Poux de corps, de tête, de pubis : les reconnaître et les éliminer

Surtout présent sur la tête, dans les cheveux, le pou est un parasite très résistant qui peut aussi se retrouver à d'autres endroits du corps comme le pubis (morpion). A quoi ressemble un pou ? Une lente ? Quels traitements pour s'en débarrasser ? Comment l'éviter ? Tout savoir sur les poux avec le Dr Paul Dupont, dermatologue.

Qu'est-ce qu'un pou ?

"Pediculus humanus" est le terme scientifique employé pour désigner le pou. C'est un parasite bien connu qui colonise essentiellement le cuir chevelu des humains. Il s'y nourrit, ce qui entraîne des démangeaisons chez environ 60% des gens qui en sont porteurs. 
Les poux sont des parasites, de couleur grisâtre mesurant environ 2 à 4 mm. Un pou vit environ entre 3 à 4 semaines.  "Les poux provoquent des démangeaisons du cuir chevelu, notamment à l'arrière du crane et à la nuque", explique le Dr Paul Dupont, dermatologue, auteur de Soigner sa peau au naturel aux éditions Eyrolles. Il s'agit de lésions qui peuvent s'infecter.

• Pou de tête en photo

poux cheveux
© 123RF- 123artfotodi

Qu'est-ce qu'une lente ?

Les œufs, dénommés lentes, sont blanchâtres. Les poux se déplacent sur la tête en rampant et les lentes restent collées aux cheveux. "On distingue ainsi les lentes par rapport à de simples pellicules car elles ne se détachent pas du cheveu", souligne le spécialiste. Les poux et les lentes se retrouvent sur le cuir chevelu, derrière les oreilles, sur la nuque et sur le dessus de la tête. 

• Lentes en photo

lentes cheveux
© 123RF-123artfotodi

Différents types de poux

Pou de corps

Le pou de corps, responsable de pédiculoses corporelles, est beaucoup plus rare que celui de la tête. Généralement, il ne s'observe que chez les personnes ayant une très mauvaise hygiène. Il entraîne des démangeaisons et des lésions de grattage pouvant se surinfecter.

Pou de tête

Le pou de tête n'arrive à vivre que dans une chevelure humaine. Il se nourrit en suçant de très petites quantités de sang du cuir chevelu. La femelle pond des œufs, appelés lentes, qui se répandent à toute vitesse.

Pou du pubis ou "morpion"

Aussi appelé morpion, le pou du pubis se transmet lors de rapports sexuels et touche surtout les adolescents et les jeunes adultes.

Causes et facteurs de risque de la présence de poux

  • Les poux de corps s'accrochent généralement dans les vêtements mal lavés. Il faut donc éviter les vieux vêtements et ceux achetés dans des friperies.
  • Pour les poux de tête : les facteurs de risque résident principalement dans le fait d'échanger des bonnets, casquettes et chapeaux. Les cheveux très longs sont également à éviter. Les poux de tête se transmettent fréquemment au sein des crèches et des écoles.
  • Les poux du pubis se retrouvent principalement chez les personnes multipliant les partenaires sexuels et ce, même si l'on utilise des préservatifs. Plus on a de poils sur le pubis, plus on laisse l'opportunité aux poux de se déplacer.

Les signes typiques de la présence de poux

  • Les poux de corps se manifestent par des démangeaisons parfois violentes susceptibles de laisser des lésions.
  • Les poux de tête provoquent des démangeaisons du cuir chevelu. 
  • Les poux du pubis se manifestent par des démangeaisons. Les lentes au niveau du pubis se retrouvent généralement lors d'un examen chez le médecin.

Diagnostic chez le médecin

  • Poux de corps : Le diagnostic est confirmé par la présence de lésions de grattage et de poux visibles sur le corps et sur les vêtements.
  • Poux de tête : Pour confirmer le diagnostic, le dermatologue va passer un peigne fin dans les cheveux de son patient et observer avec une loupe. Le médecin va également vérifier les cils et les sourcils parce que les poux et lentes peuvent s'accrocher partout où il y a des poils.
  • Poux du pubis : Lors de l'examen clinique, le médecin va remarquer des petites taches grises à noires près de l'orifice des poils. Les lentes peuvent être visibles parce qu'elles forment une petite masse accrochée aux poils.

Les poux adultes peuvent persister 24 h sur une taie d'oreiller. 

Traitements

• Pou de corps : Le traitement pour les poux de corps consiste généralement à désinfecter le linge et les vêtements de la personne contaminée.

• Pou du pubis : Le traitement repose sur l'application de pédiculicides et de lenticides utilisés pour les poux de la tête. Il est primordial de traiter les partenaires sexuels et de laver tout le linge, notamment les serviettes de bain.

• Pou de tête : Les traitements des poux sont souvent longs et difficiles. Le traitement des poux peut être à action chimique ou mécanique. Différents types de produits contre les poux sont vendus en pharmacie. Demander conseil au pharmacien ou au médecin parmi les formules et marques disponibles (shampoings, lotions, sprays...). Bien suivre le mode d'emploi indiqué sur la notice. 

  • La méthode chimique consiste à utiliser un insecticide et/ou un ovicide Il est indispensable de bien vérifier la mention pesticide contre les poux (pédilucide) qui témoigne de l'efficacité du produit. Ces produits sont contre-indiqués chez l'enfant de moins de 30 mois et la femme enceinte. 
  • Les traitements, plus "écologiques" à action mécanique sont composés d'huiles ou de silicone qui obstruent les voies respiratoires des poux, aboutissant à leur mort. Ils permettent d'étouffer les poux avec des produits naturels, comme l'huile de noix de coco ou les produits à base de silicone. Leur handicap est de ne pas être ovocides et de devoir être répétés toutes les 2 semaines environ. 

• Comment appliquer le produit antipoux ? 

Passer un peigne très fin dans les cheveux mouillés. Appliquer le produit dès que vous trouvez des lentes ou des poux dans la tête de votre enfant. Ne pas laisser le produit sur la tête au delà de la période indiquée. Traiter mèche par mèche, en vous assurant que tout le cuir chevelu est couvert du produit. Bien appliquer le produit derrière les oreilles et dans la nuque. Rincer ensuite abondamment après le temps de pose recommandé. Enlever les lentes et les poux morts. "Refaire deux applications une semaine après et 15 jours après afin de tuer les jeunes lentes ou nymphes rescapées de la première application. Bien surveiller si des poux ont pu survivre au premier traitement", suggère le dermatologue. 

• Traitements des poux chez l'enfant

Évolution

Les poux adultes peuvent persister 24 h sur une taie d'oreiller ou un coussin. Il est donc recommandé de décontaminer les tissus et objets en contact direct avec la tête, en les lavant à 60°C et en les enfermant dans un sac en plastique avec une poudre insecticide. Laver les draps, vêtements, serviettes de toilette à 60°C, et désinfecter les peignes et brosses.

Comment éviter les poux ?

Il n'existe aucun traitement préventif permettant d'éviter l'apparition de poux. Il faut vérifier l'absence de poux chez un enfant qui a été en contact d'un enfant porteur de poux. Cette vérification doit se faire tous les 2 jours au minimum pendant 2 semaines environ. Couper les cheveux de l'enfant permet de faciliter l'application du traitement ainsi que l'emploi du peigne. Raser les cheveux n'est pas réellement nécessaire et provoque une angoisse chez l'enfant. Le fait d'attacher les cheveux des filles permet d'éviter la contamination. "Certains recommandent la prise régulière de vitamines B naturelles car ces vitamines auraient une action répulsive sur les insectes piqueurs", précise le Dr Paul Dupont.

Poux : les idées reçues

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue.

Poux de corps, de tête, de pubis : les reconnaître et les éliminer
Poux de corps, de tête, de pubis : les reconnaître et les éliminer

Sommaire Qu'est-ce qu'un pou ? • Photo de pou Qu'est-ce qu'une lente ? • Photo de lentes Types de poux • Pou de corps • Pou de tête • Pou du pubis, morpion Causes de la présence de poux Signes typiques ...