Rougeole chez l'adulte : symptômes, traitements, incubation

Si la rougeole touche principalement les enfants, cette maladie infectieuse peut aussi affecter les adultes. Symptômes, vaccin, prévention et traitements... Le point avec Yannick Schmitt, médecin et Président du Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants (ReAGJIR).

Définition : qu'est-ce que la rougeole ?

Très contagieuse, la rougeole est une infection virale. La contamination se fait dans l'air, notamment via des gouttelettes de salive provenant des voies aériennes et contenant le virus (toux, éternuements, mouchages). La contamination peut également s'effectuer par contact avec des objets contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge par exemple.

Jusqu'à quel âge peut-on attraper la rougeole ?

"La rougeole peut se déclarer chez l'enfant, mais aussi chez l'adulte. Elle est d'autant plus grave qu'elle se déclare tôt dans la vie. La seule manière de s'en protéger et de protéger les jeunes enfants reste la vaccination", explique Yannick Schmitt.

Rougeole : quels symptômes chez l'adulte ?

Si elle est considérée comme une maladie infantile, la rougeole peut aussi toucher les adultes, notamment ceux présentant une immunodépression ou insuffisamment vaccinés. Comme chez les enfants, la rougeole provoque :

  • une forte fièvre,
  • une toux,
  • une rhinopharyngiteet/ou une conjonctivite
  • une éruption cutanée. "Ce sont des petites plaque rouges plus ou moins en relief, dite éruption morbilliforme", précise Yannick Schmitt, qui ajoute : "après quatre jours, l'éruption peut évoluer vers une desquamation (soit une perte de petits bouts de peau morte). La fatigue et la toux restent encore présente plusieurs jours." La guérison a lieu après une dizaine de jours environ.

Durée d'incubation

La phase d'incubation dure une douzaine de jours.

Risques et complications quand on a la rougeole adulte

La rougeole n'est pas une maladie bénigne et peut entraîner certaines complications, notamment infectieuses au niveau ORL (otites) ou pulmonaires (pneumonie avec difficultés respiratoires). "Dans un cas sur mille, des complications neurologiques surviennent sous la forme d'une encéphalite, autrement dit, d'une inflammation du système nerveux. Ces complications restent mortelles, notamment dans les pays défavorisés. En France, au 2 mai 2019, 852 cas avaient été déclarés, dont 261 hospitalisés avec un décès depuis le 1er janvier 2019", glisse Yannick Schmitt.

Se faire vacciner : à quel âge chez l'adulte ?

Comme il n'existe pas de traitement spécifique pour guérir la rougeole, mieux vaut se faire vacciner pour prévenir son apparition. Demandez à votre médecin traitant qu'il vérifie si votre vaccination rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est à jour. Sinon un rattrapage est recommandé. "Par exemple, si vous êtes né après 1980, une deuxième dose de vaccin est souvent nécessaire ! Rappelons que 89% des cas surviennent chez des sujets non ou mal vaccinés. Souvent oubliée, cette vaccination se planifie chez la femme jeune puisqu'elle ne peut être effectuée durant la grossesse."

Prévention de la rougeole chez l'adulte

Pour éviter d'attraper la rougeole, il est recommandé de suivre certaines règles d'hygiènes basiques comme :

  • Se laver régulièrement les mains,
  • Ne pas partager les objets de la vie quotidienne, notamment si vous êtes en contact avec une personne atteinte.
  • Une éviction scolaire est indispensable pour les enfants.
  • Aérer votre maison au minimum une fois par jour
  • Maintenir la température à 19 °C. 

Merci au Dr Yannick Schmitt, médecin et Président du Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants(ReAGJIR)

Rougeole chez l'adulte : symptômes, traitements, incubation
Rougeole chez l'adulte : symptômes, traitements, incubation

Sommaire Définition Âge Symptômes Durée d'incubation Risques et complications Vaccin chez l'adulte Prévention Définition : qu'est-ce que la rougeole ? Très contagieuse, la rougeole est une infection...