Crise de tachycardie : quelles causes et comment l'arrêter ?

La tachycardie se manifeste par l'accélération des battements du cœur. Il en existe plusieurs types (sinusale, de Bouveret...), et elles peuvent avoir des causes diverses et une gravité variable. Conseils en cas de crises.

Définition

La tachycardie désigne une accélération du rythme cardiaque supérieure à 90 battements/min. Une fréquence cardiaque "normale" est estimée entre 60 et 90 battements par minute. Elle peut être légèrement plus lente chez les sportifs.

Causes

La tachycardie est un phénomène naturel lors d'un effort musculaire. L'accélération du cœur permet une oxygénation musculaire plus rapide. Parfois, des pathologies peuvent entraîner une tachycardie comme une fièvre, une anémie, une hyperthyroïdie, une hémorragie, une déshydratation, un stress, une crise d'angoisse, une crise de spasmophilie, une crise de tétanie, une crise d'asthme, une embolie pulmonaire, un œdème aigu du poumon ou encore la consommation excessive d'alcool, de cannabis, de café ou d'autres excitants… Des atteintes cardiaques spécifiques sont aussi à l'origine de tachycardies.

Symptômes

Les principaux symptômes de la tachycardie sont une accélération du rythme cardiaque (l'impression que "le cœur s'emballe"), une sensation de "coups de butoir" dans la poitrine avec des palpitations, et/ou une impression de malaise, pouvant conduire à une perte de connaissance dans les cas graves.

Tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale est la tachycardie la plus fréquente : les oreillettes battent trop vite alors que les ventricules suivent le rythme opposé.

Tachycardie et arythmie

On parle de tachyarythmie lorsque le rythme cardiaque est rapide et irrégulier. Il s'agit principalement de l'arythmie cardiaque par fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire. La tachycardie atriale correspond à l'activation anarchique d'un foyer cardiaque ectopique.

Tachycardie de Bouveret ou jonctionnelle

La maladie de Bouveret, ou tachycardie jonctionnelle, est caractérisée par un emballement rapide et brutal du cœur : ces palpitations ont un début et une fin brusques. Les battements cardiaques peuvent avoisiner les 200/min et une perte de connaissance est possible.

Tachycardie ventriculaire

Lors d'une tachycardie ventriculaire, les ventricules battent très vite : cette tachycardie nécessite une prise en charge urgente et un transfert en réanimation. C'est une urgence vitale. Elle est secondaire à une pathologie grave.

Syndrome de Wolff-Parkinson-White

La tachycardie due au syndrome de Wolff-Parkinson-White est causée par une anomalie congénitale de la conduction électrique à l'intérieur du cœur. Cette anomalie est la résultante d'une fibre musculaire cardiaque anormale qui fait communiquer oreillettes et ventricules.

Est-ce dangereux ?

Le danger de la tachycardie est surtout celui de sa cause. Une accélération du rythme cardiaque due à du stress, de l'anxiété, à une fièvre ou à une anémie n'est jamais très élevée. Elle donne la sensation de palpitations. Le traitement de la fièvre, de l'anxiété ou de l'anémie suffit à calmer le rythme cardiaque. Les causes plus graves comme l'embolie pulmonaire, les hémorragies massives provoquent des tachycardies réactionnelles qui peuvent être dangereuses. Les arythmies cardiaques peuvent se compliquer de thromboses (ou caillots) vasculaires et être à l'origine d'accidents vasculaires. Enfin, la maladie de Bouveret est habituellement bénigne et le syndrome de Wolff-Parkinson-White nécessite un traitement spécifique. La tachycardie ventriculaire représente un vrai danger car la mort peut rapidement survenir en l'absence de prise ne charge urgente.

Diagnostic 

Le diagnostic de tachycardie se fait simplement à la prise du pouls. On calcule le nombre de battements cardiaques sur une minute en prenant le pouls au niveau du poignet ou d'un autre endroit où les artères sont palpables. La cause de la tachycardie est ensuite explorée par la pratique d'un électrocardiogramme ou ECG, qui va permettre de mesurer l'activité du cœur et surtout son rythme. Après ce premier bilan, les examens seront orientés par le cardiologue.

Traitements anti crises

Le traitement de la tachycardie dépend de sa cause. Les tachycardies réactionnelles doivent bénéficier du traitement de la cause. Les arythmies doivent être "réduites" grâce à l'utilisation de techniques ou de médicaments visant à régulariser le rythme cardiaque. Un traitement anticoagulant accompagne souvent ces prises en charge pour éviter les complications thrombotiques. La maladie de Bouveret peut bénéficier de traitement évitant les accélérations ru rythme cardiaque comme les béta-bloquants . "Lors d'une tachycardie liée à l'anxiété, prendre de profondes et amples respirations permet de mieux oxygéner les tissus et de limiter le travail du cœur. Cela a aussi pour effet de soulager l'angoisse" explique le Dr Anne-Christine Della-Valle, médecin généraliste. Et d'ajouter : "Au cours de la grossesse, le rythme cardiaque s'accélère physiologiquement. Il est conseillé d'éviter de consommer des excitants."

Crise de tachycardie : quelles causes et comment l'arrêter ?
Crise de tachycardie : quelles causes et comment l'arrêter ?

Sommaire Qu'est-ce que la tachycardie ? Causes Symptômes • Tachycardie sinusale • Tachycardie et arythmie • Tachycardie de Bouveret ou jonctionnelle • Tachycardie ventriculaire • Syndrome de Wolff-Parkinson-White Est...