Tendinite du coude (épycondylite) : comment la soigner ?

La tendinite du coude ou "épycondylite" est une tendinite fréquente à l'instar des autres tendinites des membres supérieurs. Comment la reconnaître ? Quels traitements sont efficaces ? Réponses du Dr Eric Noël, rhumatologue.

Définition

La tendinite du coude ou épycondylite est "une maladie dégénérative par usure des tendons utilisés pour faire fonctionner le coude" informe le Dr Eric Noël, rhumatologue à Lyon. "Il en existe deux principaux groupes : les épicondylites latérales sur le dessus du coude (nommés le tennis-elbow car ces tendons sont sollicités ; par les joueurs de tennis) et les épicondylites médiales sur la face interne du coude (appelés le golf-elbow car sollicités par les golfeurs)" précise-t-il. Le tendon est un point d'ancrage entre l'os et les muscles. Il subit les contraintes et les sollicitations des muscles. Il est plus juste de parler de "tendinopathie" du coude que de "tendinite" (inflammation du tendon) car il s'agit d'une atteinte dégénérative et non pas inflammatoire. Les médecins préfèrent aujourd'hui parler de tendinopathie ou enthésopathie mécanique.

"Certains médicaments peuvent faire souffrir le tendon"

Causes

Les épycondylites sont probablement dues à des micro-déchirures provoquées par des mouvements répétitifs qui sollicitent les tendons du coude, avec ou sans port de charge. "Les mouvements répétés des centaines de fois vont surcharger ces tendons" explique le Dr Eric Noël. Il peut s'agir de mouvements répétitifs au travail. Les épycondylites font partie des maladies professionnelles. "Il peut s'agir aussi de mouvements répétitifs, dans la pratique sportive, en faisant du jardinage (utilisation d'un sécateur par exemple), du bricolage (peindre un plafond...)."  De plus "certains médicaments, notamment certains antibiotiques, peuvent entraîner une souffrance du tendon. Un foyer infectieux (dentaire ou sinusite) peut également être à l'origine de souffrance tendineuse" informe le rhumatologue. Ces micro-déchirures finissent par cicatriser mais il faut compter 9 à 24 mois (en moyenne, 12 mois) pour une guérison. "Lorsqu'une tendinopathie est prise tôt et que certains gestes sont supprimés cela peut guérir très vite" souligne le Dr Eric Noël.

Symptômes

Une tendinite du coude se signale par des douleurs au niveau de la face externe du coude ou des douleurs en étendant le coude, en attrapant des objets ou en tournant l'avant-bras, pour ouvrir une poignée de porte par exemple. Ces douleurs peuvent débuter de façon brutale ou être progressives. "Les douleurs de la tendinopathie du coude diffèrent des douleurs de l'arthrose. La douleur se situe au niveau de l'articulation en cas d'arthrose. En cas de tendinopathie, la douleur se manifeste lors des mouvements de flexion, d'extension ou de prosupination (effort de rotation) du coude" explique le Dr Eric Noël.

Le diagnostic supposé d'une tendinopathie du coude repose sur un examen clinique lors duquel le médecin va constater que le patient a mal à la palpation et lorsqu'il effectue certains mouvements contre résistance. "Seule une échographie voire une IRM confirmeront le diagnostic" informe le Dr Eric Noël.

"La chirurgie est envisagée en dernier recours​​​​​"​​

Traitements

"Pour une tendinopathie médiane ou latérale, les solutions thérapeutiques sont les mêmes" informe le rhumatologue. Comme pour toutes les tendinites, il faut du repos et solliciter le moins possible les muscles concernés.

• Comment mettre son coude au repos ?

Fléchir le coude plutôt que le tendre lors d'un effort, éviter les rotations de l'avant-bras en force (pour serrer pour exemple), avoir le poignet en rotation externe pour porter ou soulever des objets (paume vers le haut). "La mise au repos du coude est difficile " souligne le Dr Eric Noël. " Dans de très rares cas, le coude doit être plâtré pour être au repos" explique-t-il.

• Médicaments antidouleur

La prise d'antalgiques permet d'atténuer la douleur, tout comme l'application de glace ou de gel anti-inflammatoire. "Les anti-inflammatoires par voie orale n'ont pas une grande efficacité en cas de tendinopathie, au contraire de l'arthrose" précise le Dr Eric Noël.

• Les injections

L'injection de corticoïdes (les infiltrations) dans le coude peut être utilisée pour soulager la douleur. Des ondes de choc peuvent être effectuées pour stimuler le processus de guérison du tendon. Il existe un autre traitement, plus récent, toujours en cours d'évaluation : "l'injection de concentré plaquettaire (PRP) dans le tendon pour le faire cicatriser" informe le rhumatologue.

• La kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie font également partie du traitement. "Elles comprennent des ultrasons, laser et ionisation pour soulager les douleurs et des techniques de rééducation du tendon pour le renforcer et le rendre plus résistant" informe le Dr Eric Noël. Il est possible que la kinésithérapie raccourcisse un peu le temps d'évolution de la tendinite. "La chirurgie est envisagée en dernier recours, en cas d'échec de tous les autres traitements" indique le Dr Eric Noël.

Merci au Dr Eric Noël, rhumatologue à Lyon.

Tendinite du coude (épycondylite) : comment la soigner ?
Tendinite du coude (épycondylite) : comment la soigner ?

Sommaire Définition Causes Symptômes Traitements Définition La tendinite du coude ou épycondylite est "une maladie dégénérative par usure des tendons utilisés pour faire fonctionner le coude" informe le Dr Eric Noël,...