Infection pulmonaire : quels symptômes et comment la soigner ?

Les infections pulmonaires peuvent avoir diverses origines. Ces infections sont potentiellement graves et nécessitent parfois une prise en charge en urgence. Symptômes, causes, complications et traitements... Eclairage du Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Définition : qu'est-ce qu'une infection pulmonaire ?

L'expression "infection pulmonaire" peut désigner n'importe quelle maladie infectieuse touchant les poumons. On les nomme aussi pneumopathies ou pneumonie. Elles touchent les alvéoles pulmonaires, contrairement aux bronchopathies ou bronchites qui touchent les bronches.  Les broncho-pneumopathies ou bronchopneumonies touchent elles à la fois les bronches et les poumons et sont particulièrement fréquentes chez les petits enfants.

Causes

Cause virale : grippe, varicelle...

Une pneumopathie a souvent une cause virale. Une grippe peut par exemple être à l'origine d'une pneumopathie, plus souvent que la rougeole et les herpes virus. Après avoir pénétré l'appareil bronchopulmonaire, ces virus se multiplient très rapidement et provoquent l'infection. Les virus peuvent aussi pénétrer le poumon par voire sanguine, tel le virus de la varicelle "Dans ce dernier cas, si vous avez des boutons sur la peau, il est fort probable que vous en ayez sur les poumons", explique le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Cause bactérienne : pneumocoque, bacille de Koch, Candida...

Certaines bactéries sont à l'origine d'une infection pulmonaire : c'est le cas des pneumocoques. "Il en existe une dizaine de types différents, qui sont responsables d'infection à développement rapide et sévère". Les bactéries de la famille Legionella sont une autre cause de pneumonie, tout comme le bacille de Koch, responsable de la tuberculose.  Une pneumopathie peut également être liée à un champignon de type Candida, "mais cela est moins fréquent, sauf chez le sujet immunodéprimé", précise le pneumologue.

Fausse route alimentaire

Les pneumonies peuvent être liées à une fausse route. La bronche se trouve obstruée et le poumon sous-jacent s'infecte. "On voit notamment cela chez les personnes âgées", précise le Pr Dautzenberg. Certains cancers peuvent engendrer une telle obstruction bronchique ou une pneumopathie.

Symptômes : fièvre, fatigue, toux...

Les symptômes d'une pneumopathie diffèrent en fonction de l'origine de l'infection. On observe ainsi une forte fièvre en cas d'infection par un pneumocoque. "Du jour au lendemain, la fièvre monte à 40 degrés, le patient peut cracher du sang et ressentir une douleur thoracique violente… Il est nécessaire de débuter le traitement en urgence", indique Bertrand Dautzenberg. Une infection liée au virus de la grippe engendrera elle aussi fièvre élevée et fatigue, sauf chez le sujet âgé qui peut garder une température normale. En revanche, une tuberculose n'est pas nécessairement responsable d'une montée de fièvre au-delà de 38°C. Une forte toux fait partie des symptômes caractéristiques d'une pneumonie, de même que des expectorations (crachats) et parfois une douleur thoracique, une gêne ou un essoufflement en cas d'encombrement important, ou encore une perte de poids.

Contagion

Une infection pulmonaire peut être contagieuse dans la mesure où elle est souvent due à une contamination virale ou bactérienne. Ainsi, une infection liée au virus de la grippe, aux pneumocoques ou à un moindre degré à Legionella, est effectivement contagieuse. "Il faut éviter les contacts prolongés avec la personne infectée, surtout en cas de toux, bien se laver les mains et prendre les précautions habituelles pour éviter la contamination", ajoute le Pr Dautzenberg.

Traitements : soigner une infection pulmonaire

Le traitement de l'infection pulmonaire dépend essentiellement de sa cause. "On traite en fonction du germe", explique le Pr Dautzenberg. Lorsqu'il s'agit d'une pneumopathie d'origine bactérienne, un traitement antibiotique est prescrit (par exemple amoxicilline pour les pneumonies à pneumocoque), voire en association en cas de tuberculose notamment. La pneumopathie liée à une légionellose sera traitée avec des antibiotiques type macrolides ou quinolone.

  • Si l'infection est d'origine virale ou parasitaire, certains traitements anti-viraux peuvent être prescrits. "Mais il y a peu de traitements efficaces en cas d'infection d'origine virale ; les médicaments doivent être administrés au tout début, sinon ils ne fonctionnent pas" ;
  • Dans les cas les plus graves, une hospitalisation est nécessaire ;
  • Il convient de mettre fin à la source de contamination. La bactérie Legionella, par exemple, prolifère dans les milieux chauds et humides. "On la trouve dans les tours aéroréfrigérantes".  
  • Enfin, pour prévenir l'infection pulmonaire, des vaccins sont disponibles contre la grippe, la rougeole, les infections à pneumocoque et la tuberculose.

Comment soigner une infection pulmonaire naturellement ?

"Les remèdes naturels ne sont pas particulièrement adaptés : la pneumonie est une maladie potentiellement létale, un traitement en urgence est indiqué". En revanche, pour soigner une bronchite, les antibiotiques ont un intérêt limité. Pour ces bronchites, certains ont recours aux traitements naturels : le thym, le lierre, le géranium, l'eucalyptus ou encore la réglisse (le tout, sous forme externe ou interne : huiles essentielles, infusions…).  

Complications : peut-on en mourir ?

Les complications d'une pneumopathie peuvent être particulièrement graves. Cette infection peut mener à l'insuffisance respiratoire, au coma et à la mort. "Une pneumonie peut tuer en 24 heures ", et doit être pris sans délai au sérieux", prévient le Pr Dautzenberg.

Merci au Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris).

Infection pulmonaire : quels symptômes et comment la soigner ?
Infection pulmonaire : quels symptômes et comment la soigner ?

Sommaire Définition Causes • Cause virale • Cause bactérienne • Fausse route Symptômes Contagion Traitement Remèdes naturels Complications Définition : qu'est-ce qu'une infection pulmonaire ? ...