Atrophie cortico sous-corticale : définition et causes

L'atrophie cortico-sous-corticale correspond à la diminution du volume du cerveau. Elle est à l'origine de manifestations neurologiques variables et son évolution peut être grave, entraînant une perte d'autonomie progressive.

Définition de l'atrophie cortico-sous-corticale

L'atrophie cortico sous-corticale correspond à une diminution du volume du cerveau. Il s'agit d'un phénomène physiologique, lié à l'âge. Sur une imagerie cérébrale de type scanner ou IRM, on visualise différents signes évocateurs d'atrophie cortico sous-corticale : élargissement des sillons du cortex, élargissement des ventricules sous-corticaux… On considère qu'une atrophie cortico sous-corticale est évoluée lorsque l'élargissement observé est très important. L'atrophie cortico sous-corticale apparaît habituellement après 60 ans, de manière physiologique.

Les types d'atrophie cortico-sous-corticale

• Atrophie cortico-sous-corticale diffuse

L'atrophie cortico-sous-corticale diffuse se définit par une diminution de la taille des structures situées sous le cortex cérébral. Ce type d'atrophie est un symptôme de la maladie d'Alzheimer. Elle peut être observée au cours d'un scanner cérébral et permet de confirmer le diagnostic en cas de démence. La cause de cette atrophie demeure inconnue. Plus elle est détectée à un stade précoce, plus la maladie bénéficiera d'une bonne prise en charge. L'atrophie hippocampique est un autre signe de la maladie d'Alzheimer qui peut être mis en évidence au cours d'une IRM.

Atrophie cortico-sous-corticale fronto-pariétale

L'atrophie cortico sous-corticale fronto-pariétale est une atrophie des structures cérébrales prédominant en zone frontale et pariétale. Dans ces cas, on observe surtout des troubles de la mémoire, du langage ou de la parole. Des troubles moteurs peuvent aussi se manifester, dans les formes graves.

Atrophie cortico sous-corticale modérée

Lorsque l'atrophie corticale est modérée, elle est quasiment physiologique et liée à l'âge. Les troubles qu'elle entraîne peuvent être liés à la mémoire, en particulier mais restent limités et généralement bien compensés.

Atrophie cortico-sous-corticale harmonieuse

L'atrophie cortico-sous corticale est dite "harmonieuse" lorsque l'ensemble des sillons cérébraux est élargi. Elle est plus spécifiquement liée à l'âge.

Atrophie cortico-sous-corticale CIM 10

Le CIM 10 est un système de classification des maladies. L'atrophie cortico sous-corticale bénéficie de plusieurs types de codage dans cette classification tant son origine et la diversité de ses manifestations sont variables.

Causes de l'atrophie cortico-sous-corticale

L'atrophie cortico-sous corticale est en grande partie liée à l'âge. Cependant de nombreuses maladies peuvent y être liées, dont la principale est la maladie d'Alzheimer. Elle s'observe lors d'autres types de démences ou est séquellaire après un traumatisme cérébral, un accident vasculaire ou une tumeur cérébrale.

Examens complémentaires

L'atrophie cortico-sous-corticale est visualisée par la tomodensitométrie cérébrale ou mieux encore avec l'imagerie par résonnance magnétique, après injection. On observe alors une réduction de la masse cérébrale et un élargissement des sillons ventriculaires. Celle-ci peut être générale ou localisée à certains endroits du cerveau seulement.

Traitements

Il n'existe malheureusement pas de traitement spécifique de l'atrophie cortico-sous-corticale. La prise en charge des sujets atteints doit surtout veiller à compenser leur déficit, que ce soit des troubles de mémoire ou du comportement. Des anti-dépresseurs sont parfois utilisés pour soulager les patients. La prise en charge de l'entourage est également un des éléments clés du traitement.

Atrophie cortico-sous-corticale chez le bébé

L'atrophie cortico-sous corticale peut être observée chez le bébé, à la suite d'une malformation, d'une hypoxie cérébrale ou d'accident hémorragique cérébral. L'enfant présent alors des crises d'épilepsie et des troubles du développement avec un retard de l'apprentissage de la marche et de la parole.

Conseils du médecin

"Face à des troubles du comportement d'installation progressive ou à des troubles de la mémoire récente chez un sujet âgé, une consultation en neurologie et un bilan mémoires s'imposent pour diagnostiquer au plus tôt une maladie d'Alzheimer" indique le Dr Anne-Christine Della-Valle, médecin généraliste.

Atrophie cortico sous-corticale : définition et causes
Atrophie cortico sous-corticale : définition et causes

Sommaire Qu'est-ce qu'une atrophie cortico-sous-corticale ? Les types • Atrophie cortico-sous-corticale diffuse • Atrophie cortico-sous-corticale fronto-pariétale • Atrophie cortico-sous-corticale modérée • Atrophie cortico...