

Complications

Les complications dépendent du stade auquel le cancer du foie est découvert. La principale complication du cancer du foie est l'insuffisance hépatique, provoquant elle-même de nombreux symptômes et troubles digestifs, souvent accompagnés d'une altération de l'état général. Le pronostic du cancer du foie est peu favorable et le décès survient malheureusement fréquemment.

Traitements : soigner un cancer du foie

Chimiothérapie

Le pronostic d'un cancer du foie varie selon plusieurs paramètres : cancer primitif ou non, extension de la tumeur, taille de la tumeur, nombre de tumeurs, état général du malade, présence de métastases... Ainsi, le recours à la chirurgie est principalement indiqué lorsqu'une ablation tumorale est envisageable. Pour cela, il faut que la tumeur soit localisée et unique. En cas de cancer métastatique, le choix d'une chimiothérapie adjuvante est généralement indispensable pour préparer une éventuelle intervention chirurgicale en réduisant le nombre et la taille des métastases.

Transplantation hépatique

La transplantation hépatique représente le traitement du cancer primitif du foie dans certains cas bien spécifiques. Il ne peut être proposé que pour les tumeurs de petites tailles. Les résultats sont très satisfaisants : le taux de récidive à 5 ans est de l'ordre de 15%. Les délais d'attente sont très longs.

Ablation du foie

Lorsque la greffe de foie est impossible, une intervention chirurgicale peut être envisagée. L'intervention consistant en une ablation partielle du foie. L'intervention va chercher à  préserver un maximum de tissu sain. La surveillance du dosage sanguin de l'alpha foeto protéine, l'AFP, après l'intervention chirurgicale permet de vérifier le risque de récidive.

Autres traitements : alcoolisation, radiofréquence, chimio par embolisation...

Lorsqu'il existe des contre-indications à la chirurgie ou à la transplantation hépatique, des traitements alternatifs peuvent être proposés. L'alcoolisation, ou la destruction par radiofréquence, sont des techniques plus récentes permettant une destruction  de la tumeur. La chimiothérapie par embolisation est réalisée en introduisant un médicament dans les artères du foie tout en supprimant l'apport sanguin de la tumeur.

Le cancer du foie est une pathologie de mauvais pronostic.

Chances de survie : peut-on guérir du cancer du foie ?

Le cancer du foie est une pathologie de mauvais pronostic. Le foie est un organe vital, très vascularisé, ce qui induit un risque de métastases élevé. De plus, le cancer du foie est généralement asymptomatique, ce qui, en dehors d'un suivi régulier pour une autre pathologie (cirrhose), entraine un risque de diagnostic tardif. Ces éléments expliquent que les chances de survie soient relativement faibles (environ 13% à 5 ans). Cependant, de nombreux facteurs peuvent faire varier ce chiffre (état de santé général, âge, localisation...).

Les conseils du médecin 

Le principal facteur de risque de cancer du foie reste l'alcoolisme chronique. Surveiller sa consommation d'alcool reste la meilleure prévention.

Cancer du foie : quels sont les symptômes et peut-on le soigner ?
Cancer du foie : quels sont les symptômes et peut-on le soigner ?

Sommaire Définition Symptômes Causes Facteurs de risque Diagnostic Complications Traitements • Chimiothérapie • Greffe du foie • Ablation du foie • Autres traitements Chances de survie Conseils du médecin ...