Tout savoir sur l'infection urinaire chez la femme

Une femme sur deux est concernée par la cystite au moins une fois dans sa vie. Les épisodes de cystite sont bénins sauf lorsqu'ils se reproduisent plus de 4 fois par an, s'ils touchent une femme enceinte.

Tout savoir sur l'infection urinaire chez la femme
©  anetlanda-123RF

Définition de l'infection urinaire

Une cystite est une inflammation de la paroi de la vessie. "C'est une association de plusieurs symptômes : mictions fréquentes, brûlures mictionnelles, pesanteurs pelviennes, pas de fièvre ou fièvre pas au-delà de 38,4C" définit le Pr Franck Bruyère, chirurgien urologue au CHU de Tours et responsable du comité d'infection des urologues.

En règle générale, la cystite est infectieuse. "Il y a association de ces symptômes avec une bactérie" indique le Pr Franck Bruyère. Les bactéries entraînant cette infection sont le plus souvent d'origine intestinales, les Escherichia coli, qui sont présentes en très grand nombre dans l'intestin. La proximité des voies urinaires avec le vagin et l'anus permettent d'expliquer en grande partie la cause de la survenue d'infections urinaires.

20 % des jeunes femmes présentent au moins un épisode d'infection urinaire par an.

Plus de 60 % des femmes auront au cours de leur vie au moins une infection urinaire basse.

Cystite et anatomie de la femme

Cette affection fréquente touche 50 fois plus souvent les femmes que les hommes pour des raisons anatomiques. L'urètre est très court chez la femme et débouche à proximité́ de l'orifice vaginal, tout près de l'anus, dans une zone où sont présentes des bactéries de la flore intestinale. Certaines de ces bactéries parviennent à remonter de la vulve jusqu'à la vessie par l'urètre et déclenchent une cystite aiguë, ou infection urinaire basse. Chez l'homme, l'urètre est plus long et les bactéries ont donc plus de difficultés à s'introduire jusque dans la vessie.

Symptômes de la cystite chez la femme

Le début des manifestations survient souvent brutalement.

Les signes :

  • une pollakiurie ou envie fréquente d'uriner, de jour comme de nuit, limitée parfois à quelques gouttes,
  • des douleurs ou pesanteur sous-pubiennes,
  • des brûlures mictionnelles survenant au moment d'uriner,
  • pas de fièvre ou fièvre inférieure à 38,4C.
  • L'urine peut être trouble et dégager une mauvaise odeur, voire contenir un peu de sang (hématurie). Une forte fièvre et une douleur dans les flancs font suspecter une pyélonéphrite aiguë.

Comment confirmer le diagnostic ?

Le diagnostic se fait en général par l'interrogatoire. Un ECBU, examen cytobactériologique des urines, n'est en général pas nécessaire lors d'une première cystite, sauf avis du médecin et si elle s'accompagne de fièvre et de violentes douleurs. Lorsque plusieurs épisodes surviennent, l'ECBU est indispensable.

Causes de la cystite chez la femme

"Il existe des facteurs favorisants de cystite : ménopause, grossesse, malformation de l'appareil génito-urinaire, calculs, défaut de miction ou d'hydratation, utilisation de spermicides, facteurs individuels et peut-être hormonaux" informe le Pr Franck Bruyère. Des troubles digestifs (constipation, diarrhée) favorisent la pénétration des germes dans l'urètre tout comme une incontinence urinaire d'effort. "En revanche, il n'est pas prouvé que les vêtements trop serrés ou l'hygiène jouent un rôle" précise-t-il.

La cystite chez la femme enceinte

Une infection urinaire peut s'aggraver au cours de la grossesse et provoquer une pyélonéphrite (infection des reins). Sans traitement antibiotique, on estime que 20 à 40% des femmes enceintes développeront une pyélonéphrite. Une cystite survenant au cours d'une grossesse nécessite donc une consultation rapide afin de mettre en route rapidement un traitement antibiotique adapté.

Soigner une infection urinaire chez la femme

"Lorsque rien n'est fait, les symptômes durent 3 a 4 jours et passent tout seuls. Le traitement antibiotique permet de réduire la durée de la cystite de 4 jours à 1 jour. Les autres traitements n'ont pas d'efficacité démontrée" indique le Pr Franck Bruyère. Les traitements antibiotiques d'une durée de un à trois jours sont aujourd'hui recommandés. Le traitement minute est déconseillé chez la femme de moins de 18 ans, enceinte, immunodéprimée ou diabétique.

Pour prévenir les récidives, il est conseillé de "boire beaucoup, d'uriner de façon régulière, parfois d'acidifier son alimentation lorsque cette dernière est très basique (celles qui ingèrent beaucoup de thé, fruits et légumes, peu de viande) ou inversement" décrit le Pr Franck Bruyère.

Infection urinaire à répétition chez la femme : que faire ?

Lorsque le nombre de cystites dépasse 4 par an, on parle de cystite récidivante. Les causes doivent être recherchées. La prévention de ces cystites passe par l'élimination des facteurs favorisants si possible, des règles hygiéno-diététiques et parfois un traitement antibiotique au long cours.

Merci au Pr Franck Bruyère, chirurgien urologue au CHU de Tours et responsable du comité d'infection des urologues.


 

Tout savoir sur l'infection urinaire chez la femme
Tout savoir sur l'infection urinaire chez la femme

Sommaire Qu'est-ce qu'une infection urinaire ? Cystite et anatomie féminine Symptômes de la cystite chez la femme Diagnostic Causes de la cystite chez la femme Cystite chez la femme enceinte Soigner une infection...