Grains de Fordyce : faut-il un traitement ?

Les grains de Fordyce sont des petits boutons blancs-jaunes que l'on peut avoir au niveau de la bouche et/ou des organes génitaux (vulve chez la femme, pénis chez l'homme). D'où viennent-ils ? Sont-ils dangereux ? Faut-il les enlever ? Réponses du Dr Jean-Noël Dauendorffer, dermatologue.

Définition et caractéristiques

Les grains de Fordyce sont des glandes sébacées bénignes, qui ressemblent à des petits boutons de couleur blanc-jaune pâle et qui mesurent 1 à 2 millimètres. Non douloureux, ils se retrouvent au niveau des lèvres et de la bouche, mais aussi sur les organes génitaux : au niveau de la vulve chez la femme et sur le pénis chez l'homme (mais pas sur le scrotum ni sur les testicules). "Chez la femme, ils se retrouvent le plus souvent sur les petites lèvres et sont rares sur les grandes lèvres. La découverte est fortuite lorsque la femme se regarde avec un miroir ou lorsqu'elle est examinée par un médecin" complète le Dr Jean-Noël Dauendorffer, dermatologue et Secrétaire du groupe Maladies ano-génitales (MAG) de la Société Française de Dermatologie. De plus "ces points jaunes sont le plus souvent isolés, parfois confluents, visibles mais non palpables (c'est-à-dire sans aucune épaisseur)"Ces petits boutons apparaissent en général au moment de la puberté et peuvent persister le plus souvent toute la vie, tout en diminuant peu à peu de taille et d'intensité. Malgré leur présence sur les organes génitaux, les grains de Fordyce ne s'apparentent pas à une infection sexuellement transmissible et ne sont pas contagieux.

Complication

Les grains de Fordyce ne reflètent d'aucune pathologie. Ils ne peuvent pas non plus s'infecter ou provoquer de maladies secondaires. "Ce n'est qu'une variation physiologique et pas une maladie", précise le Dr Jean-Noël Dauendorffer. Bien que non contagieux et non douloureux, les grains de Fordyce ne sont toutefois pas très esthétiques, et surtout, peuvent provoquer de véritables angoisses lorsqu'ils apparaissent à la puberté sur les organes génitaux. D'ailleurs, leur présence sur le pénis (d'autant plus visibles lorsque le sexe est en érection) peut conduire à des blocages sexuels, voire à une dépression, mais également perturber leurs partenaires. D'où l'intérêt de rassurer le patient sur la non dangerosité de ces boutons et de rappeler que leur origine est liée à une augmentation de la taille et du nombre des glandes lubrifiantes, qui permettent d'éviter un dessèchement de la peau.

Quand consulter et qui ?

Puisque non douloureux, il faut consulter son médecin "en cas de prurit ou de douleur vulvaire pour trouver une autre cause que les grains de Fordyce", assure le Dr Jean-Noël Dauendorffer. En effet, cette consultation permettra de "s'assurer que les lésions observées par la femme ne sont que des grains de Fordyce, et pas une infection sexuellement transmissible (IST) comme des condylomes".

Traitements

Les grains de Fordyce, considérés comme bénins, ne nécessitent aucun traitement. Vouloir essayer de s'en débarrasser est inutile car impossible. Il est important de pas s'acharner sur cette particularité et les accepter comme on accepte des taches de rousseurs.


 

Grains de Fordyce : faut-il un traitement ?
Grains de Fordyce : faut-il un traitement ?

Sommaire Définition, caractéristiques Complication Quand consulter et qui ? Traitements Définition et caractéristiques Les grains de Fordyce sont des glandes sébacées bénignes, qui ressemblent à des petits boutons de couleur...